Les répercussions éventuelles sur les composantes valorisées de l’intégrité écologique, de l’expérience du visiteur et de la capacité de l’infrastructure associées aux Lignes directrices pour l’aménagement et l’utilisation du territoire de la station de ski Lake Louise ont été relevées et évaluées par rapport aux résultats souhaités. Les composantes valorisées et les résultats visés ont été définis en fonction de dispositions législatives et de politiques établies pour Parcs Canada, notamment le Plan directeur du parc national Banff et les Lignes directrices pour la gestion de stations de ski.

Les paramètres et conditions des lignes directrices particulières de la station de ski, conjointement avec les mesures d’atténuation énoncées dans l’évaluation environnementale stratégique, traitent des incidences clés pour les composantes écologiques valorisées, y compris le corridor faunique Whitehorn, le grizzli, le carcajou et la chèvre de montagne, ainsi que les espèces en péril, à savoir le pin à écorce blanche, la truite fardée du versant de l’ouest et l’omble à tête plate. On s’attend à ce que de nombreux aspects des lignes directrices de la station de ski améliorent l’expérience du visiteur tout en tenant compte des répercussions sur les panoramas, les expériences sensorielles et l’expérience de la nature sauvage pour les autres visiteurs. Il est peu probable que l’aménagement de la station de ski fasse en sorte qu’une croissance de l’infrastructure régionale soit nécessaire.

L’aménagement de la station de ski prévu par les lignes directrices particulières est associé à des gains fonciers pour Parcs Canada et permettra à la station de ski de prendre de l’expansion et d’enrichir l’expérience du visiteur en été comme en hiver. Il est important de préciser que les gains écologiques potentiels visés par les lignes directrices de la station de ski pourraient être facilement perdus sans recherche et planification supplémentaires conformes aux mesures d’atténuation de la présente évaluation environnementale stratégique. Toutefois, on peut raisonnablement s’attendre à ce que les propositions des plans à long terme qui respectent les conditions et paramètres des lignes directrices de la station de ski et qui répondent aux exigences en matière d’atténuation de l’évaluation stratégique permettent d’obtenir les résultats souhaités sur le plan de l’intégrité écologique, de l’expérience du visiteur et de l’infrastructure.