Présence du tournis des truites confirmé

Le 23 août, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence du tournis des truites chez les populations de poissons du lac Johnson, dans le parc national Banff. Il s’agit du premier incident concernant le tournis des truites au Canada confirmé par l’ACIA dans le cadre de ses responsabilités envers la santé des animaux aquatiques.

Pendant que l’Agence Parcs Canada attend les résultats des tests en laboratoire, elle a mis en œuvre des mesures de confinement initiales visant à réduire les risques d’une propagation éventuelle de la maladie, à savoir la fermeture de zones au lac Johnson le 18 août 2016. Cette mesure comprend la fermeture de deux plages, du marais qui se jette dans le lac et des effluents qui se déversent du lac Johnson. La fermeture des zones restera en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

La maladie ne présente aucun danger pour la santé humaine, mais peut causer des répercussions considérables sur certaines populations de poissons. Elle peut être transmise à d’autres étendues d’eau par la présence de poissons ou de parties de poisson, et l’utilisation de matériel ou d’équipements pour la baignade, les activités de pagaye, les randonnées en bateau et la pêche.

Parcs Canada travaille en collaboration avec la province de l’Alberta et l’Agence canadienne d’inspection des aliments pour prélever des échantillons des bassins hydrographiques, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du parc, pour déterminer si la maladie est présente dans d’autres secteurs. Cette mesure permettra d’élaborer de façon plus approfondie un plan d’intervention adéquat et de procéder à sa mise en œuvre. Parcs Canada travaille également en étroite collaboration avec le ministère de l’Environnement et Parcs de l’Alberta pour s’assurer d’intervenir de façon rapide et coordonnée advenant l’apparition de nouveaux cas de tournis des truites.

Parcs Canada tient à rappeler aux visiteurs que les poissons et parties de poisson provenant de prises de pêche doivent être mis à l’écart de façon adéquate et que tout le matériel et les équipements, notamment les bateaux, les remorques, les pantalons-bottes, les bottes, les bouées pneumatiques et les palmes, doivent être nettoyés avant et après des activités ayant eu lieu sur un plan d’eau. Il faut rincer toutes les parcelles de boue et de débris sur les équipements et le matériel, évacuer l’eau des bateaux avant de quitter un secteur et laisser le temps aux équipements de sécher complètement avant d’aller sur un autre plan d’eau. En procédant de la sorte, les visiteurs peuvent aider à protéger l’intégrité écologique des parcs nationaux.


Réduire le risque de propagation du tournis des truites

Les pêcheurs à la ligne, les plaisanciers et les adeptes de loisirs nautiques peuvent contribuer à réduire les risques de propagation du tournis des truites.

Cette maladie ne présente aucun risque pour la santé des humains et des autres mammifères, mais elle peut avoir de graves conséquences pour les populations de poissons. Elle peut être transmise d’une région infectée à d’autres plans d’eau par de l’équipement utilisé pour la natation, les sports de pagaie, la navigation de plaisance, le pompage de l’eau et la pêche ou encore par des poissons ou des parties de poissons infectés. Par ordre d’importance du risque, du plus élevé au plus faible, le tournis des truites peut se propager par le déplacement de poissons, de boue ou de sédiments et d’eau.

More on aquatic invasive species rules and regulations

Si vous voyez des espèces aquatiques envahissantes dans le parc national Banff, veuillez les signaler à l’adresse : llykaisprevention-eaeprevention@pc.gc.ca.

Pour en signaler à l’extérieur des parcs nationaux, composez le : 1-855-336-2628 (BOAT) en Alberta ou le 1-888-933-3722 en Colombie-Britannique.