La plupart des vapeurs à une roue qui naviguaient sur le fleuve Yukon utilisaient le bois comme carburant. Bien qu'il y avait du charbon au Yukon, il n'était pas distribué à grande échelle et il était difficile de s'en procurer. Par contre, le bois était abondant et il y en avait tout le long du fleuve à cette époque. Une industrie fort importante donnèrent du travail à de nombreuses personnes fut de ce fait créée le long du fleuve afin de répondre aux besoins des navires à vapeur.

Chargement de bois de corde à l'aide d'un chariot à main

On trouvait des camps forestiers à tous les cinquante à cent milles entre Whitehorse et Dawson City. Les exploitants des campements forestiers concluaient un contrat avec la British Yukon Navigation Co. en vertu duquel ils devaient fournir de 300 à 2 000 cordes de bois par saison.

Le S.S. Klondike avait l'habitude de faire un ou deux arrêts pour se ravitailler en bois quand il descendait le fleuve jusqu'à Dawson City. Au retour vers Whitehorse, il pouvait faire de cinq à sept arrêts, et consommait environ une corde de bois à l'heure. Selon sa taille, un navire à vapeur consommait environ 120 cordes de billots de 1,2 m par voyage entre Whitehorse et Dawson.