Surveillance

Notre travail de surveillance donne une voix à la flore, à la faune et aux processus écologiques nécessaires à la santé et au bon fonctionnement des écosystèmes. Les renseignements que nous recueillons au sujet des insectes, des arbres, des poissons et des autres espèces sauvages nous racontent leur histoire, et nous ne ménageons pas nos efforts pour raconter un récit véridique! Dans le parc national Banff, nous avons recours à trois indicateurs clés pour mesurer l’état de santé de nos écosystèmes et en rendre compte : les milieux d’eau douce, les forêts et les milieux alpins. Pour chaque indicateur, nous avons choisi cinq paramètres de mesure écologiques qui nous permettent de mieux évaluer la santé de l’écosystème. Nous surveillons et évaluons régulièrement chacun de ces paramètres de mesure pour obtenir un portrait clair de la situation et déterminer si nos efforts de préservation et de rétablissement produisent les résultats souhaités. Ces travaux nous aident à élaborer des plans et à prendre des décisions qui assureront l’intégrité du parc national Banff maintenant et dans les années à venir.

 

Eau
Forêts
Milieux alpins

Recherche

Lorsque le processus d’évaluation environnementale soulève des questions, la recherche permet d’y répondre. Lorsque notre programme de surveillance nous révèle l’existence d’éventuels problèmes dans les écosystèmes du parc, la recherche nous aide à mieux comprendre les causes des changements et à élaborer des plans pour y remédier. Nous commençons par recueillir des données qui nous fournissent un portrait détaillé de la situation. Nous nous servons ensuite de ce portrait pour trouver des solutions et les mettre à l’essai. Les résultats obtenus nous dictent les améliorations et les correctifs à apporter pour résoudre les problèmes.

 

Réintroduction du bison des prairies
Passages pour animaux et recherche
Ramener le compteur à zéro