Le long de l’épine dorsale du continent nord-américain, les Rocheuses transpercent les nuages et des glaciers bleus s’agrippent à leurs pentes. En aval, les forêts vertes des vallées procurent une source de nourriture vitale au grizzli et à d’autres espèces. Le secteur de Lake Louise et de la promenade des Glaciers recèlent des paysages d’une beauté extraordinaire qui font de ce secteur la « capitale de la randonnée au Canada ». Servez-vous de ce guide pour choisir un parcours qui convient à tous les membres de votre groupe.

Pour obtenir des cartes, des renseignements détaillés sur les itinéraires et des descriptions des sentiers, rendez-vous au Centre d’accueil du parc national Banff ou procurez-vous un guide de randonnée et une carte topographique. Les téléphones cellulaires ne sont pas fiables.


Sécurité

C’est à vous qu’il incombe d’assurer votre propre sécurité. Les activités récréatives en plein air comportent toujours des dangers. Même de courtes excursions à partir de Banff peuvent avoir des conséquences graves. Planifiez bien vos randonnées pour réduire le plus possible vos risques.

  • Consultez les prévisions météorologiques et le dernier rapport sur l’état des sentiers, les fermetures et restrictions saisonnières ou rendez-vous à un centre d’accueil de Parcs Canada.
  • Préparez-vous à affronter des situations d’urgence. Le temps change rapidement en montagne, et il peut neiger en toute saison. Enfilez plusieurs couches de vêtements et apportez des provisions supplémentaires et des vêtements chauds.
  • Étudiez les descriptions et les cartes avant de partir. Choisissez un sentier adapté au membre le moins expérimenté de votre groupe.
  • Apportez de l’eau. L’eau de surface peut être contaminée et insalubre.
  • Apportez une trousse de premiers soins et du gaz poivré.
  • Communiquez votre itinéraire à une personne de confiance. Dites-lui quand vous serez de retour et quel numéro composer si vous manquez à l’appel. Service de répartition de Banff : 403-762-1470.
  • Le parc pourrait abriter des tiques porteuses de la maladie de Lyme. Après chaque randonnée, prenez l’habitude de bien examiner tout votre corps et d’inspecter votre animal de compagnie.
  • Évitez de porter des écouteurs-boutons ou des casques d’écoute. Restez alerte en tout temps.
  • En cas d’URGENCE, faites le 911 ou, si vous avez un téléphone satellite, le 403-762-4506. Les téléphones cellulaires ne sont pas fiables partout dans le parc.

Sentiers enneigés

Certains sentiers peuvent demeurer enneigés bien après le début de l’été. Le cas échéant, il peut devenir difficile de s’orienter et dangereux de marcher dans la neige épaisse ou sur la neige dure et la glace. Préparez-vous adéquatement et vérifiez l’état du sentier avant de partir.

Risque d’avalanche saisonnier

Les sentiers situés au-dessus de la limite forestière (2 000 m) pourraient être exposés à des risques d’avalanche en tout temps de l’année et particulièrement de novembre à juin. Les pentes enneigées de forte inclinaison sont particulièrement sujettes aux déclenchements. Pour en savoir davantage sur le risque d’avalanche, rendez-vous à un centre d’accueil de Parcs Canada ou consultez le site Sécurité dans les parcs des montagnes.

Matériel à apporter
  • Carte et description du sentier
  • Bouteille ou thermos d’eau pleine
  • Nourriture à forte teneur énergétique
  • Gaz poivré
  • Écran solaire et lunettes de soleil
  • Trousse de premiers soins
  • Lampe frontale ou lampe de poche et piles de rechange
  • Chapeau et gants
  • Bâtons de marche
  • Imperméable/coupe-vent
  • Vêtements de rechange chauds en cas d’urgence
  • Téléphone cellulaire ou dispositif de communication par satellite
Étiquette sur les sentiers

Soyez courtois envers les autres! 

  • Laissez à sa place tout ce que vous trouvez – c’est la loi. Les objets naturels et culturels tels que les roches, les fossiles, les artefacts, les cornes, les bois de cervidés, les fleurs sauvages et les nids sont protégés par la loi et doivent être laissés intacts pour que les autres puissent les découvrir et en profiter.
  • Faites vos besoins à au moins 100 m de toute source d’eau. Enfouissez vos excréments dans un trou de 15 cm de profondeur. Rapportez votre papier hygiénique.
  • Pour éviter d’endommager la végétation, restez sur les sentiers désignés en tout temps.
  • Les sentiers sont empruntés par divers groupes d’amateurs de plein air. Cédez le passage aux autres usagers
  • Ne laissez aucune trace de votre passage. Rapportez tous vos déchets.
La faune et les humains


Le parc national Banff sert d’habitat à diverses espèces sauvages, dont le wapiti, le loup, le couguar, le grizzli et l’ours noir. Pour pouvoir élever leur progéniture et soutenir une population saine, les animaux ont besoin d’un habitat de qualité de la plus grande superficie possible, et ils doivent pouvoir y accéder en faisant un minimum de rencontres avec des humains.

Vous pourriez rencontrer des animaux sauvages dans tous les secteurs du parc, y compris sur les sentiers asphaltés et sur les routes.

Conseils :

  • Apprenez à vous servir du gaz poivré avant de partir en randonnée, transportez-en une bombonne en tout temps, et assurez-vous qu’elle demeure à portée de main. Vous pouvez vous procurer du gaz poivré au Centre d’accueil de Banff, au 224, avenue Banff, ainsi que dans plusieurs boutiques de la ville.
  • Faites du bruit. En vous déplaçant sans faire de bruit, vous courez le risque de de surprendre un ours. Restez alerte dans les secteurs broussailleux et à l’approche de virages sans visibilité. Déplacez-vous en groupe serré et restez conscient de votre entourage en tout temps. 
  • Si vous voyez ou rencontrez un ours, un couguar, un loup ou un coyote, signalez-le au Service de répartition de Parcs Canada en appelant au 403-762-1470 dès que vous pouvez le faire sans danger.
  • Tenez votre chien en laisse et conservez-en la maîtrise en tout temps.

Pour plus de renseignements

Degré de difficulté

Facile

  • Convient aux visiteurs qui n’ont aucune expérience des sentiers
  • Terrain plat ou légèrement ondulé, sans aucun obstacle.
  • Perte ou gain d’altitude nul ou négligeable

Modéré

  • Convient aux visiteurs qui ont une expérience de base des sentiers.
  • Terrain légèrement ondulé, courts tronçons escarpés et obstacles occasionnels.
  • Perte ou gain d’altitude modéré.

Difficile

  • Convient uniquement aux visiteurs qui ont l’expérience des sentiers.
  • Longs tronçons escarpés et obstacles fréquents.
  • Perte ou gain d’altitude considérable.

Les délais estimatifs nécessaires pour parcourir ces sentiers varient en fonction de la distance, du niveau de forme physique, des conditions météorologiques et de l’état du sentier.

Sentiers modérés | Sentiers difficiles | Rapport sur l'état des sentiers


Sentiers modérés

Sentier Distance (aller seulement) Durée (aller-retour) Gain d'altitude
Point de vue Castle 3,7 km aller seulement 3-4 heures 520 m
Lac Boom 5,1 km aller seulement 3-4 heures 175 m
Glacier Stanley 4,2 km aller seulement 3 heures 395 m

Déscriptions des sentiers

Point de vue Castle

Distance : 3,7 km aller seulement
Durée approx. : 3 à 4 heures aller-retour 
Gain d’altitude :
520 m
Point de départ :
À 5 km à l’ouest de Castle Junction, sur la promenade de la Vallée-de-la-Bow (route 1A).

Déscription : Au milieu du XXe siècle, le parc national Banff a érigé de nombreuses tours pour aider les guetteurs à détecter des incendies au loin. La tour de guet du mont Castle a disparu depuis longtemps, mais les vastes panoramas du milieu de la vallée de la Bow demeurent.

Lac Boom

Distance : 5,1 km aller seulement
Durée approx. : 3 à 4 heures (aller-retour) 
Gain d’altitude :
175 m
Point de départ :
À 7 km à l’ouest de Castle Junction, sur la route 93 Sud.

Déscription : Ce sentier traverse une dense forêt renfermant des arbres subalpins qui figurent parmi les plus gros du parc national Banff. Il vous mène à un lac vierge adossé à un mur de montagnes impressionnant.

Glacier Stanley

Distance : 4,2 km aller seulement
Durée approx. : 3 heures aller-retour
Gain d’altitude :
395 m
Point de départ :
Parc national Kootenay, à 13 km à l’ouest de Castle Junction, sur la route 93 Sud.

Déscription : Cette randonnée vous fait découvrir le feu et la glace en proportions égales. Le secteur entourant le tronçon inférieur du sentier a brûlé en 1968 et en 2003, mais il est à nouveau colonisé par le pin tordu latifolié, le saule et des fleurs sauvages aux couleurs vives. Le long du tronçon supérieur, vous aurez une vue imprenable sur le glacier Stanley et ses nombreuses cascades d’eau de fonte.


Sentiers difficiles

Sentier Distance (aller seulement) Durée (aller-retour) Gain d'altitude
Lac Arnica 3,7 km aller seulement 5,1 km aller seulement 580 m
Lacs Twin 5,1 km aller seulement 8 km aller seulement 715 m
Lac Taylor 4,2 km aller seulement 6,3 km aller seulement 585 m

Déscriptions des sentiers

Lac Arnica

Distance : 5,1 km aller seulement
Gain d’altitude :
580 m
Durée approx. :
 5 heures (aller-retour)
Point de départ :
Belvédère du Lac-Vista, sur la route 93 Sud, à 8 km à l’ouest de Castle Junction, du côté est de la route.

Déscription : Ce sentier vous fait perdre de l’altitude avant d’en regagner. Les paysages et la diversité font de ce lac une destination digne des efforts que vous consacrerez aux montées et aux descentes.

Lacs Twin

Distance : Par le sentier du Lac-Arnica/du Lac-Vista : 8 km aller seulement
Perte d’altitude :
120 m
Gain d’altitude :
715 m
Durée approx. :
 6 à 7 heures aller-retour
Point de départ :
Belvédère du Lac-Vista, sur la route 93 Sud, à 8 km à l’ouest de Castle Junction.

Déscription : Marchez sous une voûte de mélèzes tout en suivant la ligne de partage des eaux, qui vous guide jusqu’aux lacs Arnica et Twin.

Lac Taylor

Distance : 6,3 km
Durée approx. : 4 à 5 heures aller-retour 
Gain d’altitude :
585 m

Point de départ :
Aire de fréquentation diurne du Ruisseau-Taylor, à 8 km à l’ouest de Castle Junction, ou à 17 km à l’est de Lake Louise, du côté sud de la Transcanadienne.

Déscription : La forêt dense cède le pas à des prés subalpins pendant votre ascension constante jusqu’à ce lac glaciaire classique. Ce sentier demeure enneigé tout au long du début de la saison de randonnée. Il vaut mieux attendre au mois de juillet pour y randonner.

Randonnée complémentaire au Lac O’Brien : 2,1 km aller seulement;gain d’altitude de 55 m depuis le lac Taylor.
Prolongez votre randonnée en explorant ce charmant petit lac.