L’aménagement de la station de ski tel qu’il est envisagé dans l’ébauche des lignes directrices particulières est associé à des gains écologiques importants pour Parcs Canada, tout en permettant à la station de ski de prendre de l’expansion et d’enrichir l’expérience du visiteur en hiver comme en été, sans pour autant déroger aux Lignes directrices pour la gestion de stations de ski. Il est important de préciser que les gains écologiques éventuels visés par les lignes directrices particulières pourraient être réduits sans recherche ni planification ni évaluation supplémentaire, moyennant l’application des mesures d’atténuation énoncées dans la présente évaluation environnementale stratégique.

Les principales incertitudes liées à la croissance de l’affluence estivale et à l’aménagement d’un terrain de stationnement en terrasse ou à l’agrandissement du terrain de stationnement en surface représentent des questions clés qui pourraient ne pas être traitées adéquatement dans le cadre de l’ébauche actuelle des lignes directrices particulières. Sans autre orientation dans les lignes directrices particulières pour atténuer ces problèmes clés, des impacts négatifs cumulatifs et supplémentaires sur les écosystèmes aquatiques, la sûreté de l’habitat du grizzli, les profils d’occupation de l’habitat par la chèvre de montagne, les communautés des prés alpins et les déplacements de la faune sont probables. La question principale peut toutefois être réglée moyennant l’inclusion dans les lignes directrices particulières de paramètres limitant la croissance de l’affluence estivale avant l’élaboration du premier plan à long terme.

Les propositions du plan à long terme qui respectent les conditions et les paramètres rajustés des lignes directrices particulières, tels qu’ils sont recommandés dans la présente évaluation environnementale stratégique, devraient permettre d’atteindre les résultats souhaités en matière d’environnement, d’expérience du visiteur et d’infrastructure durable qui sont présentés dans les lignes directrices particulières, tout en respectant les Lignes directrices pour la gestion des stations de ski.