Log Cabin ATES
Cotes des ÉETA du mont Log Cabin
COTES DES ÉETA
Description Cote Caractéristiques du terrain
 Simple 1 Le degré d’exposition est faible ou le secteur est en grande partie boisé. Quelques éclaircies en forêt peuvent se situer en zones de dépôt d’avalanches peu fréquentes. Nombreuses possibilités de réduire ou d’éliminer l’exposition au danger. Aucun déplacement sur glacier.
 Exigeant 2 Zones de départ, couloirs d’avalanche ou pièges naturels bien délimités. Possibilités de réduire ou d’éliminer l’exposition au danger grâce à des techniques de déplacement appropriées. Les déplacements sur glacier sont relativement simples, mais les crevasses peuvent poser un danger.
Complexe 3  Multiples couloirs d’avalanche qui se recoupent ou vastes secteurs de terrain dégagé en pente raide; multiples zones de départ et pièges naturels. Possibilités minimales de réduire l’exposition au danger. Les déplacements sur glacier sont plus compliqués du fait de la présence de larges crevasses ou de cascades de glace.

Le modèle technique est à l'intention des personnes ayant une expérience et une formation spécialisées leur permettant d'identifier les variations subtiles du terrain avalancheux.

Modèle technique (v.1-04)
  1 - Simple 2 – Exigeant 3 – Complexe
Inclinaison de la pente   Habituellement < 30 º  Faible en général – pentes isolées > 35 º

 Variable avec fort % > 35 º

Forme de la pente  Uniforme  Certaines convexités  Nombreuses convexités et ruptures de pente
Densité forestière  Surtout boisé avec quelques éclaircies  Mélange d’arbres et de terrain dégagé  Vastes secteurs de terrain dégagé avec groupes d’arbres isolés
Pièges naturels  Nombre minimal avec quelques pentes ou berges hautes le long de ruisseaux ou de chemins forestiers  Quelques dépressions, ravines et/ou terrain avalancheux en surplomb  Nombreuses dépressions, ravines, falaises, corniches et pentes cachées surplombant des ravines
Fréquence des avalanches
(occurrences:années)
 1:30 pour intensité ≥ 2  1:1 pour intensité < 2
1 : 3 pour intensité ≥ 2
 1:1 pour intensité < 3
1 :1 pour intensité ≥ 3
Densité des zones de départ  Quantité limitée de terrain dégagé  Quelques secteurs de terrain dégagé. Couloirs d’avalanche isolés jusqu’au bas des vallées  Vastes secteurs de terrain dégagé. Multiples couloirs d’avalanche jusqu’au bas des vallées
Caractéristiques des zones de dépôt  Zones isolées bien délimitées, transitions progressives et dépôts étendus  Transitions abruptes ou dépressions où s’accumulent des dépôts profonds  Multiples zones de dépôt convergentes avec dépôts confinés et zones d’écoulement en pente raide en surplomb
Interaction avec couloirs d’avalanche  Zones de dépôt uniquement  Couloirs uniques et bien délimités  Nombreux couloirs qui se recoupent
Itinéraires possibles  Nombreux itinéraires éventuels, le terrain permettant d’effectuer divers choix  Choix de degrés d’exposition différents et possibilité d’éviter les couloirs d’avalanche  Possibilités restreintes de réduire l’exposition et impossibilité de l’éviter complètement
Durée d’exposition Nulle ou limitée uniquement aux croisements des zones de dépôt Exposition occasionnelle aux zones de départ et d’écoulement Exposition fréquente aux zones de départ et d’écoulement
Terrain glaciaire Aucun Généralement lisse avec réseaux isolés de crevasses Pentes raides ou zones fortement crevassées, cascades de glace ou exposition à des séracs

Utilisation de l’échelle

Toute section de terrain montagneux peut renfermer des éléments qui correspondent aux caractéristiques de plus d’une catégorie. L’établissement de cotes d’exposition en terrain avalancheux nécessite la prise en considération de toutes les variables décrites ci-dessus, la priorité étant accordée à certaines d’entre elles de façon implicite :

  • Tout terrain qui présente une caractéristique décrite en italiques se verra attribuer la cote de la catégorie correspondante ou celle d’une catégorie plus élevée.
  • Les autres caractéristiques ont moins de poids et ne mènent pas automatiquement à l’inclusion dans une catégorie précise, mais il faut en tenir compte en combinaison avec les autres facteurs.