Scott Sutton donne à Sara Solaimani, employée de Parcs Canada, la formation sur les méthodes pour capturer et remettre en liberté le massasauga de manière sécuritaire.

Scott Sutton a une relation spéciale avec le massasauga, une espèce menacée. En tant que coordonnateur de la sécurité des visiteurs et des opérations incendies au Parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne, Scott consacre beaucoup de temps à donner aux visiteurs des renseignements sur le seul serpent à sonnettes de l’Ontario. Voici quelques faits sur Scott et le serpent qu’il veut protéger.

Personne/lieu/espèce
Scott Sutton Massasauga
Famille/genre/espèce Hominidés, Homo sapiens Vipéridés, Sistrurus catenatus
Domicile Parc national des Îles-de-la-Baie-Géorgienne Est de la baie Géorgienne, péninsule Bruce, complexe de la prairie Ojibway et marais Wainfleet (en Ontario)
Habitat de prédilection Zones de transition entre la forêt et l’eau. « Cette région abrite une diversité incroyable d’espèces et on découvre toujours quelque chose de nouveau. » Affleurements rocheux de surface du bouclier canadien et terres humides sur les rives de la baie Géorgienne (secteur oriental)
Aliments préférés Presque tout, surtout les sucreries. Petits mammifères à sang chaud.
Principaux traits de personnalité Fiable, débrouillard et détendu (la plupart du temps) Timide, docile et non agressif
Importance pour l’écosystème En donnant des renseignements aux visiteurs du parc et aux partenaires, Scott aide à protéger les espèces indigènes et les processus naturels. En tant que prédateur, le massasauga aide à réduire la population de petits rongeurs. En tant que proie, les faucons, les hiboux et certains mammifères le chassent.
Des faits intéressants que très peu de personnes connaissent Une fois, en faisant des recherches, Scott est entré dans la tanière d’un ours noir qui contenait une femelle et des oursons en hibernation. Le massasauga peut « voir dans l’obscurité ». Il a deux fossettes thermosensibles sous les yeux qui lui permettent de détecter la température corporelle des animaux à sang chaud. Même dans l’obscurité totale, le serpent peut voir une proie à une distance de 60 cm.
Ce que j’aime Le plein air, explorer et découvrir Me chauffer au soleil sous un genévrier parfumé
Ce que je déteste Être obligé de rester à l’intérieur Faire l’objet de méfiance et ne pas être compris par les personnes
Situation quant à la conservation Les données ne sont pas suffisantes, « mais j’aime penser que je suis une personne unique » Espèce menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril
Interconnexions « Dans le cadre de mon travail, je donne aux visiteurs des renseignements sur le massasauga. Je parle d’une espèce incroyable que la plupart des personnes ne verront jamais dans son environnement naturel. » En tant qu’ambassadeur du parc pour les espèces menacées, le massasauga aide à faire comprendre au public l’importance de protéger les espaces sauvages. Le serpent aide à mettre en évidence comment les personnes peuvent vivre en sécurité et interagir avec les espèces sauvages.

Pour plus de renseignements :