Le parc national Banff sert d’habitat au mouflon d’Amérique, à la chèvre de montagne et à d’autres espèces qui vivent sur du terrain alpin dépourvu d’arbres. Ces animaux prennent la fuite en présence d’aéronefs volant à basse altitude, y compris de véhicules aériens sans pilote (drones). De nombreux vols à basse altitude ont lieu au-dessus de zones alpines du parc et peuvent déranger la faune, en particulier les chèvres de montagne et les mouflons d’Amérique. La présence prolongée ou répétée d’hélicoptères peut amener des animaux à quitter un habitat de prédilection, augmenter leur stress et réduire le temps qu’ils passent à s’alimenter, à nourrir leurs petits et à se reposer, ce qui pourrait accroître les risques de mortalité. Les effets de la présence d’hélicoptères sont amplifiés au printemps, lorsque les petits naissent, et en hiver, lorsque l’accès à la nourriture est limité et les déplacements, plus difficiles. 

La chèvre de montagne vit à proximité de pentes rocheuses escarpées, où elle se réfugie pour échapper aux prédateurs. Cet animal est sensible aux aéronefs volant à basse altitude et s’enfuit en escaladant des parois quasi verticales.

Le mouflon d’Amérique préfère les crêtes de gravier et les pentes herbeuses escarpées. Il échappe à ses prédateurs en parcourant rapidement de longues distances sur des versants abrupts. 

Les pentes herbeuses escarpées procurent un excellent habitat aux mouflons. 

Pour limiter les perturbations causées à la faune pendant vos vols : 

Restez à l’écart
 

Volez à plus de 1 000 m de distance de tout habitat connu. Si vous devez vous poser dans un secteur qui sert d’habitat faunique, descendez et redécollez le plus rapidement possible. Les chèvres et les mouflons sont le plus sensibles aux perturbations en mai et en juin, lorsqu’ils ont leurs petits, et en hiver, lorsque la nourriture est rare et que les déplacements sont difficiles. Respectez une distance de plus de 1 000 m pendant ces périodes.

Volez au-dessus des arbres
 

Les arbres étouffent le bruit des aéronefs. Survolez le milieu des vallées si possible

Traversez à angle droit les secteurs habités par la faune
 

Si vous devez traverser des secteurs sans arbre qui servent d’habitat à la faune, faites-le à angle droit plutôt que le long d’une ligne de crête (habitat de la chèvre). Traversez les crêtes à angle droit au point le plus étroit

Rappels :