Le 22 juin 2018, après une analyse d’impact environnemental détaillée et un examen rigoureux des commentaires reçus du public et des collectivités autochtones, Parcs Canada a approuvé le projet de la société ATCO Electric, qui cherche à installer une ligne de raccordement dans le parc national Jasper.

C’est l’Alberta Utilities Commission (AUC) qui réglemente le transport d’électricité en Alberta. Cet organe de réglementation a examiné et approuvé le projet en vertu de sa propre législation en mai 2018, après avoir tenu une audience publique. L’AUC est arrivée à la conclusion que le projet est conforme à l’intérêt public, eu égard aux effets sociaux, économiques et environnementaux.

Le projet d’ATCO Electric reliera le parc national Jasper au réseau de transport d’électricité de l’Alberta. La société souhaite construire une ligne de transport d’électricité de 45 km le long de couloirs de transport et de services publics existants.

La ligne de transport proposée viendra remplacer la centrale électrique Palisades, une installation alimentée au gaz naturel et au diesel qui s’approche de la fin de sa vie utile. La nouvelle ligne assurera un approvisionnement en électricité continu et fiable aux 5 000 résidents permanents et aux 20 000 touristes par jour qui visitent le parc en été.

Contexte

La société ATCO Electric travaille avec le parc national Jasper depuis 2013 afin de répondre aux exigences réglementaires de Parcs Canada, notamment la réalisation d’une analyse d’impact détaillée et l’exécution de programmes de consultation du public et des Autochtones.

ATCO Electric a consulté le public et ses partenaires autochtones en 2016 et en 2017 afin d’obtenir leur point de vue sur la proposition. Parcs Canada a pris sa décision en tenant compte de tous les commentaires reçus lors de ces consultations.

Parcs Canada a tenu compte des effets environnementaux et sociaux du projet dans le contexte des responsabilités et du mandat qui lui sont conférés par la loi, notamment le maintien de l’intégrité écologique, qui représente la priorité absolue. Il a établi que le projet n’aura pas d’effets environnementaux négatifs importants, moyennant l’application de mesures d’atténuation.

Le projet intègre plusieurs mesures visant à réduire les impacts environnementaux, par exemple :

  • La nouvelle ligne de transport d’électricité suivra l’emprise actuelle du pipeline de Kinder Morgan et les couloirs routiers sur 75 % de son tracé. Sur les 25 % restants du tracé, elle suivra un couloir existant dont ATCO se sert pour la distribution d’électricité.
  • Le recours à un conducteur couvert sur 95 % du tracé réduira les risques d’incendie, de panne causée par la chute d’arbres et d’électrocution d’oiseaux et d’autres espèces.
  • Les travaux de construction se dérouleront en hiver, de manière à réduire les perturbations causées au sol, à la végétation et à la faune, par exemple aux oiseaux nicheurs et aux chauves-souris.
  • Comme dans le cas d’autres grands projets, l’approbation de Parcs Canada est assujettie à certaines conditions : ATCO Electric doit mettre en place des mesures pour protéger les ressources naturelles et culturelles, exécuter un programme de réhabilitation écologique et produire un rapport annuel sur les résultats obtenus.

    Parcs Canada continuera de travailler de concert avec ATCO Electric pour veiller à ce que l’intégrité écologique soit préservée, tout en assurant un approvisionnement en électricité sécuritaire et fiable pour le parc national Jasper.

    Pour obtenir des détails sur la décision de l’AUC, veuillez consulter le site Web suivant : http://www.auc.ab.ca/Pages/Jasper-Interconnection-project.aspx (en anglais seulement).