Le patinage en plein air jouit d’une grande popularité dans le parc. Sachez cependant que Parcs Canada NE BALISE PAS les secteurs sécuritaires pour le patinage et NE SIGNALE PAS les dangers possibles.

Un grand nombre de facteurs environnementaux influent sur l’épaisseur de la glace. Si vous choisissez de patiner sur de la glace naturelle, vous le faites à vos risques et périls. L’épaisseur recommandée de la glace est de 15 cm pour la marche et le patinage en solitaire et de 20 cm pour le patinage et les jeux en groupe.

Sécurité

 

Inspiré du document « Sécurité sur la glace » de la Croix-Rouge canadienne

De nombreux facteurs peuvent avoir une incidence sur l’épaisseur de la glace, notamment le type de plan d’eau, l’endroit et la période de l’année. À cette liste viennent s’ajouter les facteurs environnementaux suivants :

  • la profondeur et la superficie du plan d’eau;
  • les courants et les autres mouvements de l’eau;
  • les produits chimiques, incluant le sel;
  • les fluctuations des niveaux d’eau;
  • les souches, les roches et les quais, qui absorbent la chaleur du soleil;
  • les changements de température de l’air.

La couleur de la glace peut donner une indication de sa solidité :

  • La glace bleu clair est la plus solide.
  • La glace blanc opaque, ou glace de neige, est généralement deux fois moins solide que la glace bleu clair. Elle se forme lorsque de la neige saturée d’eau gèle à la surface de la glace.
  • La glace grise n’est pas sécuritaire. Le gris indique la présence d’eau.

L’épaisseur de la glace doit être de :

  • 15 cm pour la marche ou le patinage en solitaire;
  • 20 cm pour le patinage et les jeux en groupe.

Si vous êtes en difficulté et seul sur la glace :

  • Appelez au secours.
  • Résistez à l’envie de vous hisser à la surface en mettant votre poids sur le pourtour du trou, car la glace n’y est pas assez solide.
  • L’air emprisonné dans vos vêtements vous aidera à vous mettre en position de planche sur le ventre.
  • Prenez appui sur la glace brisée, sans toutefois y mettre votre poids. Battez des jambes pour propulser votre torse vers la surface. 
  • Quand vous êtes de nouveau à la surface, éloignez-vous du trou en rampant ou en roulant, les jambes et les bras écartés le plus possible afin de répartir votre poids sur la glace. Ne vous levez pas! Repérez la rive et assurez-vous que vous allez dans la bonne direction.

Il peut être dangereux de tenter de secourir une personne tombée à l’eau sous la glace. La technique la plus sécuritaire consiste à effectuer le sauvetage à partir de la rive.

  • Appelez au secours. Déterminez si vous pouvez obtenir rapidement de l’aide de professionnels formés en secourisme (policiers, pompiers ou ambulanciers) ou de personnes présentes.
  • Vérifiez si vous pouvez atteindre la personne à l’aide d’une longue perche ou d’une branche depuis la rive; le cas échéant, allongez-vous et tendez-lui la perche.
  • Si vous devez vous aventurer sur la glace, munissez-vous d’une longue perche ou d’une branche pour vérifier l’épaisseur de la glace devant vous. Portez un vêtement de flottaison individuel.
  • Apportez un objet à tendre ou à lancer à la personne (p. ex. une perche, une corde lestée, une ligne d’attrape ou une branche d’arbre).
  • À l’approche de l’endroit où la glace a cédé, allongez-vous pour répartir votre poids et rampez lentement en direction du trou.
  • Tout en demeurant allongé, tendez ou lancez le dispositif de sauvetage (p. ex. une perche, une corde, une ligne d’attrape ou une branche) à la personne.
  • Demandez à la personne de battre des jambes pendant que vous la tirez vers vous.
  • Déplacez la personne en lieu sûr, sur la rive ou à un endroit où vous êtes certain que la glace est solide. Appelez à l’aide.

Parcs Canada vous recommande de :

  • communiquer avec l’un de ses centres d’accueil pour obtenir de plus amples renseignements sur le patinage. 
  • vérifier les fissures dans la glace ou y percer un trou pour pouvoir en déterminer l’épaisseur : elle doit faire au moins 15 cm d’épaisseur.
  • porter un vêtement de flottaison individuel (VFI) lorsque vous patinez si vous êtes incertain de l’épaisseur de la glace.
  • transporter une corde pour pouvoir la lancer à quelqu’un en cas de besoin, de même que des pics à glace pour vous aider à vous extraire de l’eau.
  • composer le 911 ou le 403-762-4506 en cas d’URGENCE.

Si vous allez patiner dans un secteur reculé, faites part à une personne de confiance de votre destination exacte et de l’heure de votre retour, et fournissez-lui tout autre renseignement qui pourrait être utile à une équipe de recherche et de sauvetage pour le cas où vous tarderiez à rentrer.

Destinations courues pour le patinage

 

Lacs Vermilion

Situés non loin de Banff, ces lacs sont accessibles par la promenade des Lacs-Vermilion, juste à l’ouest de la route du Mont-Norquay. Certains secteurs restent dépourvus de glace en raison de la présence de sources chaudes; ne supposez pas que l’épaisseur de la glace est la même partout. Au troisième lac, évitez le secteur situé à l’est du quai.

Lac Johnson

Situé à l’est de Banff, en bordure de la route du Lac-Minnewanka, le lac Johnson jouit de la faveur des patineurs. Comme pour tous les plans d’eau, la glace peut varier d’un endroit à l’autre. Elle risque d’être plus mince à l’extrémité ouest du lac, près de la passerelle, où un ruisseau quitte le réservoir. 

Lac Two Jack

Ce lac, qui se trouve en bordure de la route du Lac-Minnewanka, est lui aussi prisé par les patineurs. Sachez que la glace est mince dans certains secteurs et inexistante dans d’autres. Restez bien à l’écart (à au moins 100 m) du barrage, à l’extrémité est du lac. Ce secteur renferme toujours une zone d’eau libre et de glace dangereusement mince. Faites attention à l’endroit où vous patinez, car les conditions peuvent changer au gré des fluctuations du débit de l’eau sous la surface.

Lac Minnewanka

Le réservoir Minnewanka est situé au nord-est de Banff, le long de la route du Lac-Minnewanka. En raison de son étendue et de sa profondeur, il ne gèle complètement que vers le milieu de l’hiver. L’extrémité ouest du lac, près de la route du Lac-Minnewanka, est le dernier secteur à geler chaque hiver. Comme il s’agit d’un réservoir, le niveau d’eau varie tout au long de l’hiver, et la glace peut se fissurer près de la rive. Les vents sont parfois forts sur cette étendue d’eau de 30 km de longueur. Les patineurs pourraient être poussés par le vent et avoir beaucoup de mal à regagner la rive. Apportez des bottes pour pouvoir marcher jusqu’à la rive au besoin, ou restez près de votre point de départ. Vu la grande superficie de ce lac, les secours pourraient mettre du temps à parvenir jusqu’à vous en cas d’incident.

Étang Cascade

L’étang Cascade longe la route du Lac-Minnewanka, à faible distance de la ville. La glace y est souvent plus mince aux extrémités nord et est, là où des ruisseaux se jettent dans l’étang ou en sortent. La prudence est de mise. 

Rivière Bow

Il s’agit de la surface de glace naturelle la plus rapprochée de Banff. Comme l’eau y coule sans arrêt, l’épaisseur de la glace varie énormément d’un endroit à l’autre et d’une journée à l’autre. Un anneau est parfois aménagé pour le patinage sur la rivière, juste à l’ouest de l’avenue Bow, mais il n’est pas entretenu. 

 

Autres options pour le patinage
  • Terrain de l’école secondaire de Banff, au centre de la ville 
  • Centre récréatif Fenlands de Banff (patinoire intérieure) 
  • Patinoire Waldhaus, dans le pré Spray, derrière l’hôtel Banff Springs (de décembre à mars)
  • Devant le Chateau Lake Louise (de novembre à avril)
  • Centre récréatif de Lake Louise, situé Village Road (surface extérieure couverte pour le hockey et le patinage)