Découvrez les milieux humides dispersés dans le parc national Elk Island! Le parc est bien connu pour ses activités de conservation du bison, animal emblématique, mais ses 194 km2 de superficie renferment de nombreux milieux humides qui sont également conservés et reconnus pour leur importance au sein d’un écosystème.

Le contenu du programme « Merveilleux marais » est conforme à la volonté du ministère de l’Éducation de l’Alberta d’intégrer les points de vue autochtones et traditionnels. Deux milieux humides exceptionnels seront visités : une tourbière et un étang. À chaque endroit, des activités pratiques et des jeux permettront aux élèves d’explorer la faune qui habite les milieux humides, les types de plantes qui s’y trouvent et leurs utilisations ainsi que les propriétés de ces milieux, comme la température et le pH. La pêche à l’épuisette est l’une des activités prévues à l’étang.

Détails

Type de programme : Étude sur le terrain
Lieux : Lac Astotin et tourbière
Durée : 3 heures; de 10 h à 14 h approximativement, avec une pause repas vers midi
Nombre de participants : 30 élèves par classe; deux classes par jour (max.)

Prix

Frais du programme : 73.60 $ par classe par heure; taxes comprises
Frais d’entrée : Les droits d’entrée du parc peuvent s’appliquer.
Les prix sont sujets à changement; prière de confirmer lors de la réservation.

Réserver

Par courriel : pc.interp.elkisland.pc@canada.ca
Il est nécessaire de réserver.

Liens avec le programme d’enseignement

Les liens suivants viennent du volet du Ministère de l’éducation de l’Alberta.

5e année

Sciences :

5.1 Géographie physique du Canada

  1. Apprécier l’importance environnementale des parcs nationaux et des aires protégées au Canada.
  2. Dans quelle mesure les aires protégées et les parcs nationaux sont-ils importants pour la durabilité de l’environnement naturel au Canada?
  3. À qui revient la responsabilité d’assurer la préservation des parcs nationaux et des aires protégées au Canada?

Sciences :

Thème E : Les écosystèmes humides

  1. Décrit les êtres vivants et les composantes non vivantes des écosystèmes humides ainsi que les interactions qui les caractérisent.
  2. Reconnaît et décrit un ou plusieurs exemples d’écosystèmes humides de sa région; p. ex., un étang, un bourbier, un marécage, une tourbière, un marais.
  3. Comprend qu’un écosystème humide est le site d’un ensemble d’interactions entre les composantes non vivantes et les êtres vivants présents dans l’eau et près de l’eau.
  4. Reconnaît certaines espèces animales et végétales qui vivent dans l’eau ou près de l’eau dans un écosystème humide;
  5. Détermine et décrit les adaptations particulières qui permettent la survie des animaux et des plantes dans un milieu humide.
  6. Comprend et apprécie le rôle important que jouent tous les animaux et les plantes, grands et petits, dans un écosystème humide.
  7. Détermine le rôle particulier de divers organismes du réseau alimentaire d’un étang (producteurs, consommateurs et décomposeurs).
  8. Fait des diagrammes de chaînes alimentaires et de réseaux alimentaires et les interprète.
  9. Nomme des activités humaines qui risquent de menacer l’abondance ou la survie des organismes vivants dans des écosystèmes humides; p. ex., la pollution, la modification du débit des cours d’eau, le trappage ou la chasse.
  10. Reconnaît que des changements apportés à une partie de l’environnement peuvent influer sur la totalité de cet environnement.