La ligne de réservation pour 2022 n’est pas encore ouverte, et il est possible que l’interdiction de traverser la frontière canado-américaine soit maintenue pour la saison 2022. Veuillez donc consulter régulièrement les informations à jour

La piste Chilkoot, l'une des plus célèbres pistes historiques d'Amérique du Nord, fait 53 kilomètres/33 milles. Elle traverse la frontière internationale entre les États-Unis et le Canada, et est gérée conjointement par Parcs Canada et le US National Park Service.


Logistique de voyage

La planification de votre randonnée

Pour faire une excursion agréable et en toute sécurité le long de la piste Chilkoot, il faut soigneusement se préparer. Vous devez posséder un bon équipement, pouvoir suffire à vos propres besoins et être en bonne forme physique, car le terrain est difficile et les conditions climatiques sont souvent très mauvaises. Les personnes qui se sont déjà blessées à la cheville, au genou ou au dos, ou qui souffrent de douleurs chroniques, éprouvent souvent une récurrence de la douleur au cours de leur randonnée sur la piste Chilkoot. Afin d’éviter tout problème inutile, mettez d’abord votre force et votre endurance à l’épreuve en faisant des excursions de plus d’une journée moins longues et moins exigeantes que celle de la piste Chilkoot. Il est préférable de se déplacer avec un compagnon ou en petit groupe.

Les ordonnances et les restrictions COVID-19
Les ordonnances et les restrictions imposées par la médecin-chef en santé publique de la Colombie-Britannique s’appliquent dans les limites du lieu historique national de la Piste-Chilkoot. Avant de partir en randonnée, prenez le temps de lire les restrictions en vigueur dans l’ensemble de la Colombie-Britannique ainsi que les restrictions et directives propres au lieu historique national.
Au sujet de la randonnée

D’une longueur de 53 km (33 miles), la piste Chilkoot relie Dyea, en Alaska, à Bennett, en Colombie-Britannique (C.-B.), sur un dénivelé de plus de 1000 m (3500 pieds). Les excursions sur le sentier varient en moyenne de trois à cinq nuits.

Le tronçon américain
Randonneurs entre Canyon City et Pleasant Camp
Randonnée entre Canyon City et Pleasant Camp

La plupart des randonneurs passent deux nuits sur le tronçon américain du sentier. Ceux qui sont plus rapides y passent habituellement une nuit seulement. Il est souhaitable de s'arrêter à Sheep Camp la nuit précédant la traversée du col Chilkoot, tout particulièrement en début de saison, lorsque les risques d'avalanche persistent. Il est recommandé que les randonneurs passent deux nuits sur le tronçon américain du sentier afin de partir tôt le lendemain matin. Il est essentiel de partir tôt de Sheep Camp (sur la piste à 6 h) pour avoir de meilleures chances de franchir en toute sécurité les zones d'avalanche au début de la journée, lorsque les dangers sont les plus faibles.

La traversée du col Chilkoot

Monter l'escalier doré

La traversée du col peut s’avérer fort éprouvante. À lui seul, le tronçon entre Sheep Camp et le sommet du col Chilkoot présente un dénivelé de plus de 750 m (2500 pieds) sur une distance de 5,7 km (3,5 miles). Le tronçon qui va de la station de pesée (les « Scales ») au sommet est un parcours, et non un sentier. Il peut être difficile de suivre le sentier en raison du brouillard et de la faible visibilité, des conditions fréquentes dans le secteur. Le terrain qui monte et traverse le col peut également être recouvert de neige jusqu’en juillet, et certaines années jusqu’en août, et cela rend la piste encore plus difficile à suivre. Les randonneurs doivent posséder de bonnes compétences d’orientation. Il faut souvent douze heures pour se rendre de Sheep Camp à Happy Camp en passant par le col Chilkoot, soit une distance de seulement 12,1 km (7,5 milles).

 En début de saison, on recommande aux randonneurs de partir tôt, puis de s'arrêter au col avant de poursuivre leur route parmi les secteurs avalancheux plus au nord. Il y a un abri d'utilisation diurne au sommet du col Chilkoot qui en fait un endroit pratique pour se reposer et prendre une bouchée. Il n'y a pas d'emplacements de camping au col Chilkoot.

La descente du talus du côté canadien

La descente du talus du côté canadien du col peut être très difficile pour les genoux, car il faut avancer lentement et assurer chaque pas. Les bâtons de marche sont utiles. Au-delà du col, le sentier traverse un terrain avalancheux qui peut être actif jusqu’à la mi-juillet. Entre Sheep Camp et Happy Camp, les champs de neige persistent tard en été. La plupart des randonneurs trouvent que le trajet entre le col Chilkoot et Happy Camp prend autant de temps que l’ascension entre Sheep Camp et le col. Veuillez donc planifier votre journée en conséquence, et prenez le temps qu’il faut pour vous reposer. Jusqu’à la fin de juin et au début de juillet, on peut s’attendre à devoir camper sur la neige à Happy Camp.

Le tronçon canadien
Randonneurs sur les dunes sableuses vers Bennett.
Randonnée sur les dunes sableuses vers Bennett

La plupart des randonneurs passent deux ou trois nuits sur le tronçon canadien du sentier. Si vous restez une nuit de plus, vous aurez plus de temps pour vous relaxer après vous êtes donnés pour franchir le col. Les randonneurs qui passent trois nuits du côté canadien choisissent en général de camper à Happy Camp, à Lindeman et à Bennett. Si toutefois vous ne voulez rester que deux nuits, sachez que Lindeman et Bennett se trouvent tous deux à proximité de Bennett par train.

  Il n’y a aucun service téléphonique ou réseau cellulaire sur l’ensemble du sentier, y compris à Bennet. Avant de commencer votre excursion, assurez-vous de prendre les arrangements nécessaires pour votre transport après la randonnée.

Saison de randonnée

Lors de la saison estivale de randonnée (de juin à la mi-septembre), vous pourriez croiser le personnel de Parcs Canada ou du National Park Service des États-Unis le long du sentier. Le National Park Service a un poste de garde forestier, et Parcs Canada a une cabane pour le personnel à Lindeman. Toutefois, rien ne garantit qu’il y aura quelqu’un à ces endroits si vous avez besoin d’aide. Quelle que soit la saison de l’année, vous êtes responsable de votre sécurité, et vous pourriez avoir à assumer les coûts de sauvetage et de soins médicaux éventuels. Il est conseillé de souscrire une assurance pour les voyages à l’étranger qui couvre de telles dépenses.

Début juin

Conditions hivernales
Vue du col Chilkoot au début de juin

De longs déplacements dans la neige sont nécessaires et les conditions de déplacement peuvent être très difficiles. Il est recommandé de se munir d’équipement d’excursion hivernale et d’avoir une expérience des déplacements en hiver. Le camping à la neige n’est pas à écarter. À part vous, il y aura peu de randonneurs sur la piste, et les journées sont remarquablement longues. Adressez-vous au Trail Centre pour connaître les conditions saisonnières.

Risques d'avalanche : Vous devrez traverser le col Chilkoot en début de journée afin de réduire votre exposition en terrain avalancheuxe.

De la mi-juin au mi-juillet

Excursion pédestre de début de saison
Vue du col Chilkoot au début de l'été

Attendez-vous à des quantités importantes de neige, surtout en altitude. À mesure que la saison avance, les risques d’enfoncement augmentent, car les champs de neige forment au-dessus des ruisseaux et entre les rochers de dangereux ponts de neige et de glace qui peuvent s’effondrer à tout moment. Les conditions de déplacement varient beaucoup et reposent sur les conditions climatiques et le moment de la journée.

Les risques d'avalanches persistent jusqu'à la mi-juillet. Vous devrez traverser le col Chilkoot en début de journée afin de réduire votre exposition en terrain avalancheux.

De la mi-juillet à la mi-août

Excursion pédestre d'été
Col Chilkoot à la fin du mois de juillet

La piste n’est généralement pas enneigée, bien que quelques bancs de neige persistent. Les conditions de déplacement varient beaucoup et reposent sur les conditions climatiques. Il peut y avoir de fortes pluies ou des tempêtes de neige même au beau milieu de l’été.

Le taux de fréquentation atteint son apogée durant cette période. Les terrains de camping sont parfois achalandés. Il est fortement recommandé de réserver.

De la mi-août à la mi-septembre

Excursion pédestre d’automne
Col Chilkoot au début septembre

La piste n’est généralement pas enneigée, bien que quelques bancs de neige persistent.

Le temps est pluvieux, les journées sont plus courtes et les nuits sont plus fraîches (souvent au-dessous du point de congélation). Les feuilles changent de couleur..

Il y a peu de randonneurs sur la piste à ce moment de l’année.


Basse saison

De la mi-septembre à la fin octobre
Randonnée en dehors de la saison

Il n’y a pas de patrouilles régulières sur la piste, et celle-ci n’est pas balisée. L’information à jour sur l’état des sentiers n’est pas toujours disponible. Le temps est pluvieux, les journées sont courtes et les nuits sont fraîches (sous le point de congélation). À mesure que la saison avance, la probabilité de neige augmente. Les randonneurs qui empruntent la piste durant cette période doivent être autonomes et veillez eux-mêmes à leur sécurité. Ils doivent posséder une expérience de déplacement dans des conditions hivernales ainsi que des techniques d’orientation, d’analyse des risques d’avalanche et d’autosauvetage.

Aucun droit n’est exigé pendant la basse saison, mais les randonneurs doivent communiquer avec le personnel du Service des parcs nationaux des États-Unis à Skagway (907 983-9200) ou avec celui de Parcs Canada à Whitehorse (1 800 661-0486) avant leur excursion. Les formalités douanières s’appliquent.

 La randonnée d'automne

Accéder à la piste et en sortir

Si vous choisissez de parcourir la piste Chilkoot, vous pouvez commencer votre randonnée à Dyea ou à Bennett. Si vous êtes à Dyea, vous obtiendrez votre permis après avoir assisté à la séance d’orientation obligatoire sur la piste Chilkoot donnée au Trail Centre à Skagway. Si votre randonnée se fait au départ de Bennett, communiquez avec le bureau de Parcs Canada à Whitehorse en composant le 1-867-667-3910 ou le 1-800-661-0486 pour obtenir de plus amples renseignements.

À partir de Dyea, Alaska

The Le point de départ du sentier à Dyea se trouve à une distance de 16 km de Skagway en Alaska. Il faut s'y rendre par un chemin de terre tous temps. Il y a un stationnement de nuit à Dyea, au terrain de camping du Service national des parcs, situé à 1 km du point de départ du sentier.

Plusieurs entreprises privées de navettes assurent la desserte de Skagway jusqu'au point de départ du sentier, à Dyea. Bien que l'on puisse compter sur ces services, les exploitants qui les offrent varient d'une saison à l'autre et aucun renseignement précis sur les personnes à contacter n'est disponible avant le début de la saison estivale de randonnée. Communiquez avec le Centre des sentiers pour vous renseigner.

À partir de Bennett, Colombie-Britannique

Il n’y a pas de route à Bennett. L’accès se fait par train de Carcross ou de Skagway, par avion de Whitehorse.

Il n’y a pas de téléphone non plus et les téléphones cellulaires ne fonctionnent pas à Bennett. Vous devez avoir pris toutes les dispositions nécessaires pour votre retour avant d’entreprendre votre randonnée. Communiquez directement avec les transporteurs

Choix des emplacements de camping
Profil de la piste Chilkoot
Profil de la piste Chilkoot

Il ne faut faire du camping que dans les endroits désignés à cette fin. Les premiers arrivés sont les premiers servis. Il est interdit d'allumer des feux en plein air. Il y a un poêle à bois dans la plupart des refuges situés au-dessous de la limite forestière, mais le bois disponible est souvent rare et humide. Ayez avec vous un réchaud portatif et du combustible en quantité suffisante.

Au moment de réserver, les randonneurs doivent préciser les terrains de camping où ils coucheront chaque nuit de leur expédition et le nombre de tentes dont vous aurez besoin. Si cette façon de procéder exige une bonne planification avant le départ, elle permet d'éviter le surpeuplement des terrains de camping et de garantir que tous les randonneurs auront un endroit pour dresser leur tente.

  Choisissez vos emplacements de camping en tenant compte du randonneur le moins expérimenté de votre groupe.

Terrains de camping du côté américain

Finnegan's Point :

km 8 / mille 5
Terrain de camping de Finnegan's Point
Terrain de camping de Finnegan's Point
Emplacement et installations
Tente abri du Finnegan's Point.

Longueur du sentier : 8 kilomètres / 5 milles
Élévation : 61 mètres / 200 pieds
Lieu : forêt côtière, à proximité d'une rivière
Coordonnées UTM : 8V 481168 6604125
(NAD 83)

Nombre d'emplacements de tente : 6, plateformes en bois
Abri-cuisine : tente abri et poêle à bois
Entreposage des aliments : boîtes cadenassées à l'épreuve des ours et perche à provisions

Description
Vue du glacier Irene depuis le terrain de camping de Finnegan's Point

Finnegan's Point est un petit terrain de camping au nombre d'emplacements limité. Situé à deux à trois heures du point de départ de la piste, il est un bon choix pour ceux et celles qui partent tard dans la journée. Les grands groupes privilégient également cette destination la première nuit, car ils peuvent y camper sans avoir à partager les installations avec de nombreux autres randonneurs. Les emplacements étant limités, il faut s'assurer de réserver si l'on veut y séjourner.

La distance entre Finnegan's Point et Sheep Camp est de 12,9 km / 8 milles.


Canyon City :

kilomètre 12.5 / mille 7.7
Terrain de camping de Canyon City
Terrain de camping de Canyon City

Emplacement et installations
Abri du Canyon City

Longueur du sentier : 12,5 kilomètres / 7,7 milles
Élévation : 76 mètres / 250 pieds
Coordonnées UTM : 8V 481571 6608342
(NAD 83)

Nombre d'emplacements de tente : 18, sur le sol et plateforms en bois
Abri-cuisine : cabane en rondins avec poêle à bois; tente abri et poêle à bois
Entreposage des aliments : casiers à l'épreuve des ours
Lieu : forêt côtière, à proximité d'une rivière

Description
Chaudière à vapeur aux les ruines de Canyon City

Canyon City est généralement le premier arrêt des visiteurs qui passent deux nuits du côté américain de la piste. Le séjour à ce terrain de camping suppose une courte (8,4 kilomètres / 5,3 milles) randonnée le deuxième jour jusqu'à Sheep Camp, ce qui allège la journée précédant la randonnée ardue jusqu'au col.

Un sentier secondaire intéressant, immédiatement au nord du terrain de camping, mène les visiteurs à une chaudière à vapeur historique. Celle-ci propulsait un tramway qui allait de Canyon City par-delà le col Chilkoot à l'époque de la ruée vers l'or.


Pleasant Camp :

kilomètre 16.9 / mille 10.5
Pleasant Camp
Pleasant Camp
Emplacement et installations
Terrain de camping Pleasant Camp
Tente abris du Pleasant Camp

Longueur du sentier : 16,9 kilomètres / 10,5 milles
Élévation : 244 mètres / 800 pieds
Lieu : forêt côtière, à proximité d'une rivière
Coordonnées UTM : 8V 483464 6611242
(NAD 83)

Nombre d'emplacements de tente : 12, sur le sol
Abri-cuisine : tente abri et poêle à bois
Entreposage des aliments : casiers à l'épreuve des ours

Description
Pleasant Camp
Vue de la rivière Taiya depuis Pleasant Camp.

Pleasant Camp est un bon endroit où faire halte au retour du col Chilkoot pour ceux et celles qui demeurent du côté américain. La distance jusqu'au col Chilkoot est de 9,3 km / 7,8 milles.

Les randonneurs chevronnés qui ont l'habitude de longues distances trouvent que Pleasant Camp leur offre un havre de tranquillité par rapport à Sheep Camp la nuit avant le passage du col. La distance entre Pleasant Camp et Happy Camp est de 15,7 km / 9,8 milles.

En raison des dangers d'avalanche, il n'est pas recommandé de séjourner à Pleasant Camp la nuit avant le passage du col en début de saison.


Sheep Camp :

kilomètre 20.9 / mille 13
Sheep Camp
Sheep Camp
Emplacement et installations
Abri du Sheep Camp

Longueur du sentier : 20,3 kilomètres / 12,6 milles
Élévation : 305 mètres / 1000 pieds
Lieu : limite forestière, à côté d'un ruisseau
Coordonnées UTM : 8V 484957 6613515 (NAD 83)

Nombre d'emplacements de tente : 25, plateformes en bois
Abri-cuisine : cabane en rondins avec poêle à bois; tente abri et poêle à bois
Entreposage des aliments : casiers à l'épreuve des ours

Description
La causerie donnée en soirée par un Ranger offre aux randonneurs une leçon d'histoire et des mises à jour sur l'état de la piste

Sheep Camp est le dernier terrain de camping avant le col Chilkoot, ce qui en fait un lieu de halte idéal avant la traversée du col. De Sheep Camp, il faut parcourir 12,1 kilomètres / 7,5 milles pour se rendre à Happy Camp, et 16,7 kilomètres / 10,4 milles pour se rendre au lac Deep.

En début de saison, quelles que soient leurs compétences, les randonneurs sont fortement encouragés à passer la nuit à Sheep Camp avant de traverser le col Chilkoot en raison des dangers d'avalanche. Il est essentiel de partir tôt de Sheep Camp (sur la piste à 6 h) pour avoir de meilleures chances de franchir en toute sécurité les zones d'avalanche au début de la journée, lorsque les dangers sont les plus faibles.

Ne manquez pas la causerie du garde forestier à 19 h tous les soirs.


Terrains de camping du côté canadien

Happy Camp :

kilomètre 33 / mille 20.5
Happy Camp
Happy Camp

Emplacement et installations
Emplacements de tentes au terrain de camping du Happy Camp

Longueur du sentier : 33 kilomètres / 20,5 milles
Élévation : 899 mètres / 2950 pieds
Lieu : paysage alpin, à côté d'un ruisseau
Coordonnées UTM : 8V 490355 6622805
(NAD 83)

Nombre d'emplacements de tente : 26, plateformes en bois
Abri-cuisine : AUCUN
Entreposage des aliments : casiers à l'épreuve des ours

Description
Sur le sentier au départ de Happy Camp

Happy Camp est le premier terrain de camping après le col Chilkoot, ce qui en fait la destination la plus populaire le « jour du sommet ». Situé en haute altitude, au-delà de la limite forestière, les emplacements de tente y sont exposés et le temps y est souvent mauvais. Au printemps, les randonneurs doivent être prêts à camper dans la neige.

La distance entre Happy Camp et Lindeman est de 8,8 kilomètres / 5,5 milles, et la distance entre Happy Camp et le lac Bare Loon est de 13,7 kilomètres / 8,5 milles.


Lac Deep :

kilomètre 37 / mille 23
Terrain de camping du lac Deep
Terrain de camping du lac Deep
Emplacement et installations
Début de saison au lac Deep

Longueur du sentier : 37 kilomètres / 23 milles
Élévation : 884 mètres / 2900 pieds
Coordonnées UTM : 8V 492132 6625233
(NAD 83)

Nombre d’emplacements de tente : 12, plateformes en bois
Abri cuisine : AUCUN : aire de cuisine avec table de pique nique
Entreposage des aliments : boîtes cadenassées à l'épreuve des ours et perche à provisions
Lieu : limite forestière, bord du lac

Description
Le lac Deep est un excellent endroit où s’arrêter manger, en route vers Lindeman et le lac Bare Loon

Plus petit qu’Happy Camp, le terrain de camping du Lac-Deep est une destination possible le « jour du sommet » pour les randonneurs chevronnés qui ont l’habitude de franchir de longues distances et de camper là où il y a peu d’installations. Bien qu’il n’y ait pas d’abri-cuisine, le temps y est souvent meilleur; situés à la limite forestière, les emplacements de tente sont plus protégés.

Du lac Deep, il faut parcourir 9,7 kilomètres / 6 milles pour se rendre au lac Bare Loon, et 16,1 kilomètres / 10 milles pour se rendre à Bennett.


Lindeman City supérieur :

kilomètre 41.8 / mille 26
Terrain de camping du Lindeman
Terrain de camping de Lindeman supérieur
Emplacement
Emplacements de camping au terrain de camping inférieur
Emplacements de camping au terrain de camping inférieur

Longueur du sentier : 41,8 kilomètres / 26 milles
Élévation : 670 mètres / 2200 pieds
Coordonnées UTM : 8V 495259 6627496
(NAD 83)

Installations
Terrain de camping supérieur

Nombre d'emplacements de tente : 25, sur le sol
Abri-cuisine : cabane en rondins avec poêle à bois
Entreposage des aliments : casiers à l'épreuve des ours
Lieu : forêt claire, bord du lac

Abri au terrain de camping supérieur.
Tente d'interprétation au poste des gardes de Lindeman
Terrain de camping en aval

Fermé pour le camping
Abri du jour ouvert : cabane en rondins avec poêle à bois

Description

Lindeman est située dans un magnifique décor historique sur la rive du lac Lindeman. La tranquillité d'aujourd'hui contraste vivement avec l'effervescence qui devait y régner en 1898, si l'on en croit les vestiges encore présents.

Lindeman est un terrain de camping intéressant pour ceux et celles qui souhaitent passer trois nuits du côté canadien de la piste. Pour les visiteurs qui ne passent qu'une ou deux nuits au Canada, Lindeman est à distance fort raisonnable (11,3 kilomètres / 7 milles) de Bennett en train.

La principale base d’opérations du personnel de Parcs Canada est située à Lindeman; cependant, le personnel n’est pas sur la piste tous les jours.


Lac Bare Loon :

kilomètre 46.7 / mille 29
Terrain de camping du lac Bare Loon
Terrain de camping du lac Bare Loon
Emplacement et installations
Emplacements de tentes au terrain de camping du lac Bare Loon

Longueur du sentier : 46,7 kilomètres / 29 milles
Élévation : 747 mètres / 2450 pieds
Coordonnées UTM : 8V 497876 6628630
(NAD 83)

Nombre d'emplacements de tente : 19, plateformes en bois
Abri-cuisine : abri pour pique-nique
Entreposage des aliments : boîtes cadenassées à l'épreuve des ours et perche à provisions
Lieu : forêt claire, sur un affleurement rocheux surplombant le lac

Descrition
Abri au terrain de camping du lac Bare Loon

À proximité de Bennett par train, le terrain de camping du Lac-Bare Loon est une destination populaire, mais parfois achalandée, pour une dernière nuit. La distance entre le lac Bare Loon et Bennett est de 6,4 kilomètres / 4 milles.

Les emplacements étant limités, il faut s'assurer de réserver si l'on veut y séjourner.


Bennett :

kilomètre 53.1 / mille 33
Terrain de camping de Bennett
Terrain de camping de Bennett
Emplacement et installations

Abris du terrain de camping de Bennett.

Longueur du sentier : 53,1 kilomètres / 33 milles
Élévation : 670 mètres / 2200 pieds
Coordonnées UTM : 8V 500079 6634157
(NAD 83)

Nombre d'emplacements de tente : 18, sur le sol
Abri-cuisine : cabane
Entreposage des aliments : boîtes cadenassées à l'épreuve des ours et perche à provisions
Lieu : lisière bord de la forêt, à l'embouchure de la rivière, près de la rive du lac

Description
L'église presbytérienne St. Andrew à Bennett

Autrefois un village de tentes très animé, Bennett est situé sur la rive du lac Bennett, à l'extrémité nord de la piste Chilkoot. L'église presbytérienne St. Andrew présente un intérêt historique et constitue le dernier bâtiment encore debout de l'époque de la ruée vers l'or le long de la piste Chilkoot. Le terrain de camping panoramique de Bennett est situé là où se trouvait autrefois le cœur du village historique.

Bennett est généralement le dernier lieu de séjour des visiteurs qui passent cinq nuits sur la piste. Accessible par train et par hydravion, Bennet peut également être une destination d'une nuit des campeurs qui ne souhaitent pas faire la randonnée sur la piste, mais viennent à la rencontre d'un groupe de randonneurs.

Il faut obtenir un permis pour camper à Bennett. Des droits sont exigés (Les droits de camping à Bennett sont inclus dans le permis des randonneurs et coureurs de la piste Chilkoot.)

Map: Carte de la piste Chilkoot
  • Cartes en vente
    Guide de randonneur

     

    Guide de randonneur de la piste Chilkoot

    Carte annotée de la piste en vente : 9,50 $ et frais de poste

    Disponible à Parcs Canada - Yukon

    Tél  :
    1-800-661-0486 (sans frais pour l'Amérique du Nord seulement)
    867-667-3910 (appels locaux ou de l'étranger)


Carte de la piste Chilkoot

Permis et règlements

Durant la saison de randonnée d'été, toutes les personnes passant la nuit sur la piste Chilkoot doivent obtenir un permis. Les visiteurs qui ne détiennent pas les permis requis pourront se voir imposer une amende. Il est fortement recommandé de réserver.

 Tarifications

La préparation de votre randonnéehike

Pour faire une excursion agréable et en toute sécurité le long de la piste Chilkoot, il faut soigneusement se préparer. Vous devez posséder un bon équipement, pouvoir suffire à vos propres besoins et être en bonne forme physique. Il est préférable de se déplacer avec un compagnon ou en petit groupe.

  • Eau et déchets

    Eau | Élimination des eaux usées | Eaux noires | Remportez vos déchets


    L’eau de surface est la source d’eau potable

    Eau

    L’eau de surface est la seule source d’eau potable sur la piste Chilkoot.

    Bien qu’il y ait périodiquement de l’eau sur la plupart des tronçons du sentier, il est sage de transporter une bouteille d’eau pleine. Tous les campings et col Chilkoot sont pourvus de points d’eau.

    Purifiez toute l’eau que vous buvez.



    Élimination des eaux usées

    Waste water disposal pit
    Fosse pour eaux usées

    Les eaux ménagères sont éliminées de manière différente de part et d’autre de la frontière canado-américaine :

    Aux États-Unis :
    Jetez les eaux ménagères dans la partie de la rivière où le débit est le plus rapide

    Au Canada :
    Servez-vous des fosses d’élimination des eaux ménagères qui se trouvent dans tous les campings et au col Chilkoot. N’oubliez pas d’enlever les déchets de nourriture accrochés au grillage et de les remporter avec vos déchets.

     Il ne faut jamais faire sa toilette ou laver des vêtements ou de la vaisselle directement dans une source d’eau.


    Latrine au col Chilkoot

    Eaux noires

    Il y a des latrines dans tous les campings et au col Chilkoot.

    Le papier hygiénique n’est pas fourni du côté canadien de la piste, et les stocks sont parfois limités du côté américain.

    Il vaut mieux apporter le vôtre!


    Remportez vos déchets

    Vous ne devez rien jeter dans le parc. Dans un milieu septentrional comme celui de la piste Chilkoot, il faut compter plusieurs années avant que ces déchets se décomposent. Les randonneurs doivent remporter toutes leurs ordures.

    • Rangez tous vos déchets de cuisine dans les casiers avec vos autres éléments attirants ;
    • Utilisez le fossé pour les eaux ménagères. Veuillez égoutter tous les restes de nourriture et les traiter comme des déchets ;
    • Veuillez prendre tous vos déchets de cuisine avec vous lorsque vous quittez.

     Prévoyez des repas simples et légers. Non seulement votre sac sera moins lourd à transporter, mais vous aurez moins de déchets à remporter.

  • Autosuffisance

    Le lieu historique national de la Piste-Chilkoot est un parc sauvage et reculé qui cache des dangers naturels.

    • Communiquez vos plans à un ami ou à un proche. Remettez-lui votre itinéraire, une carte du parcours et le nom des membres de votre groupe, et assurez-vous qu’il connaît les numéros à composer en cas d’urgence.
    • Transportez de l’équipement de survie, c.-à-d. des provisions supplémentaires, des vêtements de rechange, des allumettes, etc.
    • Apportez un dispositif de communication (InReach, téléphone satellite ou autre dispositif non cellulaire) pour communiquer avec votre transporteur une fois à Bennett, à la fin de votre randonnée. Il n’y a aucun service de téléphonie cellulaire dans le lieu historique national de la Piste-Chilkoot, y compris à Bennett.

Sécurité des randonneurs