La truite fardée versant de l’ouest est une espèce en péril. Elle occupe aujourd’hui moins de 10 % de son aire de répartition historique en Alberta et est considérée comme menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril fédérale. Sans notre aide, les stocks sauvages de cette espèce pourraient disparaître complètement. 

Projet de rétablissement de la truite fardée versant de l’ouest au lac Hidden

Pendant des décennies, le lac Hidden et le cours supérieur du ruisseau Corral ont servi d’habitat à la truite fardée versant de l’ouest. Au milieu des années 1960, l’omble de fontaine, poisson indigène de l’Est du Canada, est apparu sans que l’on sache trop comment et a rapidement surclassé la truite fardée dans le lac et les cours d’eau d’amont. L’espèce envahissante se propage maintenant vers l’aval.

Parcs Canada s’affaire à aménager un refuge permanent pour la truite fardée dans les eaux d’amont (lac Hidden et cours supérieur du ruisseau Corral). La sûreté de ce refuge sera assurée par une chute d’eau qui servira de barrière naturelle en aval. L’omble de fontaine sera retiré de ce refuge, puis des spécimens sauvages de truite fardée versant de l’ouest seront transplantés dans le lac et les cours d’eau autrefois occupés par l’espèce dans cette vallée.

Le projet de rétablissement de la truite fardée versant de l’ouest au lac Hidden a commencé en 2011.



Mise à jour – Août 2018

 

Malgré six années de grands efforts déployés pour retirer l’omble de fontaine au filet, à la pêche à l’électricité et à la pêche à la ligne, l’espèce peuple toujours le lac Hidden. La majorité des poissons adultes ont été retirés. La population de petits poissons, difficiles à prendre, a cependant augmenté.

Après avoir consulté des experts des pêches du Canada et des États-Unis, Parcs Canada a décidé d’utiliser un composé appelé roténone pour éliminer les ombles de fontaine restants. On trouve naturellement de la roténone dans un certain nombre de plantes tropicales et subtropicales. Cette substance a été utilisée pendant des siècles par les peuples autochtones de l’Amérique du Sud pour prendre les poissons dont ils se nourrissaient.

Ce composé a fait l’objet de nombreuses recherches et est fréquemment utilisé par des gestionnaires des pêches de toute l’Amérique du Nord. Il permettra d’éliminer efficacement l’omble de fontaine et aura peu d’incidences sur les autres espèces sauvages. Le traitement ne prendra que quelques jours et se fera plus tard cet été ou au début de l’automne.

Mise à jour – Décembre 2013

 

Les travaux se sont poursuivis du 2 juillet au 23 octobre 2013 au lac Hidden. Jusqu’à présent, 5 569 poissons ont été retirés du lac, et la plupart des poissons adultes ont disparu. Dans les trois dernières années, Parcs Canada a fait don de 125 kg d’omble de fontaine à un hôpital vétérinaire local ou à l’Alberta Birds of Prey Centre.

Cet été, nous nous sommes attachés surtout à enlever les petits poissons nés au cours des deux premières années du projet. Pour ce faire, nous avons eu recours à des filets à petit maillage taillés sur mesure et à du matériel portable pour la pêche électrique.

Le Fairmont Chateau Lake Louise, Truite atout du Canada, Pêches et Océans Canada, le gouvernement de l’Alberta et l’Université de Calgary continuent d’appuyer ce projet, soit par une aide financière, soit par un soutien en nature, soit par des recherches. Au cours de l’automne 2013, le Fairmont Chateau Lake Louise a obtenu une importante subvention de conservation qui lui a permis de participer au financement du projet. Nous nous servirons de ces fonds pendant l’été 2014 pour embaucher un étudiant qui participera aux travaux et présentera des exposés publics sur la conservation du poisson dans le parc national Banff.

Sierra Sullivan (Parks Canada) and Teresa Holmes (Fairmont Chateau Lake Louise) dissect a brook trout Shelley Humphries accepts a cheque from the Fairmont Chateau Lake Louise
Gauche : Sierra Sullivan (Parcs Canada) montre à Teresa Holmes (Fairmont Chateau Lake Louise) comment s’y prendre pour disséquer un omble de fontaine afin d’en déterminer le sexe et d’en retirer l’otolite (os de l’oreille), qui sert à déterminer l’âge du poisson. Droite : Shelley Humpries (Parcs Canada) reçoit un chèque de Fairmont Chateau Lake Louise.

Mise à jour - Octobre 2011 
-

En octobre 2011, Parcs Canada a fait don de près de 40 kg d’omble de fontaine à l’Alberta Birds of Prey Foundation, près de Lethbridge, dans le cadre du projet de remise en état du lac Hidden. Les poissons pesaient en moyenne 100 g – ils étaient trop petits pour la consommation humaine. Ils ont été chargés dans des glacières sur le terrain et remis à Shelley Humphries, spécialiste des milieux aquatiques, dans le parc national Yoho, avant d’être gelés en couches uniques sur des plateaux, en prévision de leur transport.

Parcs Canada a choisi la Birds of Prey Foundation comme bénéficiaire parce que le mandat de cet organisme est semblable au sien, c’est-à-dire qu’il est axé sur la conservation et la sensibilisation du public. La fondation soigne les rapaces blessés à des fins de rétablissement et de réhabilitation. Bon nombre des oiseaux qui lui sont confiés sont relâchés dans la nature, mais certains ne pourront jamais y retourner. Spirit est l’un de ces rapaces. Visitez le site Web de l’Alberta Birds of Prey Foundation pour en savoir davantage. (en anglais seulement)

(Gauche) Shelley Humphries, spécialiste des milieux aquatiques, fait connaissance avec Spirit, l’un des rapaces pris en charge par l’Alberta Birds of Prey Foundation. L’oiseau profitera des ombles de fontaine non indigènes qui ont été retirés du parc national Banff et remis à titre gracieux à la fondation.

 

Carte