Outils de conservation servant de compléments aux aires protégées et de conservation

Les corridors écologiques permettent d'établir des liens entre les aires protégées et de conservation à l'échelle de vastes paysages, et procurent aussi les avantages suivants :

  • aident les espèces à s'adapter aux changements climatiques
  • réduisent les répercussions du développement humain sur les habitats naturels
  • relient les nombreux types d'habitats nécessaires à différentes étapes de la vie des espèces, y compris la migration
  • soutiennent des services écosystémiques vitaux tels que la provision de nourriture et d'air pur, et les cycles des nutriments et de l'eau.
  • favorisent la coexistence entre l'humain et la faune ainsi que le rapprochement des gens avec la nature.
  • servent de compléments aux aires protégées et de conservation en améliorant leur intégrité écologique

Trois illustrations montrent les trois principaux types de corridors écologiques
  • Trois illustrations montrent les trois principaux types de corridors écologiques - Version texte

    La première représente les corridors linéaires. Deux collines boisées sont représentées à gauche et à droite d'un tronçon linéaire de forêt mixte. Un renard roux est représenté deux fois, se tenant sur chaque colline boisée. Une flèche noire se déplace de gauche à droite, reliant les deux collines. L'illustration représente un corridor écologique et le déplacement des espèces. La forêt n'est en aucun cas fragmentée. Une ville avec une route s'étendant vers la zone de forêt est représentée derrière elle.

    La deuxième illustration représente un couloir de type pierres de gué. Elle montre également deux collines boisées à gauche et à droite. Cette fois, les forêts mixtes sont séparées par un lac avec de petites îles boisées. Un renard roux est représenté deux fois, se tenant sur les collines boisées de chaque côté du lac. Une flèche noire partant du renard à gauche, rebondit sur une parcelle de terre à l'arrière-plan, puis sur plusieurs îles, et se termine sur la colline boisée à droite. La flèche noire montre le déplacement du renard qui traverse de nombreuses zones naturelles, y compris des petites îles, pour atteindre la forêt sur la droite. Il y a une ville derrière les collines boisées et le lac, avec une route qui y mène.

    La troisième illustration représente un corridor de paysages. Elle montre une mosaïque ininterrompue de différents types de paysages. Les types de paysage commencent par des collines boisées sur la gauche, puis un étang avec des plantes aquatiques, une zone de prairie jaune et d'autres collines boisées sur la droite. Une petite ville avec une route en direction de la mosaïque est visible à l'arrière-plan. Un renard roux est représenté deux fois, se tenant sur les collines boisées de chaque côté des paysages. Une flèche noire se déplace de gauche à droite, représentant le déplacement du renard sur les terres. La flèche part de la colline boisée de gauche, s'étend le long de l'étang, traverse des forêts mixtes et la prairie jaune, et se termine sur la colline boisée de droite.

Il existe trois principaux types de corridors :

  1. Corridor linéaire : De larges bandes d'habitat ininterrompues
  2. Corridor discontinu : De petits îlots d'habitat non connectés
  3. Corridor paysager : Mosaïque ininterrompue de paysages variés

Téléchargez toute l'infographie (PDF, 961 Ko)


Une illustration montre un paysage de montagnes, de parcelles éparses de forêt mixte et de lacs sous un ciel bleu clair
  • Un réseau écologique favorisant la conservation - Version texte

    Une illustration montre un paysage de montagnes, de parcelles éparses de forêt mixte et de lacs sous un ciel bleu clair. Les montagnes sont à l'arrière-plan et se transforment en collines ondulées au milieu de l'image. Un grand lac s'étend dans le paysage, avec des lacs plus petits au premier plan. De petites villes sont dispersées dans le paysage. Une grande ville et des champs agricoles sont visibles au premier plan, entourés de lacs plus petits. Des parcelles de forêt, des montagnes et des lacs sont superposés à un motif en pointillés. Ces parcelles de terre et d'eau en pointillés représentent des aires protégées et de conservation. D'autres aires représentant des corridors écologiques sont représentées délimitées par une ligne pointillée. Ces corridors écologiques relient les aires protégées et de conservation.

    Les corridors s'étendent entre les petites villes et autour d'elles, y compris certains champs agricoles. Ils traversent des zones terrestres et aquatiques. Un banc de poissons est visible dans la zone où une aire protégée et un corridor écologique se rejoignent dans le lac. De nombreux animaux sauvages sont également visibles dans les zones naturelles. La plupart des animaux sauvages sont représentés dans les corridors écologiques et les aires protégées et de conservation. On y voit des ours, des caribous, des chèvres de montagne, des loups, des hérons, des porcs-épics, des tortues, des cerfs et un renard. On peut également voir deux randonneurs empruntant l'un des corridors écologiques.

    Un réseau écologique favorisant la conservation.

Ensemble, les corridors écologiques et les aires protégées et de conservation forment des réseaux écologiques favorisant la conservation. Un réseau écologique est formé de zones centrales de conservation reliées par des corridors écologiques.

Téléchargez toute l'infographie (PDF, 961 Ko)

Apprenez-en plus sur le Programme national de corridors écologiques.