Gestion de l'activité humaine

Gestion de l'activité humaine

Demeurez sur les sentiers, la végétation y est fragile.
Demeurez sur les sentiers, la végétation est fragile.

L'activité humaine a un impact sur l'arrière-pays. La végétation y est fragile, surtout en altitude, la faune n'est pas accoutumée à la présence humaine, et les randonneurs de l'arrière-pays recherchent la tranquillité et la solitude.
Parcs Canada a adopté des règlements et des lignes directrices pour réduire au minimum notre impact sur la nature sauvage et sur les autres visiteurs. En voici quelques-uns :

Limitation de la taille des groupes

  • Les groupes ne peuvent pas compter plus de dix personnes et occuper plus de cinq emplacements dans les secteurs semi- aménagés, rustiques et sauvages.
  • Les groupes ne peuvent pas compter plus de six personnes dans les secteurs sauvages.

Contingentement des tentes

  • Dans les secteurs semi-aménagés, rustiques et sauvages, il ne peut y avoir plus d’une tente par emplacement.
  • Dans les secteurs rustiques, il est possible de monter un maximum de quatre tentes par camping.

Limitation de la durée du séjour

  • Dans l’arrière-pays en général, les excursionnistes ne peuvent pas passer plus de trois nuits dans le même camping.
  • Dans les campings de la Baie-Hidden, de la Baie-Fisherman’s et du Ruisseau Coronet (lac Maligne), dans les campings Snowbowl, Curator et Tekarra (sentier Skyline), dans le camping de l’Embranchement-Jonas, ainsi que dans tous les secteurs sauvages, la durée maximale du séjour est de deux nuits.

Restrictions concernant les feux de camp

  • Les feux sont autorisés uniquement dans les foyers en métal fournis dans les secteurs semi aménagés et les secteurs rustiques.
  • Les feux sont interdits dans les secteurs sauvages.
  • En raison de la faible quantité de bois, les feux sont interdits dans la vallée Tonquin, sur le sentier Skyline, dans le camping de l'Embranchement-Jonas et dans le camping Four Point (boucle Brazeau) ainsi que dans tous les secteurs sauvages.

Règlements concernant les chiens

  • Les animaux sauvages voient les chiens comme des proies ou comme des prédateurs. Les chiens peuvent provoquer des affrontements avec la faune et compromettre votre sécurité. C'est pour cette raison qu'il faut les tenir en laisse dans les parcs nationaux.
  • Parcs Canada interdit les chiens dans certains secteurs de l'arrière-pays afin de protéger le caribou (voir la carte). 
Ne laissez aucune trace

Ne laissez aucune trace

Déchets

De grâce, remportez tout ce que vous apportez! Vous êtes responsable de tous les objets que vous apportez dans l'arrière-pays, y compris les ordures. Ne jetez jamais vos déchets dans les toilettes sèches – ils pourraient attirer des animaux.

Raccourcis

Les raccourcis tracés entre les lacets des sentiers endommagent le sol et la végétation. De plus, ils enlaidissent les pentes et accroissent leur vulnérabilité à l'érosion.

Collecte d'objets naturels ou culturels

Les roches, les fossiles, les cornes, les bois de cervidés, les fleurs sauvages, les nids et les autres objets naturels ou historiques qui se trouvent dans un parc national sont protégés par la loi. Laissez-les là où vous les trouvez pour que d'autres puissent en profiter.

Camping

Tenez-vous-en aux emplacements indiqués sur votre permis de camping dans l'arrière-pays et utilisez les tabliers de tente (là où ils sont fournis). Consultez le personnel du parc pour connaître toute restriction spéciale qui pourrait s'appliquer.

Toilette personnelle et nettoyage

Pour faire votre toilette ou laver votre vaisselle, transportez votre eau à au moins 70 m de tout plan d'eau et utilisez de petites quantités de savon biodégradable. Filtrez vos restes de nourriture et remportez-les. Dispersez les eaux filtrées par terre.

Feux de camp

Les feux de camp sont un luxe en montagne, et ils sont interdits dans certains secteurs (voir la carte). Si vous allumez un feu, servez-vous des foyers en métal fournis et utilisez seulement du bois mort. Contenez votre feu, surveillez-le en tout temps et éteignez-le complètement avant de partir. Les réchauds au gaz sont plus propres et plus efficaces pour la cuisson. Nous vous en recommandons l'utilisation.

Rangement des provisions

Pour éviter d'attirer les ours à votre emplacement de camping, vous devez suspendre vos provisions, vos déchets, vos articles de toilette et votre équipement de cuisine à l'aide des câbles à provisions fournis dans les campings désignés. Dans les aires de camping sauvage, la nourriture doit être entreposée dans des contenants à l'épreuve des ours.

Déchets humains

Dans la mesure du possible, servez-vous des toilettes sèches fournies. En l'absence d'installations, choisissez un endroit situé à l'écart des sentiers et des emplacements de camping, à au moins 70 m de toute source d'eau. Creusez un trou de 12 à 16 cm, jusqu'à ce que vous atteigniez la couche biologique active du sol – là où la terre est de couleur foncée. Remplissez le trou avec de la terre sans la tasser. Utilisez le moins de papier hygiénique possible et rapportez-le ou brûlez-le.

Pour en savoir davantage sur les sanstrace.ca or 1-877-238-9343.

Partagez les sentiers

Partagez les sentiers

Partageons les sentiers

Dans certains secteurs du parc, les randonneurs doivent souvent partager les sentiers et les campings avec les cavaliers et les cyclistes. Le respect d'autrui contribue grandement à réduire les conflits. Faites du bruit si vous vous déplacez vite ou en silence, rangez-vous sur le côté pour céder le passage aux groupes nombreux et évitez les mouvements soudains en présence de chevaux, qui s'effarouchent facilement.

Le caribou des bois 

La population de caribous des bois du parc Jasper est menacée. Elle compte moins de 100 individus dans la partie sud du parc.

Ce que vous pouvez faire pour venir en aide aux caribous :

  • Restez sur les sentiers désignés; si vous voyez des caribous, donnez-leur de l’espace.
  • Les chiens ne sont pas autorisés dans le territoire des caribous (voir la carte).
  • Évitez de randonner dans l’habitat du caribou pendant la mise bas (en juin et au début de juillet) et le rut (de la fin de septembre au début d’octobre).

Pour en savoir davantage sur la conservation du caribou dans les parcs nationaux des montagnes, consultez le site www.parcscanada.gc.ca/caribou.