Comme le chevalier cuivré est un poisson en voie de disparition, un programme de reproduction artificielle est en place depuis 2004 au canal de Saint-Ours. Parcs Canada joue un rôle important dans le rétablissement de cette espèce en mettant ses installations à la disposition du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour la mise en œuvre de son programme de reproduction artificielle.

On aide le chevalier cuivré à se reproduire!

Transcription

Barrage de Saint-Ours et passe migratoire

Nathalie Vachon parle devant la caméra. On voit la rivière derrière. Ce texte apparaît à l'écran: «Nathalie Vachon: Biologiste au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec».

On est ici, comme on le fait depuis 2004,

La passe migratoire

Vue d'ensemble de la passe migratoire, d'un angle plus élevé, orienté vers l'aval

Plan rapproché d'une image du chevalier cuivré

On leur donne un coup de main pour pouvoir en produire une plus grande partie

Le poisson est posé sur un filet.

On recueille le sperme du poisson dans un récipient.

Le poisson nage dans un bassin d'eau.

Alors ça nous permet de faire de la diversité génétique.

© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par Parcs Canada, 2018 

Le chevalier cuivré, une espèce en voie de disparition depuis 2007, est un poisson unique au monde qui se retrouve uniquement dans le sud-ouest du Québec. Les deux seuls lieux de reproduction connus du chevalier cuivré sont dans la rivière Richelieu, soit en aval du barrage de Saint-Ours, qui est administré par Parcs Canada, et dans les rapides de Chambly.

L’importance de la reproduction artificielle du chevalier cuivré

Les nombreuses études menées depuis le début des années 90 ont démontré que le chevalier cuivré éprouve de la difficulté à se reproduire en milieu naturel. Chaque année, l’équipe du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec se rend au barrage de Saint-Ours pour procéder à plusieurs manipulations qui permettent la fécondation et l’ensemencement de chevaliers cuivrés. De plus, les poissons se font poser une micropuce qui permet d’étudier leurs déplacements et leurs habitudes.

Des résultats positifs

Les spécialistes voient des résultats concrets sur le terrain. Le nombre de poissons âgés de 5 à 10 ans, provenant probablement des fécondations faites entre 2008 et 2013, est en constante augmentation.

Parcs Canada a à cœur la préservation des milieux naturels et joue ainsi un rôle important dans la mise en œuvre de ce plan de rétablissement, notamment en assurant le maintien et l’opération de la passe migratoire Vianney-Legendre, mais aussi en mettant ses installations à la disposition des chercheurs et autres acteurs du milieu.

Pour en apprendre plus sur le chevalier cuivré, consultez le site de Pêches et Océans Canada.

 

Portrait du chevalier cuivré

chevalier cuivré
Photo : Nathalie Vachon, Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec

Le chevalier cuivré est le seul poisson qui se retrouve uniquement au Québec. La population de cette espèce est estimée à quelques centaines.

  • Poids : 11 livres et +
  • Taille : 50 cm et +
  • Maturité sexuelle : 10 ans
  • Espérance de vie : + ou moins 30 ans