Parcs Canada examine une vieille question.

En 1974, le philosophe américain Thomas Nagel a publié un essai célèbre intitulé « Quel effet cela fait-il d’être une chauve-souris? » Il affirme que nous pouvons comprendre seulement dans une certaine mesure l’expérience du monde d’une chauve-souris – elles vivent dans un environnement sensoriel bien différent du nôtre.

Mais peut-être « une certaine mesure » est suffisante pour comprendre pourquoi les chauves-souris sont des créatures étonnantes.

On commence avec les petites chauves-souris : petite chauve-souris brune ou chauve-souris brune. Il s’agit de l’espèce de chauve-souris la plus répandue au Canada (des 17 espèces de chauves-souris vivant normalement au Canada). Il s’agit aussi d’une espèce en péril.

Pour devenir cette chauve-souris, vous devez rétrécir (dans votre imagination) jusqu’à atteindre une taille de quatre ou cinq centimètres.

Imaginez que vos doigts et bras sont très minces et que les os sont longs et délicats. Ils sont le support principal des ailes. Comme les baleines de parapluies, ils soutiennent une membrane élastique – qui vous permet de voler.


Une petite chauve-souris vole dans une caverne
Petite chauve-souris brune (photo : Sherri et Brock Fenton).

Vous avez une fourrure et vous pesez environ comme une pièce d’un dollar. Vous êtes prêt à passer à l’étape suivante.

Maintenant que vous pouvez ouvrir et fermer les ailes…foncez dans le noir. Vous volez maintenant dans une nuit d’été chaude et sans vent, vous descendez rapidement et vous vous élancez au-dessus des arbres, quelques heures après le coucher du soleil. Vous sentez que l’air de la nuit vous soutient parce que les petits poils des ailes sont très sensibles au flux d’air.

Vous zigzaguez – comme une fissure dans une tasse de thé, comme dit le poète allemand Rainer Maria Rilke – mais, en réalité, vous volez plus efficacement qu’un oiseau. Vos ailes ont plus de deux douzaines d’articulations et la membrane est très flexible. Vos ailes peuvent prendre différentes formes pour se gonfler d’air et vous soulever.


Saviez-vous que?

Les chauves-souris au Canada sont en danger en raison d’une maladie appelée syndrome du museau blanc. Découvrez ce que vous pouvez faire.

Les chauves-souris et Parcs Canada


Autour de vous, il existe des objets – des grands objets fixes comme les arbres et des petits animaux en mouvement comme les moustiques et les papillons nocturnes. Vous pouvez entendre les formes de ces objets. Vous émettez des signaux sonores pulsés de votre bouche, qu’un être humain ne peut entendre : ces signaux sonores renvoient un écho, ce qui crée un environnement acoustique dans votre tête.

Ensuite…un moustique à 23 heures!

Maintenant vous produisez des signaux sonores pulsés plus rapidement : ils sont comme des lentilles de focalisation, ce qui vous permet de cibler le petit moustique qui est votre proie. Vous ouvrez la bouche et vous avalez le moustique. (Pour des insectes plus grands, vous utilisez parfois la membrane de la queue pour les porter à votre bouche).

Il n’est pas surprenant que les chauves-souris soient des modèles de rôle pour les super-héros. Elles savent voler, utilisent un sens spécial pour explorer le monde et luttent contre les animaux nuisibles.. dans ce cas, des insectes nuisibles. Leur valeur mondiale en tant qu’agents naturels de lutte contre les ravageurs pour l’agriculture et l’exploitation forestière se chiffre à des milliards de dollars.