Les activités nautiques constituent un excellent moyen d’explorer le parc.

Explorez le parc et ses lacs en montagne préservés, un véritable paradis pour les activités nautiques.

Les lacs Waterton Supérieur et Inférieur sont les plus grandes étendues d'eau du parc. Faites de la planche à voile ou de la voile sur ces plans d’eau où la brise est constante. Allez nager ou pagayer du côté de la baie Emerald, et plongez dans ses eaux calmes pour y explorer l'épave d'un navire englouti.

Veuillez prendre connaissance des règlements sur le camping dans l'arrière-pays. Il est interdit de camper ou de dormir à bord d'une embarcation.

Programme de scellés géré pour les embarcations motorisées et les embarcations sur remorque

En 2019, Parcs Canada va permettre aux embarcations motorisées et les embarcations sur remorque de naviguer sur le lac Waterton Supérieur et le lac Waterton du Milieu, conformément à un programme de scellés géré par l’Improvement District #4.

Parcs Canada continue de prendre la menace des moules envahissantes très au sérieux. Le programme de quarantaine de 90 jours est plus long que la plupart des programmes de scellés en vigueur ailleurs. Il est considéré comme suffisant pour éliminer toute possibilité que des moules vivantes s’introduisent dans le lac Waterton Supérieur et le lac Waterton du Milieu.

Pour de plus amples renseignements sur ce programme, consultez :

Canot, kayak, chaloupe et planche à bras

Le parc offre d'excellentes possibilités d'aventure aux canoteurs et aux kayakistes, particulièrement pendant les journées chaudes et calmes de l'été.

Il faut user d'une prudence extrême sur les lacs Waterton en raison des vents forts, qui sont fréquents, et des grosses vagues qui peuvent se former. Les conditions météorologiques et les conditions de l'eau peuvent changer abruptement dans les vallées de montagne de Waterton. Toutes les eaux du parc sont très froides.

Les pagayeurs chevronnés peuvent se diriger vers l'extrémité sud du Lac Waterton Supérieur et traverser la frontière internationale pour gagner le parc national Glacier.

À cet endroit, de nombreux visiteurs longent dans leur embarcation les couloirs d'avalanche à la recherche de grizzlis. Pour votre propre sécurité, il vaut mieux ne pas accoster sur les pentes de l'extrémité sud du lac ou y entreprendre des randonnées. Veuillez faire en sorte que ce secteur demeure un havre de paix pour les ours qui s'en servent comme territoire d'alimentation, de repos et de mise bas.

Le kayak est un bon moyen d'explorer les lacs et les cours d'eau du parc national des Lacs-Waterton. Il est recommandé de munir les kayaks d'une jupette sur les lacs Waterton.

Avis aux plaisanciers – aidez-nous à protéger les lacs du parc!

Les utilisateurs doivent désormais faire l’auto-inspection obligatoire de leurs embarcations à propulsion humaine avant d’entrer dans les eaux du parc.

Le formulaire d'auto-inspection fait office de permis. Les utilisateurs d’embarcations doivent avoir leur permis à la portée de la main en cas d’inspection. Les visiteurs doivent remplir leur permis la première fois qu’ils lancent leur embarcation à propulsion humaine dans le parc, mais ils doivent être conformes aux modalités du permis chaque fois qu’ils lancent leur embarcation par la suite.

Parcs Canada se sert du permis d’auto-inspection comme méthode de collecte de données et comme moyen d’informer les visiteurs sur la façon d’atténuer les risques de propagation des moules envahissantes.

Du personnel itinérant répondra aux questions des visiteurs et les aidera à comprendre le processus d’inspection. Puisque le permis constitue une exigence au sens de la loi, les gardes de parc vérifieront si les visiteurs ont bien rempli leur formulaire d'auto-inspection et prendront les mesures qui s'imposent.

Le permis est une étape importante de la prévention de l’introduction des moules envahissantes dans les lacs Waterton.

Pour que les lacs et les rivages du parc restent en santé, voici ce que vous devez faire :

  • NETTOYEZ et inspecter les embarcations, l'attirail et l'équipement (y compris l’attirail de pêche et de plongée.
  • VIDER les seaux, les lests, les cales, les glacières, les compartiments internes et d’autres contenants susceptibles de contenir de l’eau piégée ou de l’eau stagnante.
  • FAIRE SÉCHER les embarcations, l’attirail et l'équipement après avoir fini de s’en servir, laisser les compartiments ouverts et éponger l’eau stagnante.

D’autres espèces aquatiques non indigènes, comme la moule zébrée, l’escargot d’eau de la Nouvelle-Zélande, la salicaire pourpre et le myriophylle en épi peuvent menacer les lacs et les cours d’eau du parc.

Ces espèces peuvent s’agripper aux embarcations, aux tubes flotteurs, à l’attirail de plongée, aux cuissardes ou bottes-pantalons ainsi qu'à l'attirail de pêche. Elles peuvent avoir des effets dévastateurs et irréversibles sur les lacs et les cours d'eau. Voici d'autres mesures à prendre pour nous aider à arrêter la propagation de la faune et des plantes envahissantes.

Avant d’entrer dans le parc, veuillez faire ce qui suit :

  • nettoyez et faites sécher tout votre attirail de pêche (cuissardes et bottes-pantalons y comprises);
  • inspectez de nouveau tout votre matériel de navigation, votre attirail de pêche et vos cuissardes avant de passer d’un plan d’eau à un autre.
Liens