Quelles sont les mesures prises pour rétablir les populations de saumon et quels sont les avantages pour l’écosystème global?

Cinq parcs nationaux du Canada Atlantique ont uni leurs efforts pour protéger les populations de saumon et répondre aux vastes questions portant sur la contribution du saumon à l’égard des rivières, des forêts et des océans.

Le saumon et son écosystème

Le saumon est une espèce anadrome, ce qui signifie qu’il migre entre l’eau douce et l’eau salée. Cette particularité fait du saumon un élément important des écosystèmes des forêts, des rivières et des océans.

Né dans la rivière, le saumon passe ses premières années à se nourrir et à apprendre des techniques de survie qui l’aideront tout au long de sa vie. Le jeune saumon se nourrit d’organismes microscopiques et de petits invertébrés, tous deux issus des écosystèmes des forêts et des rivières en santé.

Le personnel de la conversation de la ressource, debout dans la rivière, récolte de jeunes saumons dans des pièges au parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton.
Un écologiste et un biologiste du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton travaillent ensemble pour récolter de jeunes saumons qui se trouvent dans un casier à filet en forme d’entonnoir.

Après sa migration vers l’océan, le saumon devient une source de nourriture pour les grandes créatures océaniques. Puis, à la suite d’un séjour d’une à trois années en mer, les membres de la population de saumon qui ont survécu retournent dans les rivières.

À son retour, le saumon apporte avec lui des nutriments d’origine marine dans les écosystèmes d’eau douce. Ces nutriments pénètrent dans les écosystèmes d’eau douce en s’attachant au corps du poisson sous forme de masse visqueuse, et sont soit mangés, soit rejetés dans les écosystèmes des forêts et des rivières lorsque le saumon fraye. Les nutriments rejetés dans les écosystèmes des forêts et des rivières sont importants pour le maintien de la santé, de l’équilibre et de la productivité des écosystèmes.

Importance culturelle

Un saumon de l'Atlantique est relâché par un enfant en vêtements traditionnels des Mi'kmaq

Des saumons de l'Atlantique sont relâchés dans le territoire traditionnel de la Première nation de Fort Folly.

Des centaines d’années d’activités humaines ont engendré des problèmes dans les écosystèmes d’eau douce et d’eau salée, problèmes qui ont eu une grande incidence sur toutes les populations de saumon de l’Atlantique.

Le saumon de l’Atlantique est très important pour les communautés autochtones de l’est du Canada.

Il a toujours été un élément important de plusieurs pratiques traditionnelles et de l’alimentation des communautés locales, et ce, même avant l’arrivée des colons européens sur la côte est du Canada.

Après l’arrivée des Européens, les immigrants ont vite intégré le saumon à leur alimentation, et la pêche à la ligne est devenue un loisir.

Déclin

À l’instar de la population humaine et des pressions économiques, plusieurs pratiques de pêche non durables ont pris de l’ampleur à la fin des années 1800 et au début des années 1900.

En raison de la surpêche, de l’exploitation forestière, de l’agriculture et de l’urbanisation, la taille des populations de saumon et d’autres espèces de poisson a diminué, tandis que l’érosion des berges, la sédimentation et la pollution ont augmenté.

Malgré la modernisation de plusieurs de ces industries vers le milieu des années 1900 et la prise de mesures pour mettre fin à la pêche au saumon, retirer les barrages et les ponceaux inadéquats et changer les pratiques d’utilisation des terres, les populations de saumon de l’Atlantique ont rapidement chuté, et ne se sont jamais reconstituées entièrement.

Un saumon pêché repose à côté d’une canne à pêche dans une vieille photo, datée du 3 octobre 1967.
Un gros saumon pris par un pêcheur à la rivière Upper Salmon en 1967, lorsque la pêche était encore permise.

Les populations de saumon de plusieurs endroits sont rendues trop petites et font face à trop d’obstacles pour être en mesure de se reconstituer sans intervention humaine.

Miser sur le succès

Un nageur observe et pointe un saumon dans la rivière Upper Salmon dans le cadre du programme Nager avec les saumons.
Des invités apprennent comment faire un relevé en apnée dans le cadre du programme « Nager avec les saumons » au parc national Fundy.

Les mesures de conservation appliquées dans chaque parc reposent sur des décennies de collaboration en faveur du rétablissement du saumon.

Les démarches de conservation éprouvées dans le parc national Fundy et le parc national Terra-Nova seront adaptées à d’autres parcs nationaux, afin que leurs populations puissent se rétablir et éviter ainsi de devenir des espèces en voie de disparition.