Le bison est un animal sauvage. D’apparence docile,il est toutefois dangereux et imprévisible, et il peut charger sans avertissement. Préserver le caractère sauvage de la faune, c’est l’affaire de tous. Les visiteurs ont le devoir de se tenir au courant et d’explorer le parc de manière à assurer leur propre sécurité de même que celle des animaux sauvages.

Suivez ces conseils pour profiter en toute sécurité de chacune de vos rencontres avec les bisons au parc national Elk Island :

En automobile

  • Avancez lentement et les bisons s’écarteront de votre chemin.
  • Ne klaxonnez pas, ne soyez pas impatient et ne conduisez pas de manière agressive. Il est rare qu’un bison attaque un véhicule, mais cela peut se produire.
  • Arrêtez-vous et observez les bisons à une bonne distance uniquement si vous pouvez le faire sans danger. Restez dans votre véhicule. Observez-les quelques instants, prenez rapidement une photo et reprenez la route.

À pied ou à vélo

  • Soyez conscient de ce qui vous entoure et restez à l’affût des animaux sauvages.
  • À l’approche de virages sans visibilité, avancez lentement au cas où un bison se trouverait hors de votre vue.
  • Les cyclistes peuvent suivre un véhicule automobile pour traverser une harde de bisons rassemblés sur la chaussée ou en bordure de la route.
  • Un bison effarouché partira souvent en courant, puis il s’arrêtera et vous regardera. Faites un détour pour éviter les bisons qui restent dans le secteur. Attendez qu’ils partent, contournez-les tout en leur laissant de l’espace pour s’échapper, ou reculez lentement.
  • Ne portez pas d’écouteurs quand vous faites de la randonnée, du vélo ou d’autres activités. Soyez attentif à ce qui se passe autour de vous.
  • Tenez-vous à une distance d’au moins 100 mètres des bisons et ne tentez jamais de les chasser ou de leur faire peur.

La méthode du pouce : Une visiteuse lève le pouce pour couvrir un bison. Cette méthode lui permet de savoir qu’elle se trouve à au moins 100 mètres de l’animal.

La méthode du pouce – une distance de 100 mètres, à quoi ça ressemble?

Tenez votre bras devant vous, faites un poing et soulevez le pouce. Couvrez le bison (qui se tient de côté) avec votre pouce. Si le bison est complètement couvert, vous vous trouvez à une distance sécuritaire d’environ 100 mètres. Si votre pouce ne couvre pas le bison, reculez lentement.

Quand il faut redoubler de prudence...

  • En mai et en juin, quand les bisonnes sont très protectrices de leurs nouveau-nés.
  • En juillet et en août, durant la période d’accouplement (le rut), lorsque les mâles sont agressifs et dangereux.
  • À vélo : les cyclistes peuvent envahir rapidement et silencieusement l’espace personnel du bison.
  • Avec un chien : les animaux de compagnie doivent être tenus en laisse et maîtrisés en tout temps, car ils peuvent perturber les bisons et les inciter à attaquer.
  • Sur les sentiers : ne vous approchez pas d’un bison sur les sentiers. L’animal peut foncer plus soudainement. Signalez-lui votre présence. Faites du bruit. S’il ne part pas, reculez lentement.
  • Lorsque vous êtes à pied, ne vous mêlez jamais à une harde de bisons et ne vous placez jamais entre deux bêtes, et surtout pas entre une femelle et son petit.
Signaux d’avertissement des bisons

Chaque espèce émet ses propres signaux d’avertissement : les chiens grondent, les chats sifflent, et les chevaux tournent les oreilles vers l’arrière. Les bisons émettent divers signaux qu’il faut surveiller.

Restez à l’affût des signaux d’avertissement et reculez lentement si un bison adopte les comportements suivants :

  • Il renâcle, s’ébroue et secoue la tête
  • Il dresse la queue
  • Il vous tourne le dos, dresse la queue et défèque
  • Il martèle le sol
  • Il feint de foncer
  • Il a des feuilles et des brindilles sur la tête, ce qui peut indiquer qu’il est agressif
  • Si le bison arrête de brouter pour vous fixer, reculez immédiatement jusqu’à ce que l’animal se remette à brouter

Un bison des plaines beugle pour avertir un visiteur qu’il est trop près.

Le rut chez le bison

Chez le bison, le rut, ou période d’accouplement, va de la fin juillet au début septembre. Pendant cette période, les mâles sont plus agressifs et moins méfiants des véhicules et des gens. Ils se battent pour le privilège de s’accoupler avec les femelles. Ils adoptent divers comportements pour impressionner les femelles et intimider leurs concurrents; ils se roulent par terre, foncent et poussent des beuglements; ils renâclent aussi et secouent la tête.

Les cyclistes et les motocyclistes doivent être extrêmement prudents en tout temps, mais particulièrement pendant la période de rut. Suivez un véhicule pour traverser une harde de bisons réunis sur la chaussée ou en bordure de la route.

Durant le rut, les taureaux subissent parfois des blessures occasionnées par d’autres mâles agressifs. Il s’agit là d’un processus naturel; toutefois, veuillez signaler toute blessure grave que vous observez chez un animal (plaie ouverte) au Service de répartition de Parcs Canada au 1-877-852-3100.

Urgences

  • Appelez le Service de répartition de Parcs Canada au 1-877-852-3100 pour signaler tout incident lié à la faune, du chahut dans un terrain de camping, un feu de forêt ou des activités de braconnage ou encore pour obtenir des services de recherche et sauvetage. Les délais d’intervention peuvent varier.
  • En cas d’urgence, composez le 911
  • Il y a des hôpitaux à Lamont et à Fort Saskatchewan
Autres liens

Il est illégal de nourrir, d’attirer ou de déranger un animal sauvage dans un parc national. Les contrevenants s’exposent à des poursuites en justice, à une comparution en cour et à des amendes pouvant aller jusqu’à 25 000 $. Pour signaler une infraction, appelez le Service de répartition de Parcs Canada au 1-877-852-3100.