Les gardiens de la faune effectuent des patrouilles sur les routes du parc pour encourager les visiteurs à observer les animaux sauvages en toute sécurité. Repérez leur fourgonnette facile à identifier et suivez leurs conseils.

Partagez les routes

Chaque année, plus de 2,5 millions de visiteurs empruntent les routes du parc. Bon nombre d’entre eux n’ont jamais conduit sur des routes de montagne ni visité d’endroits sauvages. Pour vivre un séjour agréable, vous devez conduire prudemment.

Il se peut que vous aperceviez des animaux sauvages en bordure de la route, dans les terrains de camping, dans les aires de pique-nique, sur les sentiers et en ville. Ces animaux se nourrissent et se déplacent près des routes partout dans le parc. Cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont apprivoisés : aidez-nous à préserver leur caractère sauvage.

Le nombre d’embouteillages associés à la présence d’animaux sauvages dans le parc a augmenté de 92 % dans les dix dernières années. Durant cette même période, le nombre d’affrontements dangereux avec des animaux sauvages a plus que doublé. Ces incidents se soldent souvent par des blessures ou par la mort, tant pour les animaux sauvages que pour les humains. Restez en sécurité tout en protégeant la faune.

Arrêtez-vous seulement si vous pouvez le faire sans danger en bordure de la route.

Si vous voyez un animal sur la route, RESTEZ DANS VOTRE VÉHICULE.

  • Ralentissez. Respectez les limites de vitesse.
  • Allumez vos feux de détresse pour alerter les autres automobilistes.
  • Arrêtez-vous seulement si vous pouvez le faire sans danger en bordure de la route.
  • Admirez les animaux, prenez des photos, puis reprenez la route.
  • Ne vous arrêtez jamais dans les voies de circulation. La loi l’interdit.
  • Ne nourrissez pas les animaux sauvages. La loi l’interdit.
  • Reprenez la route immédiatement s’il se forme un embouteillage.

N’oubliez pas : vous êtes responsable de votre sécurité.


Faits éclair

  • Le programme des gardiens de la faune du parc national Jasper a débuté il y a onze ans.
  • Le parc compte six gardiens de la faune.
  • En 2019, les équipes du parc national Jasper sont intervenues dans près de 800 embouteillages associés à la présence d’animaux sauvages.