wsct trout illustration FR

Truite fardée du versant de l’ouest

Se reconnaît surtout au trait rouge qui lui orne la mâchoire inférieure.

Préfère les eaux froides.

Fraye entre mai et juillet, lorsque la température de l’eau atteint 10 °C.

 

  La truite fardée du versant de l’ouest est une espèce menacée

Westsclope cutthroat trout close up

Le parc national Banff sert d’habitat à certaines des dernières populations génétiquement pures de truites fardées du versant de l’ouest en Alberta.

La truite fardée est menacée surtout par la perte d’habitat (à l’extérieur du parc) ainsi que par la concurrence et l’hybridation avec des espèces de truites non indigènes comme la truite arc-en-ciel.

En 2013, la truite fardée du versant de l’ouest a été inscrite à titre d’espèce menacée à la Loi sur les espèces en péril du Canada.


bull trout illustration FR

Omble à tête plate

Se distingue par sa queue légèrement fourchue et sa couleur, qui va généralement de l’olivâtre au bleu-gris.

« Pas de noir, au revoir ».

Vit en eau froide et préfère les lacs et les ruisseaux de montagne communicants. Fraye de la mi-août à la mi-octobre.

 

  L’omble à tête plate est une espèce menacée

bull trout close up, river rock in background

Parmi les principales menaces de l’omble à tête plate, il faut mentionner la dégradation et la fragmentation de l’habitat par suite de l’aménagement ainsi que l’introduction d’espèces non indigènes comme l’omble de fontaine.

En 2019, l’omble à tête plate a été inscrit à titre d’espèce menacée à la Loi sur les espèces en péril du Canada.

La truite fardée du versant de l’ouest et l’omble à tête plate ont besoin de notre aide!

  • Pour protéger ces deux espèces, la première étape consiste à pouvoir les identifier. Les pêcheurs à la ligne doivent savoir les reconnaître et les remettre à l’eau sans les blesser afin de prévenir la capture illégale. La limite de possession est de zéro.
  • faut à tout prix prévenir la propagation de maladies et d’espèces aquatiques envahissantes pour assurer la survie à long terme de la truite fardée et de l’omble à tête plate. Appliquez le protocole Nettoyer – Vider – Faire sécher à tout ce qui entre en contact avec l’eau.
  • Les cuissardes à semelles en feutre sont interdites dans le parc national Banff.
  • Reportez-vous au règlement de pêche du parc national Banff pour obtenir des détails sur les saisons, les restrictions particulières et les eaux fermées à la pêche.

  La truite fardée du versant de l’ouest, l’omble à tête plate et leur habitat sont protégés par la loi.

Dans le parc national Banff, ces deux espèces de poissons sont protégées par la Loi sur les parcs nationaux du Canada et la Loi sur les espèces en péril du Canada.

  • La plupart des eaux du parc qui abritent ou qui abritaient autrefois ces espèces sont protégées à titre d’habitat essentiel. La protection s’étend à une bande de 30 m de largeur le long de chaque rive (au dessus de la laisse des hautes eaux), car ce tampon procure un abri et de l’ombrage, réduit la sédimentation et l’érosion et représente une importante source d’insectes terrestres pour les truites. Il est illégal d’endommager cette bande d’habitat de 30 m.
  • Toute action susceptible de nuire à la truite fardée du versant de l’ouest et à l’omble à tête plate est illégale. Mentionnons à titre d’exemples l’introduction de sédiments ou de substances chimiques dans l’eau ou la création d’obstacles aux déplacements des poissons.
  • Pour exécuter des travaux nécessaires à proximité ou à l’intérieur d’un écosystème aquatique, il faut obtenir l’autorisation du directeur d’unité de gestion à l’étape de la planification, avant le début des travaux. Communiquez avec le parc national Banff pour obtenir les renseignements nécessaires au sujet de ces espèces en péril et de leur habitat essentiel.
  • Il est illégal d’avoir en sa possession des truites fardées du versant de l’ouest ou des ombles à tête plate. Les contrevenants s’exposent à des poursuites en justice et à des amendes pouvant aller jusqu’à 25 000 $.
  • Si vous êtes témoin d’activités de pêche illégales, observez-les, consignez-en les détails et transmettez l’information au Service de répartition de Banff. Pour ce faire, vous pouvez composer le 403-762-1470 en tout temps, de jour comme de nuit.