Les lacs, les rivières et les milieux humides du parc national Elk Island sont une composante essentielle de l’intégrité écologique du parc.

Une grande partie du relief de l’Alberta a été façonnée par le recul des glaciers qui recouvraient cette région il y a plus de 10 000 ans. Les collines Beaver sont une moraine glaciaire qui s’est formée lorsque trois glaciers se sont rencontrés, puis ont fondu. La topographie des collines, faite de bosses et de creux, a été formée par des débris glaciaires. Le retrait des glaciers a laissé des poches de glace enfouies qui ont créé les nombreux lacs, milieux humides et étangs parsemant le parc Elk Island aujourd’hui.

Les écosystèmes aquatiques du parc abritent une grande variété d’habitats et de formes de vie, allant des petits oiseaux aux grands mammifères comme l’orignal. Cinq indicateurs écologiques sont surveillés pour assurer la santé des lacs, des rivières et des milieux humides du parc :