Patti Walker

Quel est le titre de votre poste?

Agente de gestion des conflits entre humains et animaux sauvages

Quand êtes-vous venue à Jasper pour la première fois?

Je suis venue pour la première fois en 1995. J’ai commencé à travailler pour le parc national Jasper en juin 1998, comme garde de parc.

Quel a été votre parcours scolaire/professionnel?

J’ai étudié à l’Université du Manitoba, où j’ai décroché un baccalauréat ès sciences en zoologie et sciences de la Terre. Ensuite, j’ai fait un programme de diplôme de deux ans en loisirs de plein air et tourisme à l’Université Capilano, à North Vancouver.

Dans le cadre du programme de Capilano, j’ai fait un stage de trois mois comme garde d’hiver au parc provincial Wells Gray. J’ai ensuite travaillé pour le Service des parcs de la Colombie-Britannique pendant huit ans en divers endroits de la province, comme garde d’arrière-pays sur une base saisonnière, garde de zone et gestionnaire de secteur. En 1998, j’ai été embauchée comme garde de parc au parc national Jasper, et je travaille ici depuis, sauf les 13 mois que j’ai passés comme garde principale au parc national Ivvavik, à Inuvik dans les Territoires du Nord-Ouest, au sein de l’Unité de gestion de l’Arctique de l’Ouest.

Quelles tâches accomplissez-vous à Parcs Canada?

J’ai occupé divers postes au parc national Jasper, de garde aux Opérations jusqu’à spécialiste de la gestion de l’environnement en passant par garde dans l’arrière-pays et agente de gestion des ressources à la surveillance de l’intégrité écologique. J’ai passé 17 ans à parcourir en tous sens, à cheval, les sentiers de l’arrière-pays du parc. En ce moment, je travaille comme agente de gestion des conflits entre humains et animaux sauvages. Voici quelques-unes de mes tâches.

  • Fournir quotidiennement des services d’intervention en cas d’incident pour préserver la sécurité des visiteurs et l’intégrité écologique dans le parc : présence d’animaux dans des zones dont ils devraient être exclus (par exemple le lotissement urbain), embouteillages causés par des animaux sauvages, rencontres avec des animaux, harcèlement de la faune ou animaux pris au piège, enchevêtrés, en détresse, blessés ou morts
  • Gestion de la faune au moyen de diverses techniques : effarouchement, déconditionnement, capture, pose de colliers radioémetteurs, affichage d’avertissements, de fermetures et de restrictions, utilisation de mesures de dissuasion des animaux sauvages, etc.
  • Surveillance de la faune au moyen de diverses techniques : télémesure, appareils photo actionnés à distance, observations quotidiennes, etc.
  • Échantillonnage de l’ADN d’animaux morts ou immobilisés : prise d’échantillons de sérum sanguin, de tissus et de poils
  • Nécropsie d’animaux morts
  • Maniement d’armes à feu et intervention en cas d’attaque par des animaux sauvages
  • Gestion des substances susceptibles d’attirer les animaux sauvages
  • Supervision et mentorat auprès d’employés débutant dans le domaine de la gestion des conflits entre humains et animaux sauvages
  • Préparation de rapports techniques, de protocoles, d’exposés, de renseignements pour le Web et d’information grand public
  • Collaboration avec des intervenants et d’autres équipes du parc national Jasper à des questions liées aux animaux sauvages
  • Intervention en cas de déversement de produit toxique dans le cadre du Programme de protection de l’environnement
  • Intervention en cas d’incident lié au Programme de gestion du feu
  • Aide à la collecte de données pour divers programmes de recherche sur le terrain
  • Services d’intervention en cas d’incident de recherche et sauvetage en tant que membre de l’équipe de sauveteurs techniques de type 2 pour les missions de recherche et sauvetage terrestres et aquatiques (Sécurité des visiteurs du parc national Jasper)
  • Aide au programme de surveillance de l’intégrité écologique pour des tâches diverses, au besoin :
    • Aide et mentorat en matière d’équitation
    • Gestion des dossiers de formation en équitation pour le parc national Jasper
    • Rôle d’agente de liaison avec le personnel relativement à tous les programmes dans l’arrière-pays : planification, logistique, biens, utilisation de chevaux, formation, obtention de permis, communication, etc.

Que diriez-vous à une fillette de dix ans qui s’intéresse à la science?

Les sciences conviennent parfaitement aux gens curieux de ce qui les entoure. Il y a de nombreux domaines dans les sciences, il suffit de trouver celui qui nous convient. Commence par voir quels types d’emplois liés aux sciences sont offerts dans ta communauté ou ta province. Parle à des gens qui travaillent dans ces domaines. Demande-leur ce qu’ils aiment de leur emploi, mais aussi ce qu’ils n’aiment pas. Si tu t’intéresses aux animaux sauvages, commence par t’informer sur les animaux qui vivent dans ta cour et dans le parc national Jasper. Pour apprendre, consulte des guides de poche et passe du temps dans la nature avec d’autres personnes. Pose des questions et fais des découvertes.