Avant le XXe siècle, il n'y avait pas de poisson dans la plupart des lacs des parcs nationaux des montagnes. Dans une étude réalisée dans les parcs nationaux Jasper, Banff, Yoho, des Lacs-Waterton, du Mont-Revelstoke et des Glaciers, on a constaté que plus de 95 % des 1 464 lacs de ces parcs ne contenaient pas de poissons avant leur ensemencement au XXe siècle. Les programmes de gestion des pêches qui étaient mis en place dans le parc national Banff visaient à fournir de bonnes possibilités de pêche. Pour atteindre ce but, on déversa une masse de poissons d'élevage dans pratiquement tous les lacs et cours d'eau accessibles du parc.

L'ensemencement de lacs qui ne contenaient pas de poissons auparavant a également modifié la structure des communautés qui y évoluaient. Depuis le début du XXe siècle, près de quarante millions de poissons ont été introduits dans le bassin hydrographique de la Bow, situé dans le parc national Banff. L'ensemencement des eaux du parc national Banff a cessé en 1988. On ne peut défaire ce qui a déjà été fait, mais on peut toutefois en tirer une leçon. On n'introduit plus aujourd'hui de poissons non indigènes dans les eaux des parcs.