Plantation intercalaire

Lorsqu’un site est perturbé et que la quantité de graines qui tombent au sol est insuffisante pour rétablir les milieux forestiers d’origine, il peut être nécessaire de procéder à la plantation de semis d’arbres à la main. Dans certains cas, une préparation du site avant la plantation s’impose pour fournir les conditions de croissance adéquates et éliminer la végétation concurrente.

Plantation intercalaire   Plantation intercalaire

L’ouest de la colline Blue—une forêt d’épinettes noires

En mai 1986, cette partie du parc national Terra-Nova a été frappée par un incendie de forêt causé par une défaillance d’une ligne électrique. Au moment du brasier, il y avait de la neige au sol, ce qui a épargné pour ainsi dire la végétation au sol. En raison des conditions du site, le feu n’a pas brûlé suffisamment en profondeur pour créer les conditions adéquates dans le sol qui favorisent la régénération d’une forêt d’épinettes noires indigène. Cela étant, cette zone a été envahie par le kalmia. Des sections à l’ouest de la colline Blue ont été replantées avec des épinettes noires et des pins rouges. Les semis ont été cultivés à partir d’un stock de semences local dans une pépinière des environs.

Broutage excessif des orignaux dans les forêts de sapins baumiers

La plantation peut se révéler nécessaire lorsque les gaules de sapins baumiers sont complètement détruites par le broutage des orignaux. Ces zones sont souvent envahies par le kalmia, la fougère grand aigle et autre couverture herbacée. Dans le parc national Terra-Nova, plusieurs kilomètres carrés de la forêt de sapins baumiers ayant subi une perturbation se sont transformés en habitats présentant toutes les caractéristiques de la savane, la chute des graines étant minime, voire inexistante. Pour aider ces secteurs à se rétablir, des sapins baumiers seront replantés une fois que la population d’orignaux sera ramenée à un niveau qui n’entravera pas la régénération de la forêt.