Dix activités hivernales à découvrir
Voici une liste des 10 meilleures choses à faire dans le parc national des Lacs-Waterton en hiver.

L’hiver est une excellente saison pour profiter des paysages montagneux et de la sérénité du parc national des Lacs-Waterton. On peut observer la faune, faire de la photo, de la raquette et du ski de fond, ou même se promener et pique-niquer quand il fait beau.

Nous vous encourageons à passer du temps dehors et à vous amuser!

Le parc est ouvert toute l’année. La saison hivernale commence en novembre et s’étend généralement jusqu’en avril. La plupart des installations sont fermées (il y a des toilettes chauffées et de l’eau courante à la caserne des pompiers et aux chutes Cameron).

Pour les amateurs de camping, l’aire de fréquentation diurne du ruisseau Pass offre un terrain hivernal abrité.

Planifiez en vérifiant l’état des routes et des sentiers et la météo, et assurez-vous de posséder la bonne formation et l’équipement voulu pour le terrain et les conditions de votre excursion.

Activités hivernales

Ski de fond et raquette

Des adeptes de la raquette dans le parc national des Lacs-Waterton
Il ne manque pas de choses à faire l’hiver dans le parc national des Lacs-Waterton!

Le ski de fond et la raquette sont de belles activités pour apprécier le parc national des Lacs-Waterton en hiver. La saison s’étend généralement de décembre à mars.

Pendant l’hiver 2019-2020, la promenade Akamina, la promenade Red Rock, la route du mont-Chief et le sentier Wishbone seront tracés ou damés lorsque les conditions le permettent.

Le sentier Wishbone, le sentier Bellevue, la boucle Townsite et la colline Prince of Wales peuvent être de bons endroits pour faire de la raquette.

On peut louer des raquettes et des skis au village. Passez au centre d’accueil de Parcs Canada sur l’avenue Fountain pour plus d’information.

Avant de partir de chez vous, assurez-vous d’avoir la formation et l’équipement appropriés pour le type de terrain et les conditions météorologiques que vous allez traverser.

Les promenades Akamina et Red Rock sont ouvertes aux activités récréatives hivernales non motorisées. Considérez ces dernières comme l’arrière-pays cet hiver et soyez prudent dans vos déplacements.

Pour skier sur des pistes damées, essayez un de nos parcs provinciaux voisins :

Randonnée pédestre et vélo d’hiver

Deux cyclistes sur des vélos à pneus surdimensionnés
Le parc national des Lacs-Waterton est une destination de randonnée et de vélo toute l’année.

Que vous vouliez faire une petite marche au village ou accéder à des endroits plus éloignés, le parc Waterton est excellent pour la marche, la randonnée ou le vélo en hiver

Selon la météo, la promenade Red Rock et les sentiers Kootenai-Brown et Wishbone sont ouverts aux vélos. La vallée de Waterton et le côté est du parc sont souvent épargnés par la neige en raison des vents chinook.

Observation de la faune

A bighorn sheep
Le village de Waterton et la colline Prince of Wales sont de bons endroits pour observer des mouflons d’Amérique.

L’hiver est un bon moment pour observer la faune à Waterton. Selon les vents et la neige, vous pourriez apercevoir des animaux comme le wapiti, le cerf, le mouflon d’Amérique, l’orignal, la loutre de rivière, l’écureuil rouge, le lièvre d’Amérique et la martre dans le parc.

En automne et en hiver, les wapitis se déplacent en grands groupes. Gardez l'œil ouvert : ces animaux pourraient se trouver sur la route quand vous entrez dans le parc depuis les secteurs nord et est. Bien que plutôt rare, il pourrait vous arriver d’apercevoir des chats sauvages, comme le couguar ou le lynx, ou leurs pistes.

Traîneau et toboggan

Une fille descend la pente à Waterton
On peut faire du toboggan sur toutes les collines autour du village de Waterton

Apportez un toboggan ou un boudin gonflable et profitez des pentes et des bancs de neige dans le parc national des Lacs-Waterton. Restez bien à l’écart des couloirs d’avalanche. Les endroits préférés sont la colline Prince-of-Wales et les environs du village.

Pique-nique

Mère et fille à une aire de fréquentation diurne
Pique-nique hivernal dans l’une des aires de fréquentation diurne du parc

Habillez-vous chaudement et venez faire un pique-nique! Des abris-cuisines avec poêles sont à votre disposition, mais vous devez apporter votre bois et vos provisions (les épiceries sont fermées au village en hiver). La plupart des aires de pique-nique sont équipées de toilettes sèches. De l’eau et des toilettes libres d’accès sont disponibles à la caserne de pompiers et aux chutes de Cameron.
Plus d’information sur les installations de fréquentation diurne dans le parc.

Camping d’hiver

Un campeur verse une boisson chaude l’hiver
Le parc national des Lacs-Waterton est un endroit spectaculaire en toute saison

L’aire de pique-nique du Ruisseau-Pass, située sur la route de l’entrée du parc (route 5), à environ quatre kilomètres de la barrière de l'entrée du parc, dispose d’une aire de camping d’hiver protégée. Les installations comprennent un abri-cuisine, un poêle à bois et des toilettes. Il est possible d’utiliser l’eau du ruisseau, mais il faut la traiter ou la faire bouillir avant de l'utiliser. Des toilettes chauffées et de l’eau courante sont disponibles à la caserne de pompiers, aux chutes Cameron et au village.

Le Club alpin du Canada gère un chalet dans l’arrière-pays du parc national des Lacs-Waterton, le chalet du lac Cameron, où les gens peuvent passer la nuit en hiver.

Observation d’oiseaux en hiver

Deux visiteuses avec leurs jumelles
Observation des oiseaux en hiver

Il y a peut-être moins d'oiseaux en hiver, mais sans feuilles dans les arbres, ils sont plus faciles à observer. Certains oiseaux sont très colorés, comme le geai de Steller. Les mésanges, perdrix et pic-bois voltigent dans les zones boisées; les corbeaux et les aigles planent dans le ciel et les barboteurs et les garrots à œil d’or pataugent dans les eaux libres.

Photographie

Une photographe prend des photos du paysage
Magnifique paysage hivernal depuis le belvédère Maskinonge

Observez la faune et admirez les magnifiques paysages : l’hiver dans le parc national des Lacs-Waterton offre de nombreuses possibilités pour les photographes. Le parc peut se transformer entièrement lorsque le sol est recouvert d’un manteau de neige.

Ski de randonnée

Un skieur dans l’arrière-pays du parc national des Lacs-Waterton
Ski dans l’arrière-pays près du lac Cameron dans le parc national des Lacs-Waterton

Le parc national des Lacs-Waterton offre des occasions de faire du ski de randonnée dans son réseau de pistes et hors du réseau selon l’état de la neige.

Le chalet du lac Cameron, qui est géré par le Club alpin du Canada, offre une excellente base pour le ski de randonnée. Les visiteurs doivent parcourir à ski environ 15 kilomètres le long de la promenade Akamina pour parvenir au chalet durant l’hiver 2019-2020.

Sécurité dans l’arrière-pays

Les déplacements dans l’arrière-pays sont toujours accompagnés de risques inhérents et les visiteurs sont responsables de leurs propres décisions et sécurité.

Le feu de Kenow a agrandi le terrain disponible pour le ski de randonnée dans le parc, mais a ajouté de nouveaux dangers. Des branches tombées ou pointues peuvent se cacher sous la neige. Soyez prudent quand vous skiez dans la forêt brûlée. Le feu a également ouvert des secteurs qui étaient auparavant protégés du vent, et changé le manteau neigeux. Envisagez le terrain autrefois familier d’un nouveau point de vue.

Si l’endroit où vous prévoyez aller comporte des risques d’avalanche, vous aurez besoin :

  • d’une formation pour savoir comment reconnaître le terrain avalancheux et comprendre les risques d’avalanche;
  • d’équipement de sauvetage en avalanche, c’est-à-dire un appareil de recherche de victimes d’avalanche, une sonde à avalanche et une pelle, ainsi que la formation nécessaire pour savoir comment se servir de ces appareils advenant que le sauvetage d’un compagnon s’avère nécessaire.

Un grand nombre des sentiers et pistes du parc national des Lacs-Waterton sont classés selon la cote de terrain avalancheux en fonction de l’échelle d’exposition en terrain avalancheux (ÉETA) pour aider les visiteurs à déterminer si l’objectif qu’ils se sont fixé leur convient.

Les cotes devraient être utilisées de concert avec le bulletin d’avalanche, publié deux fois par semaine pour le parc national des Lacs-Waterton l’hiver.

Escalade de glace

Un grimpeur escalade une chute gelée
Escalade de glace aux chutes Lineham . Photo: Eric Carter

Un certain nombre d’endroits du parc national des Lacs-Waterton convient à l’escalade de glace, notamment Compound Gullies, Quick and Dirty, Experts Choice, les chutes Lineham et les chutes Sullivan.

Les rochers et les falaises ont été exposés à des températures extrêmes durant le feu de Kenow et certaines surfaces sont devenues fragiles. Les risques de chute de roches se sont accrus dans les secteurs autrefois solides. Tous les ancrages et boulons doivent être traités avec une prudence extrême. Les arbres ne doivent plus être considérés comme des ancres sûres.

L’escalade d’hiver dans les Rocheuses canadiennes comporte des risques importants propres à la région. Avant de partir de chez vous, veillez à posséder la formation et l’équipement convenant aux endroits où vous vous rendez. Les grimpeurs doivent être renseignés, préparés, au courant des options et respectueux des conditions en tout temps.

Patinage sur glace

Le lac Linnet, à côté de la route de l’entrée et de la colline Prince of Wales, peut être un bon endroit pour patiner dans le parc national des Lacs-Waterton si les conditions sont propices.

On ne recommande pas aux visiteurs de patiner sur les principaux lacs du parc, soit les lacs Waterton Inférieur, du Milieu et Supérieur, et le lac Maskinonge, en raison de leur taille et de leur profondeur.

Sachez que la température peut grimper considérablement et rapidement à Waterton. Parcs Canada ne surveille pas les surfaces de glace naturelle et n’indique pas les dangers potentiels.

Patiner sur de la glace naturelle dans les Rocheuses canadiennes comportent de grands risques. Veuillez prendre connaissance des renseignements de sécurité sur la glace de la Croix-Rouge canadienne.

Sécurité sur la glace

De nombreux facteurs peuvent avoir une incidence sur l’épaisseur de la glace, notamment le type de plan d’eau, l’endroit et la période de l’année. À cette liste viennent s’ajouter les facteurs environnementaux suivants :

  • la profondeur et la superficie du plan d’eau;
  • les courants et les autres mouvements de l’eau;
  • les produits chimiques, incluant le sel;
  • les fluctuations des niveaux d’eau;
  • les souches, les roches et les quais, qui absorbent la chaleur du soleil;
  • les changements de température de l’air.

La couleur de la glace peut donner une indication de sa solidité :

  • La glace bleu clair est la plus solide.
  • La glace blanc opaque, ou glace de neige, est généralement deux fois moins solide que la glace bleu clair. Elle se forme lorsque de la neige saturée d’eau gèle à la surface de la glace.
  • La glace grise n’est pas sécuritaire. Le gris indique la présence d’eau.

L’épaisseur de la glace doit être de :

  • 15 cm pour la marche ou le patinage en solitaire;
  • 20 cm pour le patinage et les jeux en groupe.

Si vous êtes en difficulté et seul sur la glace :

  • Appelez au secours.
  • Résistez à l’envie de vous hisser à la surface en mettant votre poids sur le pourtour du trou, car la glace n’y est pas assez solide.
  • L’air emprisonné dans vos vêtements vous aidera à vous mettre en position de planche sur le ventre.
  • Prenez appui sur la glace brisée, sans toutefois y mettre votre poids. Battez des jambes pour propulser votre torse vers la surface. 
  • Quand vous êtes de nouveau à la surface, éloignez-vous du trou en rampant ou en roulant, les jambes et les bras écartés le plus possible afin de répartir votre poids sur la glace. Ne vous levez pas! Repérez la rive et assurez-vous que vous allez dans la bonne direction.

Il peut être dangereux de tenter de secourir une personne tombée à l’eau sous la glace. La technique la plus sécuritaire consiste à effectuer le sauvetage à partir de la rive.

  • Appelez au secours. Déterminez si vous pouvez obtenir rapidement de l’aide de professionnels formés en secourisme (policiers, pompiers ou ambulanciers) ou de personnes présentes.
  • Vérifiez si vous pouvez atteindre la personne à l’aide d’une longue perche ou d’une branche depuis la rive; le cas échéant, allongez-vous et tendez-lui la perche.
  • Si vous devez vous aventurer sur la glace, munissez-vous d’une longue perche ou d’une branche pour vérifier l’épaisseur de la glace devant vous. Portez un vêtement de flottaison individuel.
  • Apportez un objet à tendre ou à lancer à la personne (p. ex. une perche, une corde lestée, une ligne d’attrape ou une branche d’arbre).
  • À l’approche de l’endroit où la glace a cédé, allongez-vous pour répartir votre poids et rampez lentement en direction du trou.
  • Tout en demeurant allongé, tendez ou lancez le dispositif de sauvetage (p. ex. une perche, une corde, une ligne d’attrape ou une branche) à la personne.
  • Demandez à la personne de battre des jambes pendant que vous la tirez vers vous.
  • Déplacez la personne en lieu sûr, sur la rive ou à un endroit où vous êtes certain que la glace est solide. Appelez à l’aide.

Si vous allez patiner dans un secteur reculé, faites part à une personne de confiance de votre destination exacte et de l’heure de votre retour, et fournissez-lui tout autre renseignement qui pourrait être utile à une équipe de recherche et de sauvetage pour le cas où vous tarderiez à rentrer.

Conseil de voyage pou l'hiver

N’oubliez pas de faire le plein d’essence avant de visiter le parc cet hiver. Les stations-service les plus près durant l’hiver sont à Pincher Creek et Mountain View.

Pour des renseignements sur les lieux d'hébergement et les services offerts dans le village de Waterton, consultez la Chambre de commerce des Lacs-Waterton (en anglais seulement).

La sécurité en hiver