La forêt de la côte nord-ouest du pacifique

Forêt de la côte
Forêt de la côte

En Alaska, la forêt commence au niveau de la mer et monte jusqu'à 914 mètres d'altitude. La plupart des denses peuplements d'aulnes, de peupliers, de trembles, de pruches et d'épinettes de Sitka sont des secondes pousses. Le sous-étage de la forêt se compose de plantes comme les mousses, les fougères, l'aralie épineuse et les bleuets, qui se plaisent dans un climat maritime doux. Les ours noirs et bruns sont attirés par la rivière Taiya dans laquelle les saumons roses et kéta se livrent à une course effrénée au moment de la saison de frai. Le crapaud boréal, l'aigle à tête blanche, la loutre de rivière et le cincle d'Amérique fréquentent cette région côtière tempérée.

La Toundra Alpine

La Toundra Alpine
La Toundra Alpine
Près du sommet du col Chilkoot, à 914 mètres, il règne un climat subarctique et la végétation change complètement. De longs tronçons de la partie canadienne de la piste sont dépourvus d'arbres, et ne peuvent survivre dans ce sol alpin peu épais que les mousses, les lichens, les éricacées, les arbustes nains et les petits saules. On peut observer dans cet habitat le spermophile arctique, la marmotte des Rocheuses, le picas, la chèvre de montagne assez rare et les lagopèdes.

La forêt boréale subalpine

La forêt boréale subalpine
La forêt boréale subalpine

En descendant le col, le randonneur, qui se trouve alors au Canada, passe de la toundra alpine à la forêt boréale subalpine. Cette forêt est plus sèche que la forêt côtière, la pluie étant arrêtée par la Chaîne côtière. Elle est aussi moins dense et se compose surtout de sapins de l'Ouest, de pins lodgepole, de saules et d'aulnes. L'orignal, le loup, l'ours brun, le grissli, le porc-épic, le carcajou, la gélinotte et le bruant à gorge blanche la fréquentent.