Table des matières


Résumé

Le lieu historique national S.S. Klondike commémore l’histoire du transport fluvial au Yukon. Le S.S. Klondike est l’un des rares vapeurs à aubes à subsister au Canada. Ces navires fluviaux qui reliaient le Yukon au monde extérieur ont joué un rôle central dans les événements qui ont façonné le Yukon moderne et la société canadienne. Le premier S.S. Klondike a été construit en 1929 par la British Yukon Navigation Company (la BYN Co.). Lorsqu’il fait naufrage en 1936, la compagnie utilise bon nombre de ses pièces pour construire un navire presque identique, qui lève l’ancre en 1937. Devenu désuet après la construction de routes vers Dawson et Mayo, le S.S. Klondike II fait son dernier voyage en 1955. Parcs Canada se porte acquéreur du S.S. Klondike en 1960. Le navire est alors déplacé en amont jusqu’aux chantiers navals de Whitehorse en 1966. Le S.S. Klondike est désigné lieu historique national en 1967 et ouvert au grand public pour des visites guidées en 1981.

Le S.S. Klondike est situé dans la ville de Whitehorse, sur les territoires ancestraux du Conseil des Ta’an Kwäch’än et de la Première Nation de Kwanlin Dün. Point d’intérêt notoire, il constitue l’un des attraits touristiques les plus prisés de Whitehorse. Le navire est amarré le long du secteur riverain de Whitehorse, en bordure d’un sentier polyvalent fort fréquenté toute l’année; un réseau de rues et de sentiers le relie à la ville et à d’autres sites du centre-ville. Le vapeur à roue arrière est l’emblème de la ville de Whitehorse, et la place prépondérante qu’occupe le S.S. Klondike dans les publications touristiques de la ville et du territoire témoigne de l’importance historique des navires à aubes du Yukon et de la place particulière qu’ils occupent dans le cœur du public.

Le présent plan directeur établit une vision pour l’avenir du lieu national historique S.S. Klondike et définit les stratégies et les objectifs visant à en assurer la réalisation. Par conséquent, ce plan est le principal guide pour la gestion du lieu national historique S.S. Klondike, en même temps qu’il constitue pour les Canadiens un important document de responsabilisation sur la gestion future du lieu historique.

Le plan directeur définit trois stratégies clés pour guider le travail de gestion du lieu historique dans un avenir prévisible :

  • La stratégie clé 1 met l’accent sur l’établissement d’approches de conservation appropriées pour le S.S. Klondike et ses ressources culturelles connexes.
  • La stratégie clé 2 vise à offrir aux visiteurs des expériences immersives et novatrices qui renforcent la mobilisation locale, attirent des publics cibles et font croître les revenues.
  • La stratégie clé 3 porte sur la participation des partenaires et des intervenants à des activités qui visent à promouvoir le lieu historique national S.S. Klondike et à en favoriser la compréhension et la connaissance.

1.0 Introduction

Parcs Canada gère l’un des plus beaux et des plus vastes réseaux de lieux naturels et historiques protégés du monde. Son mandat consiste à les protéger et à les mettre en valeur afin que les générations d’aujourd’hui et de demain puissent en profiter. La gestion stratégique et axée sur le futur de chaque parc national, aire marine nationale de conservation, canal patrimonial et lieu historique national administré par Parcs Canada appuie la vision de l’Agence :

Les trésors historiques et naturels du Canada occuperont une place de choix au cœur de la vie des Canadiens, perpétuant ainsi un attachement profond à l’essence même du Canada.

En vertu de la Loi sur l’Agence Parcs Canada, Parcs Canada est tenu d’élaborer un plan directeur pour les lieux historiques nationaux qu’il gère. Une fois approuvé par le président et directeur général de l’Agence Parcs Canada, le plan directeur du lieu historique national S.S. Klondike établit l’obligation redditionnelle de l’Agence envers la population canadienne, en précisant les mesures que l’équipe de gestion de ce lieu historique national doit adopter pour obtenir des résultats mesurables à l’appui de son mandat.

Les Premières Nations, les intervenants et les membres du public de la région ont participé à la préparation du plan directeur, et ont ainsi contribué à façonner l’orientation future du lieu historique national. Le plan établit une orientation stratégique claire pour la gestion et l’exploitation du lieu historique national S.S. Klondike, en formulant une vision, des stratégies clés et des objectifs. Parcs Canada rendra compte chaque année des progrès accomplis vers l’atteinte des objectifs du plan directeur, et procédera à l’examen de ce dernier tous les dix ans ou avant, au besoin.

Ce plan directeur n’est pas une fin en soi. L’Agence Parcs Canada favorisera un dialogue ouvert sur sa mise en œuvre, pour s’assurer qu’il reste pertinent et constructif. Le plan sera l’axe autour duquel s’articulera l’engagement continu à l’égard de la gestion du lieu historique national S.S. Klondike dans les années à venir.

Carte 1 : Carte géographique de la région

A map detailing the regional setting of the S.S. Klondike National Historic Site.
Carte géographique de la région — Version texte

Carte montrant les endroits de Parcs Canada au Yukon :

  1. Parc national Ivvavik
  2. Parc national Vuntut
  3. Parc national et réserve de parc national Kluane
  4. Lieux historiques nationaux du Klondike :
    • Lieu historique national du Complexe-Historique-de-Dawson
    • Lieu historique national S.S. Keno
    • Lieu historique national de la Drague-Numéro-Quatre
  5. Lieu historique national S.S. Klondike
  6. Lieu historique national de la Piste-Chilkoot
 

Carte 2 : Lieu historique national S.S. Klondike

Carte 2 : Lieu historique national S.S. Klondike

Lieu historique national S.S. Klondike — Version texte

Le S.S. Klondike se trouve à Whitehorse (Yukon), capitale de 26 000 habitants située en bordure du fleuve Yukon. Le lieu historique occupe une superficie de 1,5 hectare qui s’étend du fleuve Yukon au boulevard Lewes (2nd Avenue) et à Robert Service Way. Il comprend le S.S. Klondike, un stationnement, une aire pour les autocars, un centre d’accueil, un théâtre, la barge Atlin et un grand terrain gazonné.


2.0 Importance du lieu historique national S.S. Klondike

Le lieu historique national S.S. Klondike commémore l’histoire du transport fluvial au Yukon. Le S.S. Klondike est l’un des rares vapeurs à aubes à subsister au Canada. Ces navires fluviaux qui reliaient le Yukon au monde extérieur ont joué un rôle central dans les événements qui ont façonné le Yukon moderne et la société canadienne.

Le premier S.S. Klondike a été construit en 1929 par la British Yukon Navigation Company (la BYN Co.). Lorsqu’il fait naufrage en 1936, la compagnie utilise bon nombre de ses pièces pour construire un navire presque identique, qui lève l’ancre en 1937. Devenu désuet après la construction de routes menant vers Dawson et Mayo, le S.S. Klondike II fait son dernier voyage en 1955. En 1960, Parcs Canada se porte acquéreur du S.S. Klondike. Le navire est alors déplacé en amont jusqu’aux chantiers navals de Whitehorse en 1966.

En 1967, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada reconnaît l’importance historique nationale que revêt l’histoire du transport au Yukon et recommande que le S.S. Klondike soit utilisé pour interpréter cette histoire. Après d’importants travaux de restauration visant à redonner au navire son apparence de 1937, le S.S. Klondike est ouvert au grand public pour des visites guidées en 1981.

Le navire contient des centaines d’artéfacts originaux et de reproductions exécutées par des experts et directement liées au S.S. Klondike ou à d’autres navires de la BYN Co.; ces objets, témoins par excellence des articles typiquement utilisés et transportés à bord des navires, contribuent de façon importante aux valeurs et aux messages véhiculés par le lieu historique national S.S. Klondike.

S’il est vrai que les navires à aubes étaient les « chevaux de trait » de la flotte de la BYN Co., l’utilisation de barges visant à augmenter la capacité de transport de marchandises faisait partie intégrante du transport par navires à aubes. La barge Atlin, qui est actuellement en cale sèche au lieu national historique S.S. Klondike, pourrait bien être le dernier vestige des barges utilisées dans le bassin hydrographique du fleuve Yukon à l’époque des navires à aubes. L’importance des barges pour le réseau de transport est mise en évidence par le fait que le S.S. Klondike, construit de manière à pouvoir transporter une quantité de fret équivalente à celle d’un petit navire poussant une barge, a lui-même poussé des barges pendant la Seconde Guerre mondiale, en appui à la construction de la route militaire Alcan, qui allait devenir la route de l’Alaska. Les barges étaient d’autant plus importantes au Yukon, car la courte saison de navigation nécessitait le transport de grandes quantités de marchandises, principalement du concentré de galène argentifère provenant des mines de Mayo, dans un temps limité.

Le lieu historique national S.S. Klondike témoigne de l’évolution des relations entre les habitants, le bassin hydrographique du fleuve Yukon et le monde extérieur. Le fleuve Yukon et ses affluents ont toujours fait partie des forces qui ont profondément marqué la vie de la région. L’arrivée de nouveaux modes de transport, notamment les bateaux fluviaux, a grandement influencé la vie des gens, leurs relations avec le réseau fluvial et l’environnement. Les bateaux fluviaux, parce qu’ils transportaient des marchandises, des personnes et des ressources, ont contribué à la colonisation du Yukon et à la création d’une économie minière intensive. Le legs à la fois positif et négatif de navires comme le S.S. Klondike se ressent encore aujourd’hui au Yukon.

Point d’intérêt notoire, le S.S. Klondike constitue l’un des attraits touristiques les plus prisés de Whitehorse. Le vapeur à roue arrière est l’emblème de la ville de Whitehorse, et la place prépondérante qu’occupe le S.S. Klondike dans les publications touristiques de la ville et du territoire témoigne de l’importance historique des navires à aubes du Yukon et de la place spéciale qu’ils occupent dans le cœur du public.


3.0 Contexte de la planification

Le lieu historique national S.S. Klondike est situé au centre-ville de Whitehorse, au Yukon (carte 1). Le navire est amarré le long du secteur riverain de Whitehorse, en bordure d’un sentier polyvalent fort fréquenté toute l’année; un réseau de rues et de sentiers le relie à la ville et à d’autres sites du centre-ville (carte 2).

L’Unité de gestion du Yukon de Parcs Canada supervise le lieu historique national S.S. Klondike et gère ses activités quotidiennes. Des services aux visiteurs ainsi que des activités d’interprétation sont offerts par du personnel saisonnier de la fin mai au début septembre. Le terrain et le parc de stationnement sont ouverts à l’année et sont régulièrement utilisés pas les membres de la collectivité et les visiteurs. Le taux de fréquentation a augmenté et le lieu historique a accueilli quelque 40 000 visiteurs en 2019.

Les visiteurs qui montent à bord du navire acquittent un droit d’entrée, avec l’option de payer un supplément pour profiter d’autres activités d’interprétation qui font revivre l’histoire du navire. Le lieu historique peut être loué pour un vaste éventail d’activités, des mariages privés aux collectes de fonds communautaires. En outre, Parcs Canada collabore activement à des activités spéciales organisées par diverses organisations et entités comme Air North, la Yukon Historical and Museums Association, le Yukon Heritage Resource Board, le musée MacBride et la Tourism Industry Association du Yukon.

Le lieu historique national S.S. Klondike est situé sur les territoires ancestraux du Conseil des Ta’an Kwäch’än et de la Première Nation de Kwanlin Dün. Les administrations autonomes des deux Premières Nations ont signé avec le Canada une entente sur les revendications territoriales globales, en 2002 et en 2005, respectivement. En 2018, Parcs Canada a signé un protocole d’entente avec les gouvernements des deux Premières Nations dans le but d’intégrer le patrimoine, l’histoire, les points de vue et les langues autochtones à l’offre d’expériences du visiteur au lieu historique. Les peuples autochtones vivant à l’extérieur de Whitehorse entretiennent eux aussi des rapports avec le lieu historique. Les bateaux fluviaux ont parcouru des milliers de kilomètres sur le réseau du fleuve Yukon, et l’industrie a embauché des Autochtones et a modifié la vie de bon nombre d’entre eux à l’échelle du Yukon et du nord de la Colombie-Britannique.

Voici les principaux éléments à prendre en considération sur le plan de la planification et les priorités essentielles en matière de gestion :

Restauration de la structure du navire :

La structure et les systèmes du S.S. Klondike nécessitent d’importants travaux de remise en état. Les examens effectués entre 2015 et 2018 témoignent du mauvais état du navire. Certaines sections n’ont pas été ouvertes au public en raison de problèmes de structure. Pour déterminer les solutions de remise en état appropriées, Parcs Canada et les nombreux autres intervenants qui s’occupent de ce navire emblématique doivent comprendre dans quel état il se trouve.

Adaptation aux changements climatiques :

La température moyenne annuelle a augmenté de 1,0 à 2,5 °C dans la région depuis les années 1950 et cette tendance au réchauffement devrait se poursuivre. Une légère augmentation des précipitations annuelles totales a été observée dans la plupart des régions du Yukon, et les plus fortes augmentations devraient se produire en hiver et au printemps. Les fluctuations de température, qui oscillent entre -40 et +30 °C et se caractérisent par des cycles de gel-dégel et par une humidité accrue, poseront des défis pour la conservation de ce bien. Ces défis doivent être pris en compte dans l’analyse des solutions de remise en état.

Gestion de la collection d’artéfacts :

La capacité à gérer les objets historiques faisant partie de l’exposition est un défi permanent; ce défi est aggravé par l’état du navire et la présence de matières dangereuses. Un inventaire complet des artéfacts a été réalisé en 2019, mais la mise en place d’un calendrier de gestion de la collection ainsi que l’adoption d’une approche adéquate sont nécessaires pour assurer une protection continue de ces objets.

Présence autochtone :

Un effort supplémentaire est nécessaire pour faire revivre le patrimoine, les cultures et les langues autochtones au lieu historique national S.S. Klondike. Le renouvellement récent de l’exposition (réalisé conjointement avec neuf différentes Premières Nations vivant le long du fleuve Yukon) a permis d’améliorer sensiblement la situation. Les protocoles d’entente de 2018 entre Parcs Canada, le Conseil des Ta’an Kwäch’än et la Première Nation de Kwanlin Dün ont le potentiel de consolider davantage les relations et de renforcer l’intégration des points de vue des Autochtones au lieu historique.

Recherche historique :

Depuis les années 1970, très peu de recherches historiques ont été menées au sujet du lieu national historique S.S. Klondike. Les recherches passées demeurent une ressource importante, mais elles ne répondent toutefois pas aux besoins actuels. De nouvelles recherches axées sur les changements environnementaux liés aux bateaux fluviaux et sur les rapports qu’entretenaient les Autochtones avec ces bateaux amélioreront l’expérience du visiteur et nous permettront d’élaborer de nouveaux produits d’interprétation et de nouvelles stratégies de gestion des ressources culturelles.

Expérience du visiteur :

En ce qui concerne l’expérience du visiteur, il faut travailler à l’élaboration de produits qui exploitent pleinement le potentiel du lieu historique et intègrent de multiples points de vue. Plus particulièrement, Parcs Canada souhaiterait étendre les activités offertes sur place aux jeunes, aux familles et aux aînés des marchés locaux, régionaux et nationaux. Pour être durables, les produits liés à l’expérience doivent répondre aux besoins des publics cibles et être assortis de droits d’entrée qui se comparent davantage aux tarifs en vigueur dans l’industrie touristique locale.

Mobilisation, soutien et partenariat régionaux :

Les relations existantes avec les gouvernements régionaux, les intervenants et la population yukonaise sont solides, mais il est possible, avec des partenaires, d’aller plus loin pour mieux protéger et célébrer le lieu historique national S.S. Klondike. Le lieu historique occupe un emplacement stratégique qui l’appelle à jouer un rôle plus actif le long du secteur riverain. La collaboration avec des partenaires comme la Ville de Whitehorse, le gouvernement du Yukon, le Conseil des Ta’an Kwäch’än et la Première Nation de Kwanlin Dün offre des occasions de s’intégrer encore plus au sein de la collectivité en général et dans l’offre d’activités aux visiteurs, au sens plus large.


4.0 Vision

La vision présentée ci-dessous décrit l’état souhaité pour le lieu historique national S.S. Klondike dans 15 à 20 ans.

Le lieu historique national S.S. Klondike est une destination touristique de choix au Yukon. Trônant dans toute sa splendeur sur le secteur riverain de la ville, le navire à aubes impressionne immédiatement quiconque visite le centre-ville de Whitehorse. Le terrain, bourdonnant d’activités, est un lieu de rassemblement communautaire dynamique où se recrée une atmosphère qui rappelle le secteur riverain de l’époque.

Les Yukonais comme les visiteurs aiment s’y retrouver pour explorer les nombreuses couches d’histoire des bateaux à aubes et le rôle déterminant qu’ils ont joué pour l’industrie minière, les Autochtones, le fleuve et la ville. C’est un lieu qui permet de comprendre les répercussions à la fois positives et négatives de son histoire.

Dès leur arrivée, les visiteurs sont accueillis sur les territoires ancestraux du Conseil des Ta’an Kwach’an et de la Première nation de Kwanlin Dün. Pendant des millénaires, ce lieu a été le pivot de l’activité humaine dans la région, véritable noyau des relations familiales, de la pêche, des voyages et du commerce. Il raconte l’histoire d’un réseau de transport fluvial qui a évolué pour répondre aux besoins d’un secteur minier en plein développement, amenant avec lui une période de profonds changements pour les collectivités autochtones. Les visiteurs y entendent l’histoire des familles autochtones qui, chaque printemps, se déplaçaient pour trouver du travail à bord des bateaux. Ils y comprennent les épreuves qu’ont vécues de nombreuses personnes forcées de quitter le secteur riverain, et les répercussions de cet exode sur le tissu social des collectivités. Ils se tiennent là où se trouvait autrefois le vieux quartier appelé Whiskey Flats, un quartier où s’entassaient cabanes, maisons et baraques, au milieu du XXe siècle.

À mesure que les visiteurs s’approchent de l’emblématique navire à aubes, ils ne peuvent que se sentir curieux et se réjouir à l’idée de monter à bord de cet énorme navire à plusieurs étages. Ils se sentent bien accueillis dans des installations qui tiennent compte de l’accessibilité pour tous et de l’inclusion des personnes de toute identité sociale.

Grâce à des efforts de conservation rigoureux et modernes, le navire est à l’abri de toute détérioration, prêt à être exploré. Tandis qu’ils s’engagent sur la passerelle d’embarquement menant à la proue, les visiteurs ont le sentiment d’entrer dans un lieu tout à fait spécial. Ils s’étonnent devant la complexité des ferrures, les cordages, les espars et le treuil, la gigantesque chaudière. Ils entendent le bruit des moteurs et de la roue à aubes. Où qu’ils aillent, ils sont entourés d’objets et de mobilier d’époque et, l’espace d’un instant, leur esprit glisse dans le passé. Il y a tant à apprendre sur ces gens dont la vie tournait autour des navires à aubes : charpentiers, pilotes et ingénieurs, matelots de pont, intendants et passagers, et sur ces autres personnes qui travaillaient sur la terre ferme, dans les camps de bûcherons et les chantiers navals. Les visiteurs quittent le bateau envahis du sentiment d’avoir eux-mêmes été du voyage.

Le lieu historique national S.S. Klondike est une source d’inspiration pour les générations présentes et futures, un lieu qui favorise la création de liens et fait naître un profond sentiment d’attachement au lieu et à la collectivité.


5.0 Stratégies clés

Trois stratégies clés définissent l’orientation de la gestion du lieu historique national S.S. Klondike pour les dix prochaines années. Ces stratégies, ainsi que les objectifs et les cibles connexes, sont axées sur la concrétisation de la vision grâce à une approche intégrée de la gestion. Des mises à jour annuelles sur la mise en œuvre du plan directeur seront fournies aux Canadiens.

Stratégie clé 1 :

Sur les cales – Comprendre notre lieu historique et en prendre soin

« Sur les cales »
Au temps des navires à aubes, les bateaux et les barges étaient sortis de l’eau avant l’englacement annuel. Ils étaient hâlés sur des billots graissés, appelés « chemins », et posés sur des cales. Pendant leur séjour « sur les chemins », les bateaux étaient entretenus et réparés pour la prochaine saison.

La priorité de cette stratégie clé est de définir, pour la conservation du S.S. Klondike, une approche fondée sur une compréhension globale de l’état du navire, ce qui constitue une entreprise complexe. Le S.S. Klondike est en piètre état en raison de problèmes de structure attribuables aux décennies passées en cale sèche, exposé aux rigueurs du climat nordique. Une fois l’état du navire bien compris, Parcs Canada collaborera de façon significative avec les principaux partenaires, les intervenants et le public afin d’élaborer une stratégie pour protéger le navire. Pour permettre aux gens de continuer à découvrir la riche histoire de ce lieu historique et à s’y identifier, un plan stratégique de gestion du patrimoine sera élaboré conjointement avec les partenaires, les intervenants et le public; ce plan intégrera l’adaptation aux changements climatiques.

Au cours du cycle de vie de ce plan, des considérations comme la conduite de recherches historiques, la gestion des ressources culturelles, l’adoption d’approches contemporaines à la conservation ainsi que l’expérience du visiteur seront prises en compte. L’utilisation efficace de la collection d’artéfacts et la mise à profit des nouvelles recherches historiques permettront de mieux raconter l’histoire du S.S. Klondike.

Objectif 1.1 :

L’état du S.S. Klondike et de la barge Atlin s’améliore grâce à des investissements stratégiques de Parcs Canada dans ces biens patrimoniaux.

Cibles :

  • D’ici 2025, une stratégie de protection à long terme du navire, fondée sur une compréhension complète de l’état du navire, est en place.
  • D’ici 2025, l’état de la barge Atlin passe de « mauvais » à « bon ».
  • D’ici 2030, l’état du S.S. Klondike s’améliore par rapport aux niveaux de 2019, par suite de la mise en œuvre d’une approche de conservation bien définie.

Objectif 1.2 :

La gestion de la collection d’artéfacts du lieu historique national S.S. Klondike s’améliore.

Cible :

  • D’ici 2030, un système de gestion de la collection des artéfacts est en place; il comprend le recensement et l’évaluation cycliques des artéfacts et, au besoin, l’intervention.

Objectif 1.3 :

La mobilisation, la compréhension et l’engagement du public à l’égard de la protection et de la célébration du S.S. Klondike augmentent grâce à un engagement soutenu avec les partenaires, les intervenants et le grand public.

Cible :

  • D’ici 2030, les produits de communication personnels et non personnels (p. ex. sites Web, médias sociaux, documents imprimés, médias traditionnels et interprétation personnalisée) concernant la restauration du S.S. Klondike augmentent de 15 p. 100 par rapport aux niveaux de 2019.

Objectif 1.4 :

La connaissance qu’a Parcs Canada de l’histoire liée au lieu historique s’accroît grâce à de nouvelles recherches historiques qui comblent les lacunes, éclairent la gestion du lieu et sont menées en consultation avec les partenaires et les intervenants.

Cible :

  • D’ici 2025, de nouvelles recherches historiques sont menées; elles permettront de mieux connaître l’histoire liée au lieu historique.

Stratégie clé 2 :

Tout le monde à bord! – Offrir une destination touristique pour tous

La priorité de cette stratégie clé est d’offrir aux visiteurs des expériences immersives et novatrices qui renforcent la participation locale, attirent des publics cibles et accroissent les recettes. Cette stratégie sera guidée par un plan englobant tous les aspects de l’expérience du visiteur (détermination des marchés cibles, marketing, promotion, conception et fourniture de produits, satisfaction des visiteurs, accessibilité et inclusion). De nouvelles recherches historiques éclaireront ce plan axé sur l’expérience du visiteur. Grâce à la revitalisation des offres et des activités offertes aux visiteurs, le lieu historique sera une destination de prédilection pour les gens du coin et les visiteurs. Il en résultera une connaissance et une appréciation accrues du lieu national historique S.S. Klondike et un sentiment de fierté chez les habitants de la région.

Objectif 2.1 :

Le nombre de visiteurs augmente et les recettes continuent de soutenir les services.

Cibles :

  • Le taux de fréquentation du lieu historique S.S. Klondike augmente de 2 p. 100 par an.
  • D’ici 2025, le nombre de jeunes (âgés de dix-sept ans et moins) qui participent aux programmes augmente de 5 p. 100 par rapport aux niveaux de 2019.
  • D’ici 2030, les recettes générées par les visites, les programmes, les événements et la vente de produits dérivés augmentent de 10 p. 100.

Objectif 2.2 :

Des expériences plus dynamiques, immersives et novatrices sont offertes afin de faire participer les visiteurs à l’histoire des navires à aubes.

Cibles :

  • La tendance en ce qui concerne l’agrément la satisfaction demeure constamment élevée.
  • Les expositions et le contenu d’interprétation reflètent des perspectives historiques multiples; ils sont renouvelés tous les cinq ans.

Objectif 2.3 :

Les membres de la collectivité sont plus nombreux à se sentir interpellés, engagés et fiers du lieu national historique S.S. Klondike.

Cible :

  • D’ici 2025, le taux de fréquentation à des événements spéciaux augmente de 5 p. 100 par rapport aux niveaux de 2019.

Stratégie clé 3 :

L’épaule à la roue – Travailler en collaboration

La priorité de cette stratégie est d’associer les partenaires et les intervenants aux efforts de compréhension, de protection et de célébration du lieu historique. Les efforts de collaboration offrent plus de possibilités d’explorer et de découvrir le lieu historique et d’améliorer la prise de décisions. La planification en matière de modernisation de l’infrastructure prend en compte les besoins de la collectivité et le rôle du lieu historique au sein du secteur riverain. Les partenariats officiels établis avec les deux Premières Nations locales se poursuivent. Parcs Canada respecte et appuie les ententes définitives du Conseil des Ta’an Kwäch’än et de la Première Nation des Kwanlin Dün, et il travaille à leur mise en œuvre; il repère les occasions d’atteindre des objectifs communs, et y collabore. Les citoyens des Premières Nations du Yukon sont accueillis et embauchés d’une manière qui reconnaît les rapports historiques qu’ils ont de tout temps entretenus avec le lieu historique, et les points de vue des Autochtones sont intégrés aux activités offertes aux visiteurs.

Objectif 3.1 :

La sensibilisation, la compréhension et le respect à l’égard de l’histoire autochtone, du savoir ancestral et des liens actuels que les Autochtones entretiennent avec le fleuve Yukon et avec le lieu historique s’améliorent.

Cibles :

  • D’ici 2025, le nombre de récits et de points de vue autochtones, de même que la fréquence d’utilisation de la langue autochtone dans les programmes et les produits d’interprétation liés au lieu historique national S.S. Klondike, augmentent par rapport à l’offre de services de 2019.
  • L’intégration de récits autochtones dans les films, les médias et les activités de diffusion externe augmente par rapport aux niveaux de 2019.

Objectif 3.2 :

La sensibilisation au lieu historique est renforcée par des activités stratégiques de marketing, des partenariats et des activités de diffusion externe.

Cible :

  • D’ici 2030, la diffusion virtuelle augmente de 10 % par rapport aux niveaux de 2019 grâce au site Web, aux médias sociaux, aux vidéos et aux nouvelles technologies.

Objectif 3.3 :

Les relations stratégiques avec les gouvernements et les partenaires régionaux sont renforcées; elles intègrent le lieu historique national S.S. Klondike dans la collectivité en général et dans les activités offertes aux visiteurs de Whitehorse, au sens plus large.

Cible :

  • Le nombre de relations stratégiques et d’initiatives de promotion croisée dans la région augmente de 10 % au cours de dix prochaines années.

6.0 Résumé de l’évaluation environnementale stratégique

Parcs Canada est chargé d’évaluer et d’atténuer les répercussions des mesures de gestion sur les écosystèmes et les ressources culturelles.

Conformément à la Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes (2010), tous les plans directeurs doivent faire l’objet d’une évaluation environnementale stratégique (EES). L’EES a pour objet d’intégrer les considérations d’ordre environnemental à l’élaboration des politiques, des plans et des propositions de programme afin d’appuyer la prise de décisions respectueuses de l’environnement. Les projets particuliers réalisés pour mettre en œuvre les objectifs de l’énoncé de gestion sur place feront l’objet d’une évaluation distincte afin d’établir si une évaluation d’impact est nécessaire en vertu de la Loi sur l’évaluation environnementale et socioéconomique au Yukon.

La portée de l’évaluation incluait la zone comprise à l’intérieur des limites du lieu historique national S.S. Klondike, dans le centre-ville de Whitehorse, et visait notamment le navire, la barge Atlin, le parc de stationnement, une aire gazonnée et un petit centre d’accueil. Le lieu historique se situe sur les territoires ancestraux du Conseil des Ta’an Kwäch’än et de la Première Nation de Kwanlin Dün. La période visée s’étendait sur dix ans à compter de la date de mise en œuvre du plan, après quoi celui-ci ferait l’objet d’un examen. Le lieu historique n’abrite aucune composante environnementale notable.

De nombreux effets résiduels positifs se produiront par suite de la mise en œuvre du plan, par exemple : le renouvellement des partenariats avec des Premières Nations du Yukon, la protection des ressources culturelles prioritaires et le renforcement de l’engagement, des connaissances et de l’appréciation du lieu historique chez les partenaires autochtones, les résidents et les touristes. Une expérience du visiteur renouvelée permettra, d’une part, d’accroître la sensibilisation et l’enthousiasme à l’endroit du lieu national historique S.S. Klondike et de susciter un sentiment de fierté chez les habitants de la région et, d’autre part, d’appuyer le mandat de Parcs Canada.

Les mesures définies dans le plan directeur qui pourraient entraîner des effets négatifs sur l’environnement sont liées à des activités comme les travaux de terrassement ou l’élimination des déchets ligneux, nécessaires à la restauration de la structure du navire. Toutefois, il est possible de minimiser ces effets en suivant les lignes directrices existantes, notamment les Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada, en mettant en œuvre un plan de contrôle des sédiments et de l’érosion et en menant, s’il y a lieu, des études d’impact sur l’environnement à l’échelle du projet.

Les projets particuliers réalisés pour mettre en œuvre les objectifs de l’énoncé de gestion sur place feront l’objet d’une évaluation distincte afin d’établir si une évaluation d’impact est nécessaire en vertu de la Loi sur l’évaluation environnementale et socioéconomique au Yukon.

Des activités de mobilisation du public et des collectivités autochtones ont été menées conformément au plan les X les dates seront précisées après la tenue de la consultation. Les préoccupations soulevées par le public ont été insérées dans le plan, le cas échéant.

Le plan directeur va dans le sens de l’objectif de la Stratégie fédérale de développement durable qui consiste à rapprocher les Canadiens de la nature. Il n’y a pas d’effets environnementaux négatifs importants prévus qui découlent de la mise en œuvre du plan directeur.