Table des matières

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le directeur général de l’Agence Parcs Canada, 2017.

This publication is also available in English.

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada

  • Parcs Canada
  • Fort Battleford National Historic Site of Canada Management Plan 2017

Également publié en anglais sous le titre :
Plan directeur du lieu historique national du Canada du Fort-Battleford 2017

Document aussi disponible sur Internet

  • ISBN : R64-471/2017F-PDF
  • No de catalogue : 978-0-660-07273-9

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le plan directeur ou des questions connexes Lieu historique national du Fort-Battleford :

Adresse mail :
Lieu historique national du Fort-Battleford
C.P. 70
Battleford, Saskatchewan
Canada
S0M0E0

Téléphone :
306-937-2621

Télécopie :
306-937-3370


Sources des images de la page couverture

En haut, de gauche à droite : Greg Huszar, en bas : Parcs Canada

Avant-propos

Les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation du Canada appartiennent à tous les Canadiens et Canadiennes et offrent des expériences authentiquement canadiennes.

Honorable Catherine McKenna, C.P., députée Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Ces endroits spéciaux forment l'un des plus beaux et plus vastes réseaux d'aires patrimoniales naturelles et culturelles protégées au monde.

Le gouvernement s'est engagé à protéger notre patrimoine naturel et culturel, à élargir le réseau des aires protégées et à contribuer au rétablissement des espèces en péril. Nous devons en même temps continuer d’offrir de nouveaux programmes et activités innovateurs axés sur les visiteurs et la sensibilisation pour permettre à davantage de Canadiens et de Canadiennes de découvrir les sites de Parcs Canada et d’apprendre au sujet de notre histoire, environnement et culture.

Ce nouveau plan directeur du lieu historique national du Canada du Fort-Battleford vient appuyer cette vision.

Les plans directeurs sont élaborés dans le cadre de consultations et de contributions exhaustives de personnes et d'organismes divers, dont les peuples autochtones, des résidents locaux et régionaux, des visiteurs et l'équipe dévouée œuvrant à Parcs Canada.

Les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation sont une priorité pour le gouvernement du Canada. J'aimerais remercier tous ceux qui ont contribué à ce plan pour leur engagement et leur esprit de collaboration.

À titre de ministre responsable de Parcs Canada, j'applaudis cet effort concerté, et je suis heureuse d'approuver le Plan directeur du lieu historique national du Canada du Fort Battleford.

L’original a été signé par

Catherine McKenna
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Recommandations

Recommandé et l’original a été signé par

Daniel Watson
Directeur général de l’Agence
Parcs Canada

Adriana Bacheschi
Directrice d’unité de gestion (p.i)
Unité de gestion du sud de la Saskatchewan
Parcs Canada

Résumé

Le Lieu historique national (LHN) du Fort-Battleford est situé dans la municipalité de Battleford, à environ 150 km au nord-ouest de Saskatoon. Établi en 1876 par la Police à cheval du Nord-Ouest en vue d’assurer une présence canadienne dans les Territoires du Nord-Ouest, le site a été désigné lieu historique national en 1923.

Le présent plan directeur remplace le plan directeur de 2007 du Lieu historique national du Fort-Battleford qui comprenait les orientations pour la protection des ressources culturelles, la mise en valeur du patrimoine, l’intendance environnementale, la participation du public et les partenariats. Depuis 2007, le lieu historique national du Fort-Battleford a continuellement travaillé à la protection des ressources culturelles. L’élimination des poussières d’amiante a été complétée dans la caserne no 5. Les bâtiments contemporains ont été enlevés du lieu historique, contribuant ainsi à rétablir l’esprit du lieu historique, tel qu’on pouvait le percevoir à l’époque. Les événements spéciaux tels que le Fort hanté à l’Halloween, les festivités de la fête du Canada et le Festival au fort se sont accrus au fil des ans et les opportunités offertes reliées à l’expérience du visiteur se sont développées pour inclure un parcours de disque-golf et des visites audioguidées. Les partenaires et intervenants ont grandement contribué au succès du site, avec de nouveaux partenariats avec les groupes autochtones vu comme étant partie intégrante du succès du plan directeur du LHN du Fort-Battleford.

Dans le présent plan directeur, deux stratégies clés sont proposées afin de guider les activités de gestion du LHN du Fort-Battleford pendant les dix prochaines années. Les partenariats ainsi qu’offrir une expérience du visiteur de qualité et diversifiée sont au coeur de ces stratégies et serviront à atteindre la vision pour le site.

Stratégie clé 1 :

À l’échelle locale et régionale, les visiteurs seront plus sensibilisés au rôle du lieu historique national du Fort-Battleford comme lieu de rassemblement pour les communautés et ils y participeront davantage, ce qui mènera à l’augmentation de la fréquentation.

Cette stratégie vise l’accroissement des opportunités culturelles, familiales et du plein air au LHN du Fort-Battleford. Cette stratégie s’appuie sur le fait que le site soit considéré comme un lieu important de rassemblement par les collectivités avoisinantes. La stratégie entrevoit une plus grande connaissance quant à l’existence du site et une plus grande qualité de l’expérience vécue par les visiteurs sur le site.

Cette stratégie cherche à atteindre :

  • Une plus grande fréquentation du site par les Canadiens,
  • Que les visiteurs jouissent d’une expérience de qualité, améliorée et diversifiée dans un cadre authentique,
  • Une plus grande notoriété du site.

Stratégie clé 2 :

Les visiteurs profiteront d’une expérience diversifiée, bonifiée par des partenariats avec des personnes et des groupes qui ont un attachement profond au lieu historique.

Les partenaires provenant des collectivités avoisinantes et les partenaires autochtones sont à l’avant-plan de cette deuxième stratégie. Cette stratégie repose sur les partenariats existants et nouveaux qui contribueront à enrichir et diversifier l’expérience offerte aux visiteurs sur le site tout en les encourageant à revenir au LHN du Fort-Battleford.

Cette seconde stratégie cherche à:

  • S’assurer que les visiteurs profitent d’une variété d’activités et de programme,
  • Bâtir des relations fructueuses avec les partenaires autochtones et identifier les opportunités pour accroître leur engagement.

1.0 Introduction

Parcs Canada gère l’un des plus beaux et des plus vastes réseaux de lieux naturels et historiques protégés du monde. Son mandat consiste à protéger et à mettre en valeur ces lieux pour que puissent en profiter les générations d’aujourd’hui et de demain. La gestion stratégique est axée sur le futur de chaque parc national, aire marine nationale de conservation, canal historique et lieu historique national administré par Parcs Canada appuie la vision de l’Agence :

Les trésors historiques et naturels du Canada occuperont une place de choix au coeur de la vie des Canadiens, perpétuant ainsi un attachement profond à l’essence même du Canada.

En vertu de la Loi sur l’Agence Parcs Canada, Parcs Canada doit préparer un plan directeur pour chaque lieu historique national. Le Plan directeur du Lieu historique national du Canada du Fort-Battleford, une fois approuvé par le ministre responsable de Parcs Canada et déposé au Parlement, permet de s’assurer que Parcs Canada respecte son obligation de rendre compte à la population canadienne en décrivant comment la gestion du lieu historique mènera à des résultats mesurables appuyant le mandat de l’Agence.

Les peuples autochtones et les Canadiens ont participé à la préparation du plan directeur, contribuant ainsi à l’établissement de l’orientation future du lieu historique national. Le plan décrit une orientation claire et stratégique pour la gestion et l’exploitation du lieu historique du Fort-Battleford en formulant une vision, des stratégies et des objectifs clés. Parcs Canada rendra compte chaque année des progrès accomplis vers l’atteinte des objectifs du plan directeur, et il procédera à l’examen de ce dernier tous les dix ans ou avant, au besoin.

Ce plan directeur n’est pas une fin en soi. Parcs Canada favorisera un dialogue ouvert sur sa mise en oeuvre, pour s’assurer qu’il reste pertinent et significatif. Le plan sera l’axe autour duquel s’articulera l’engagement continu à l’égard de la gestion du lieu historique national du Fort-Battleford dans les années à venir.

2.0 Importance du lieu historique

Le fort Battleford a été établi en 1876 par la Police à cheval du Nord-Ouest en vue d’assurer une présence canadienne dans les Territoires du Nord-Ouest. En 1923, le fort Battleford a été désigné lieu historique national en raison de son association avec la Police à cheval du Nord-Ouest et de l’importance de son rôle lors du conflit armé de 1885. Il a alors servi non seulement de refuge aux résidants de la région qui craignaient une flambée de violence, mais aussi de base pour les opérations militaires de la milice canadienne envoyée dans la région pour réprimer l’insurrection dans les Territoires. En 1924, le fort a fermé ses portes, et, en 1951, il a été remis à Parcs Canada pour qu’il puisse être géré en tant que lieu historique national.

Le lieu historique du Fort-Battleford occupe une superficie de 22,8 hectares et abrite cinq bâtiments historiques datant de 1876 à 1898. Une palissade, qui a été reconstruite, entoure quelques éléments archéologiques et quatre bâtiments, à savoir la résidence du commandant (édifice fédéral du patrimoine classé), les quartiers des officiers, l’écurie des chevaux malades et le poste de garde; ces trois derniers bâtiments sont des édifices fédéraux du patrimoine reconnus. La caserne no 5, qui expose des panneaux d’interprétation, est également un édifice fédéral du patrimoine reconnu et se trouve à l’extérieur de la palissade, comme c’est le cas de plusieurs autres vestiges archéologiques et sentiers historiques.

À proximité du fort Battleford se trouvent d’autres sites dont Parcs Canada n’est ni le propriétaire ni le gestionnaire, mais qui se rapportent à l’histoire du fort Battleford. On compte notamment le lieu de sépulture de huit membres des Premières Nations qui ont été exécutés en 1885 pour leur implication lors du conflit armé, le cimetière de la Police à cheval du Nord-Ouest, des tranchées construites par les forces du colonel Otter, l’emplacement de l’ancienne Government House ainsi que les sentiers historiques qui contournent le fort Battleford.

3.0 Contexte de la planification

Pour planifier l’avenir d’un lieu historique national, il faut tenir compte des contextes administratif et juridique de la région, de l’état actuel du lieu et des tendances qui auront des incidences dans les années à venir. Les éléments suivants sont quelques-uns des aspects ayant été considérés dans l’élaboration du plan directeur.

Contexte juridique et opérationnel

Le lieu historique est ouvert au public à partir de la mi-mai jusqu’au début septembre. Les visiteurs peuvent découvrir la vie telle qu’elle était au fort Battleford dans les années 1800 et faire une visite autonome avec audioguide. De plus, les visiteurs et les familles peuvent passer la journée au fort et prendre part à des activités spéciales, notamment le Festival au fort et le Fort hanté à l’Halloween, ou jouer une partie de disque-golf. Le lieu historique se prête à la tenue d’activités de grande envergure et peut accueillir environ 8 000 à 10 000 visiteurs. Le site offre des places de stationnement sur la propriété de Parcs Canada de même que sur la propriété de la municipalité de Battleford, de l’autre côté de la rue. Lors de la tenue d’activités spéciales, le lieu historique peut potentiellement attirer les visiteurs dans un rayon correspondant à environ deux heures et demi de route, ce qui comprend la municipalité de Battleford (4 065 habitants*), la ville de North Battleford (13 888 habitants), Saskatoon (222 189 habitants*), Prince Albert (42 673 habitants˟) et Lloydminster (12 766 habitants).

Le lieu historique est assujetti à la Loi sur les lieux et monuments historiques et au Décret sur les lieux historiques nationaux du Canada. De plus, le plan directeur doit faire l’objet d’un examen tous les dix ans.

L’actuel Plan directeur du fort Battleford date de 2007. L’examen du plan de 2007 a permis de conclure que la plupart des mesures ont été mises en oeuvre et qu’un nouveau plan est requis. Depuis 2013, les visites au lieu historique du Fort-Battleford se font de façon autonome. La formule des visites autonomes a entraîné la réduction des effectifs, de la saison d’exploitation et des heures d’ouverture. Ce changement a transformé la façon dont le lieu historique est opéré. Au cours de la période visée par l’ancien plan directeur, un nouveau centre d’accueil a été construit. La municipalité de Battleford a contribué financièrement à la salle Battleford du centre d’accueil, et une entente a été conclue avec la municipalité en ce qui a trait à sa gestion.

Contexte du lieu historique

Ressources culturelles

L’évaluation de l’état du lieu historique de 2015 a permis de déterminer que dans l’ensemble les ressources culturelles est en bon état, et que les sites et les objets archéologiques sont dans un état passable. Les éléments paysagers et le patrimoine bâti sont actuellement bien entretenus et se trouvent en bon état.

Fréquentation

Chaque année, le lieu historique accueille environ 5 000 visiteurs. Au cours des dernières années, la fréquentation a connu un déclin qui peut être attribuable à certains facteurs, dont une diminution des visites scolaires, une baisse du nombre d’inscriptions aux camps d’été, et le fait que les résidents de la région connaissent peu le lieu historique.

Partenaires/intervenants/appui

Le lieu historique bénéficie d’un programme de bénévolat très bien établi. Un grand nombre de bénévoles reviennent chaque année prêter main-forte pour la tenue d’activités comme le Festival au fort et le Fort hanté à l’Halloween. Antérieurement, en vertu d’une entente conclue avec Parcs Canada, le groupe Friends of Fort Battleford occupait un bureau au centre d’accueil. L’association gérait la boutique de cadeaux et un casse-croûte au centre d’accueil. Il fournissait également une aide supplémentaire lorsque des activités et des programmes spéciaux étaient offerts. En 2016, le groupe a cessé ses activités. La collaboration continue avec la municipalité de Battleford et la Battle River Settlement Foundation est bonne. Cependant, un appui plus grand de la part des intervenants, et davantage d’engagement de la communauté et de partenariats permettraient de diversifier les activités et les programmes offerts au lieu historique.

Relations avec les Autochtones

Le lieu historique a le profond désir de continuer de saisir les occasions de mobilisation avec les partenaires autochtones. Des partenariats auparavant solides, par exemple avec le Centre d’interprétation Poundmaker, se sont affaiblis ces dernières années à la suite de la fermeture de ce centre. Le lieu historique national continuera à saisir les possibilités de mobilisation avec ses partenaires autochtones. Sa collaboration récente avec la collectivité des Métis de Bresaylor a révélé un nouvel aspect du récit des Autochtones en lien avec le lieu historique. Les travaux se poursuivent auprès de divers partenaires et organisations autochtones, y compris l’Institut Gabriel Dumont, Wanuskewin et les membres de la Première Nation de Poundmaker. Le lieu historique national du Fort-Battleford sera favorable à des nouveaux partenariats au fur et à mesure que les occasions se présenteront.

Carte 1 : Cadre régional

Carte montrant l'emplacement du fort Battleford
La carte montrant le fort Battleford est située dans la localité de Battleford, à côté du terrain de camping Kramer sur l’avenue Central.

Carte 2 : Lieu historique national du Fort-Battleford

Carte du fort Battleford
Carte avec les emplacements des arrêts de la visite audioguidée, les caractéristiques archéologiques et le parcours de disque-golf au fort Battleford.

4.0 Vision

Lorsque nous envisageons l’avenir du lieu historique national du Fort-Battleford dans 15 ou 20 ans, le lieu historique témoigne toujours de l’importance du rôle qu’il a joué dans l’établissement du gouvernement canadien dans les Prairies et lors des événements de 1885. En explorant le lieu historique, les visiteurs ont la possibilité de se rapprocher de l’histoire du site, et plus largement de l’histoire nationale qui comprend le réseau de lieux historiques de l’ensemble du pays. Ils découvrent la présence significative des Autochtones et ses liens avec le lieu historique. Cette expérience bonifiée est offerte grâce à l’importante participation et à la mobilisation des partenaires autochtones. Des bâtiments historiques et des vestiges archéologiques en bonne condition transportent les visiteurs au XIXe siècle, ce qui contribue à l’authenticité de leur expérience.

Au fur et à mesure que le nombre de visiteurs augmente, ils peuvent profiter d’activités spéciales et d’événements de grande envergure. L’étroite collaboration des partenaires contribue à l’établissement du lieu historique national du Fort-Battleford comme lieu de rassemblement d’importance dans la région. Ainsi, les visiteurs sont ravis d’avoir à leur portée une grande variété d’expériences et d’activités. Ils se rendent régulièrement au lieu historique, qui est à la fois un endroit vivant et animé.

La sensibilisation auprès des résidents de la région, l’appui et l’engagement régionaux apportent un nouveau dynamisme au lieu historique. Attirant les familles et les amis, le fort Battleford est désormais considéré comme un lieu de rassemblement pour les communautés de la région. C’est un lieu propice à la célébration d’activités régionales et locales importantes, de même que des événements, marquants au niveau national, dans un cadre qui met en valeur l’importance nationale de l’endroit pour l’histoire du Canada.

5.0 Stratégies clés

Les priorités en matière de planification pour le lieu historique national du Fort-Battleford comprennent deux stratégies distinctes qui visent à réaliser la vision à long terme :

  1. À l’échelle locale et régionale, les visiteurs seront plus sensibilisés au rôle du lieu historique national du Fort-Battleford comme lieu de rassemblement pour les communautés et ils y participeront davantage, ce qui mènera à l’augmentation de la fréquentation.
  2. Les visiteurs profiteront d’une expérience diversifiée, bonifiée par des partenariats avec des personnes et des groupes qui ont un attachement profond au lieu historique.

Les stratégies clés décrivent les grandes approches de gestion. Chaque stratégie présente des objectifs (à court et à long terme) et des cibles qui leur sont associés. Les cibles visent à mesurer l’atteinte des objectifs au cours de la période de mise en oeuvre du plan directeur.

Stratégie principale 1 :

À l’échelle locale et régionale, les visiteurs seront plus sensibilisés au rôle du lieu historique national du Fort-Battleford comme lieu de rassemblement pour les communautés.

Présentement, les visiteurs profitent d’une vaste gamme d’activités culturelles familiales et du plein air. Des renseignements sur les loisirs sont accessibles aux Canadiens et la promotion en est faite grâce aux différents médias sociaux. Cette stratégie devrait amener les collectivités avoisinantes à considérer le lieu historique national du Fort-Battleford comme un important lieu de rassemblement et les visiteurs à l’échelle locale et nationale y viendront en plus grand nombre. La stratégie vise également à sensibiliser davantage les visiteurs à l’échelle locale et régionale à l’existence du lieu historique et à la qualité des expériences qu’ils peuvent y vivre lors de leur visite au fort Battleford.

Objectif 1.1

Un plus grand nombre de Canadiens visitent le lieu historique national du Fort-Battleford.

Cible :

  1. D’ici 2026, le lieu historique accueille 6 095 visiteurs (ce qui représente uneaugmentation annuelle moyenne de 2 %, comparativement aux chiffres de 2014).

Objectif 1.2

Les visiteurs profitent d’une expérience de qualité, améliorée et diversifiée dans un cadre authentique.

Cibles :

  1. D’ici dix ans, au moins 90 % des visiteurs apprécient leur visite.
  2. D’ici dix ans, 90 % des visiteurs sont satisfaits ou très satisfaits de leur visite et des activités offertes.
  3. Au cours des dix prochaines années, les biens et les ressources culturelles sont maintenus dans un état jugé passable à bon.

Objectif 1.3

Les résidents à l’échelle locale et régionale, et divers segments de visiteurs, connaissent mieux le lieu historique.

Cibles :

  1. D’ici 2021, les visites sur le site Web du lieu historique du Fort-Battlefordaugmentent de 10 %, comparativement au niveau de 2014.
  2. Annuellement, l’utilisation proactive des médias sociaux et la création denouvelles opportunités de collaboration médiatique (ex : sites Web despartenaires) qui rejoignent les résidents régionaux (y compris diverssegments de visiteurs) présentent du contenu portant sur le lieu historiquenational du Fort-Battleford.
  3. D’ici 2018, le nombre de visites sur les médias sociaux augmente de 10 % parrapport à 2014.

Stratégie principale 2 :

Les visiteurs profiteront d’une expérience diversifiée, bonifiée par des partenariats avec des personnes et des groupes qui ont un attachement profond au lieu historique.

Les partenaires provenant des collectivités avoisinantes et les partenaires autochtones seront à l’avant-plan de cette stratégie, dont le but est de bâtir et de maintenir des partenariats solides. Les visiteurs profiteront d’une offre enrichie et élargie et seront encouragés à revenir alors que le lieu historique saisira d’autres occasions pour que ses partenaires existants et de nouveaux partenaires (ex : le groupe Friends of Fort Battleford, la municipalité de Battleford, la ville de North Battleford, les Premières Nations de la région, les collectivités de Métis, la GRC, etc.) utilisent le lieu historique pour la tenue d’événements et d’activités spéciales et collaborent avec Parcs Canada. Le travail de collaboration et une plus grande participation des partenaires permettront de veiller à ce que leurs valeurs, leurs croyances et leurs attentes soient mises en valeur au lieu historique tout en favorisant leur soutien à l’égard de la protection continue du lieu historique.

Objectif 2.1

Les visiteurs profitent d’une expérience plus diversifiée grâce à une variété d’activités et de programmes résultant de l’accroissement de partenariats solides.

Cible :

  1. Annuellement, au moins deux grandes activités et/ou programmes se déroulent au lieu historique national du Fort-Battleford en collaboration avec des partenaires et/ou des bénévoles.
  2. D’ici cinq ans, par l’entremise des différentes opportunités sur le site (ex : activités, programmes, entretien, etc.) le nombre d’heures de bénévolat augmente de 2 %.

Objectif 2.2

Travailler de concert avec des partenaires autochtones, nouveaux et existants, afin d’entretenir des relations fructueuses et d’identifier des possibilités d’accroître leur mobilisation.

Cibles :

  1. D’ici trois ans, un dialogue permanent et régulier est établi avec divers partenaires autochtones.
  2. Grâce au nouveau dialogue établi, l’essence même des relations avec les peuples autochtones est captée, l’engagement est défini et le travail visant à atteindre les résultats est entamé.

6.0 Résumé de l’évaluation environnementale stratégique

Parcs Canada est responsable d’évaluer et d’atténuer les répercussions de ses mesures de gestion sur les écosystèmes et les ressources culturelles. La Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes, préparée par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale, exige la réalisation d’une évaluation environnementale stratégique (EES) pour tous les plans et toutes le politiques qui sont considérés comme ayant une incidence environnementale positive ou négative et qui sont soumis au Cabinet ou à un ministre pour approbation.

Une évaluation environnementale stratégique a été entreprise pour ce plan directeur, et l’orientation qui s’y trouve en matière de gestion a été ajustée en fonction des conclusions tirées. La partie qui suit présente un sommaire de l’évaluation environnementale :

  • L’évaluation environnementale stratégique a évalué le potentiel des impacts sur les ressources naturelles et culturelles et les objectifs reliés à l’expérience du visiteur.
  • Les stratégies clés, objectifs et cibles identifiés dans le plan directeur sont axés sur des résultats positifs.
  • Les impacts négatifs potentiels, y compris les effets cumulatifs, sur les ressources naturelles, culturelles et les objectifs reliés à l’expérience du visiteur incluent dans le plan seraient minimums.
  • L’évaluation des impacts négatifs au niveau des projets sera abordée lors de propositions individuelles de projets et d’activités sur le site.
  • L’évaluation environnementale stratégique a conclu que le plan directeur du Lieu historique national du Canada du Fort-Battleford aura plusieurs effets positifs sur les ressources culturelles et celles reliées à l’expérience du visiteur et n’est pas susceptible de contribuer à des effets négatifs importants.