Plan à long terme de 2014 de la station de ski Marmot Basin et analyse d’impact détaillée

Parcs Canada a l’honneur de rendre compte des programmes de mobilisation du public et des Autochtones lancés à l’appui de la prise de décisions sur le plan à long terme de 2014 de la station de ski Marmot Basin et l’analyse d’impact détaillée correspondante. La station de ski Marmot Basin exerce ses activités dans le parc national Jasper.

Contexte

Les stations de ski en exploitation dans les parcs nationaux sont régies par un ensemble structuré d’outils stratégiques, dont font partie les plans directeurs des parcs, les Lignes directrices pour la gestion des stations de ski et les lignes directrices particulières de chaque station de ski, lesquelles orientent l’élaboration de plans à long terme devant être soumis à l’approbation du ministre.

Pour procurer aux stations de ski une garantie à long terme en matière d’utilisation du territoire, Parcs Canada a élaboré les Lignes directrices pour la gestion des stations de ski en 2006. Ce cadre de planification a pour but :

  • d’assurer le maintien ou le rétablissement de l’intégrité écologique;
  • de contribuer à offrir des expériences mémorables et des activités éducatives aux visiteurs des parcs nationaux;
  • de fournir aux exploitants des stations de ski des paramètres clairs leur permettant de planifier leurs activités de manière à ce que leur entreprise demeure rentable.

En 2008, le directeur général de Parcs Canada a approuvé les Lignes directrices pour l’aménagement et l’utilisation du territoire de la station de ski Marmot Basin (les lignes directrices particulières). Le document avait été rédigé en collaboration avec la station de ski et avec le concours du public. Les lignes directrices particulières présentent l’orientation stratégique sur laquelle doivent reposer les décisions d’aménagement, et elles établissent les balises à suivre pour l’élaboration d’un ou de plusieurs plans à long terme. Le plan à long terme expose les projets d’aménagement et les activités opérationnelles que la station de ski souhaite mettre en oeuvre au cours des différentes saisons de l’année dans un horizon de planification de cinq à quinze ans.

Le plan à long terme doit également proposer un système de gestion de l’environnement et des pratiques de gestion exemplaires.

Plan à long terme de 2014

En juin 2014, la station de ski Marmot Basin a soumis l’ébauche de son nouveau plan à long terme et de l’analyse d’impact détaillée correspondante à l’examen du public et des collectivités autochtones qui ont des liens historiques avec le parc national Jasper. Ce plan décrit les améliorations que la station de ski souhaite apporter en priorité à ses installations et à ses pentes de ski dans le secteur aménagé de son domaine à bail.

Le plan à long terme de 2014 de la station de ski Marmot Basin renferme les propositions suivantes :

  • Accroissement de la production de neige artificielle à mi-montagne et en haute montagne;
  • Amélioration du stationnement et du transport;
  • Réfection du chalet Caribou;
  • Travaux limités de réaménagement de sous-bois sur les pentes situées à l’ouest des chalets de mi-montagne.

La station de ski a également proposé une réduction de 17 % (118 ha) de la superficie de son domaine à bail, ce que Parcs Canada a déjà accepté. Cette réduction a été intégrée aux lignes directrices particulières de la station de ski, afin de reconnaître l’importance du secteur rétrocédé pour le caribou des bois, la chèvre de montagne et d’autres espèces sauvages valorisées et sensibles.

Le plan à long terme de 2014 de la station de ski Marmot Basin a été élaboré à l’issue d’un processus de planification décrit dans les Lignes directrices pour la gestion des stations de ski (2006) de Parcs Canada. Ce processus est conforme à l’orientation stratégique exposée dans les lignes directrices particulières de la station de ski et au Plan directeur du parc national du Canada Jasper (2010).

La station de ski Marmot Basin pourra soumettre d’autres plans à long terme dans l’avenir, au terme d’études sur la chèvre de montagne et le caribou des bois.

Mobilisation des Autochtones

Parcs Canada a dirigé le processus de mobilisation des collectivités autochtones qui ont des liens historiques avec le parc national Jasper. En tout, 24 collectivités répondant à ce critère sont membres du Forum des Autochtones du parc national Jasper. Par des envois postaux directs et des conversations de suivi, Parcs Canada les a informées du processus de planification amorcé par la station de ski et les a invitées à y prendre part. En outre, des exposés et des discussions sur la question ont été intégrés à l’ordre du jour des récentes réunions du Forum des Autochtones du parc national Jasper (le 8 avril 2014 et le 7 septembre 2013).

Par téléphone et par des envois postaux, Parcs Canada a demandé aux collectivités autochtones de préciser si elles souhaitaient participer à des discussions bilatérales et, le cas échéant, quelle forme ces discussions devraient prendre. Des membres de trois collectivités ont participé à des visites de la station de ski Marmot Basin en août et en septembre 2014. Ces visites ont été agrémentées d’une cérémonie traditionnelle, d’occasions de rétablissement des liens pour les participants ainsi que de possibilités d’échange d’information et de savoir culturel.

Parcs Canada et la station de ski Marmot Basin ont convenu d’organiser des visites de suivi pour leurs partenaires autochtones pendant la saison de croissance 2015. Les détenteurs de connaissances autochtones qui le souhaitent pourront alors fournir des renseignements supplémentaires sur des plantes et d’autres valeurs culturelles.

Mobilisation du public

Suivant les conseils de Parcs Canada, la station de ski Marmot Basin a exécuté un programme de mobilisation du public à l’appui de son plan à long terme et de son analyse d’impact détaillée,
conformément au processus de planification établi par Parcs Canada à l’intention des stations de ski et à la Directive provisoire de Parcs Canada sur la mise en oeuvre de la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (2012). Le programme de mobilisation du public a débuté en mai 2013 (phase de transmission d’information) et s’est terminé en juillet 2014 (phase de consultation).

Voici un résumé des activités de mobilisation entreprises par la station de ski :

  • envoi de documents d’information – de juin 2013 à août 2014
  • envoi de bulletins à 1 955 personnes
  • organisation de réunions avec les intervenants – de mai 2013 à juillet 2014
  • tenue d’activités portes ouvertes à Jasper et à Edmonton en juillet 2014
  • création d’une page Web et d’une ligne téléphonique consacrées au processus de planification
  • diffusion d’information à jour dans les médias sociaux
  • création de possibilités pour les citoyens d’examiner et de commenter l’ébauche du plan à long terme et de l’analyse d’impact détaillée.

Parcs Canada a également fourni des renseignements directement au public au sujet des travaux de planification et du processus de mobilisation entrepris par la station de ski au moyen d’envois par courriel à des intervenants et de messages diffusés sur son site Web.

En août 2014, la station de ski Marmot Basin a remis à Parcs Canada un rapport détaillé sur ses activités de mobilisation et sur la rétroaction reçue du public.

Réponse du public

Une quarantaine de personnes ont assisté aux activités portes ouvertes, et 23 courriels ou lettres ont été envoyés à la station de ski au sujet du plan à long terme. Parcs Canada a reçu directement trois autres courriels. Les commentaires formulés lors des activités portes ouvertes étaient généralement favorables, mais certaines préoccupations ont été soulevées.

Les commentaires écrits au sujet des principaux éléments du plan à long terme portaient sur les améliorations (propositions figurant dans le plan et autres propositions), les solutions de rechange, les incidences environnementales possibles et les facteurs à considérer sur le plan opérationnel. Les préoccupations entouraient surtout la production de neige artificielle à mi-montagne et en haute montagne ainsi que les améliorations proposées aux terrains de stationnement.

Transport et stationnement – Ce que nous avons entendu

Plusieurs commentaires portaient sur les efforts déployés par la station de ski pour favoriser le transport en commun afin d’atténuer les problèmes de stationnement et la congestion. Certains participants ont soulevé des craintes au sujet de l’abattage d’arbres pour élargir la route d’accès aux terrains de stationnement avant même que d’autres progrès ne soient accomplis dans le dossier du transport en commun. D’autres ont suggéré notamment la construction d’un escalier entre les terrains de stationnement et la modification des heures d’ouverture de certains terrains de stationnement.

Production de neige artificielle et réservoir d’eau – Ce que nous avons entendu

Plusieurs répondants ont exprimé des inquiétudes au sujet de l’incidence d’un nouveau réservoir à mi-montagne et du prélèvement de l’eau nécessaire dans le ruisseau Basin. Un participant a suggéré à la station de ski d’utiliser des eaux usées traitées pour la production de neige artificielle sur les pentes inférieures.

Propositions futures – Ce que nous avons entendu

Plusieurs des commentaires reçus pendant le processus de mobilisation du public avaient trait à des idées et à des propositions qui ne figurent pas dans le plan à long terme, mais qui pourraient être envisagées dans le cadre des lignes directrices particulières (p. ex. exceptions envisagées en contrepartie d’un gain écologique substantiel). Certaines de ces idées pourraient être mises en avant dans un plan à long terme futur. Par exemple, plusieurs participants ont demandé des précisions sur le projet de prolongement du télésiège Knob ou sur l’agrandissement des aires de ski actuelles, alors que d’autres ont exprimé des réserves au sujet d’une éventuelle expansion.

Parmi les autres idées de projets d’aménagement, citons l’installation d’un système d’éclairage pour permettre le ski nocturne ainsi que l’aménagement d’un nouveau remonte-pente et d’une demi-lune dans le parc à neige. Certaines suggestions formulées, par exemple la construction d’un établissement d’hébergement sur les pentes, ne peuvent être retenues en raison des politiques actuelles de Parcs Canada. Les suggestions relatives aux activités estivales, par exemple l’utilisation des remonte-pentes pour le vélo de montagne, sortent du cadre du plan à long terme de 2014 et devront être intégrées à un autre plan. Le cas échéant, une attention spéciale sera accordée aux critères devant régir les propositions d’activités estivales, tels qu’ils sont présentés dans les lignes directrices particulières de la station de ski.

Conclusion

La station de ski Marmot Basin a rédigé un rapport détaillé sur le déroulement et les résultats des programmes de mobilisation du public et des Autochtones, et elle a adapté la version définitive de son plan à long terme et de son analyse d’impact détaillée pour refléter ces résultats. Ces deux documents renferment des réponses détaillées aux questions soulevées.

Le directeur du parc national Jasper a soigneusement examiné tous les commentaires reçus avant de rendre une décision favorable à l’égard de l’analyse d’impact détaillée et de recommander à la ministre l’approbation du plan à long terme de 2014 de la station de ski Marmot Basin.

Une fois que la ministre responsable de l’Agence Parcs Canada aura approuvé le plan à long terme, le parc national Jasper et la station de ski Marmot Basin procéderont à l’exécution du plan et à la mise en oeuvre continue des lignes directrices particulières.