Table des matières

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président et directeur général de l’Agence Parcs Canada, 2020.

This document is also available in English.

Note aux lecteurs

La santé et la sécurité des visiteurs, du personnel et de l'ensemble de la population canadienne sont de la plus haute importance. Parcs Canada suit les conseils et les orientations des experts en santé publique pour limiter la propagation de la COVID-19 tout en permettant aux Canadiens et Canadiennes de découvrir le patrimoine naturel et culturel du Canada.

Parcs Canada reconnaît que la pandémie de la COVID-19 peut avoir des effets imprévisibles sur le plan directeur du lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice. Parcs Canada informera les partenaires autochtones, les intervenants et le public de ces répercussions dans le cadre de la mise à jour annuelle sur la mise en œuvre de ce plan directeur.

Plan directeur du lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice, 2020

  • Paper : R64-340/2020F
  • 978-0-660-36148-2
  • PDF : R64-340/2020F-PDF
  • 978-0-660-36147-5

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le plan directeur ou des questions connexes lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice :


Adresse postale :
   Location : Lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice
     10 000, boulevard des Forges, Trois-Rivières (Québec) G9C 1B1

Téléphone :


Sources des images de la page couverture

En haut, de gauche à droite : Parcs Canada
En bas : Parcs Canada


Avant-propos

Ron Hallman, Président et directeur général, Parcs Canada Agency

En tant qu’intendante des parcs nationaux, des lieux historiques nationaux et des aires marines nationales de conservation, l’Agence Parcs Canada s’est engagée à préserver et à restaurer l’intégrité écologique et commémorative des lieux patrimoniaux protégés d’un océan à l’autre.

Nous invitons l’ensemble des Canadiennes et des Canadiens à venir visiter ces lieux pour y découvrir la nature et y tisser des liens avec l’histoire de notre pays.

Nous sommes fiers de collaborer avec les partenaires autochtones, les résidents et les intervenants locaux et régionaux, les visiteurs passés et actuels, et toutes les autres personnes et parties intéressées des quatre coins du pays. Ensemble, nous renforçons les liens qui unissent les Canadiennes et les Canadiens à leur patrimoine naturel et culturel.

Nous nous engageons à travailler avec les peuples et les aînés autochtones qui parcourent ces terres depuis des temps immémoriaux et qui ont rendu possible la création d’un si grand nombre de lieux protégés, ainsi qu’à apprendre d’eux et à partager notre leadership avec eux.

Les plans directeurs, documents principaux de reddition de comptes sur la gestion des lieux protégés, sont rédigés au terme de vastes consultations. Ils définissent la vision à long terme ainsi que les orientations stratégiques de gestion et les objectifs liés aux lieux gérés par Parcs Canada.

J’aimerais remercier toutes les personnes qui ont participé à l’élaboration du présent plan directeur pour leur contribution et leur engagement envers l’avenir de ce trésor national. J’ai le plaisir d’approuver le Plan directeur du lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice.

Ron Hallman
Président et directeur général
Parcs Canada

Recommandations

Recommandé par  :

Andrew Campbell


Vice-président principal, Opérations
Parcs Canada

Nadine Blackburn

Directrice d’unité de gestion
Unité de gestion de la Mauricie et de l’Ouest du Québec
Parcs Canada


Résumé

Le lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice est situé en Mauricie, au Québec, à l’extrémité nord de la ville de Trois-Rivières. Le site fut choisi pour y établir des forges dès 1730 en raison de sa topographie, de son hydrographie et de la proximité des matières premières. Considéré comme le berceau de l’industrie sidérurgique canadienne, le lieu a conservé sa vocation industrielle jusqu’en 1883. De nos jours, une série de vestiges archéologiques ainsi que des installations muséales permettent aux visiteurs de découvrir l’importance historique de ce site. Sa riche biodiversité, la proximité de la rivière Saint-Maurice ainsi que de vastes espaces gazonnés en font un cadre naturel enchanteur propice à la contemplation et à la découverte. Enfin, une résurgence dont émane du méthane, communément appelée la « fontaine du diable », est considérée comme étant un feu sacré par la communauté Atikamekw Nehirowisiw. Dans ce plan directeur, deux stratégies clés sont présentées afin d’orienter la gestion du lieu historique au cours des dix prochaines années.

  • Stratégie clé 1 : Un attrait important pour la communauté et pour l’offre touristique de la Mauricie

Cette stratégie mise sur une plus grande animation du lieu historique national ainsi que sur le renouvellement et la diversification des activités proposées au public. La collaboration avec les partenaires, les communautés autochtones, et les intervenants locaux et régionaux sera indispensable en vue de réaliser cette stratégie. L’approche proposée permettra d’attirer plus de visiteurs, notamment les familles et les groupes régionaux. Elle permettra également de maintenir l’intérêt des clientèles adultes qui fréquentaient le lieu jusqu’à présent.

La stratégie vise à  :

  • Animer, renouveler et diversifier, en collaboration, l’offre d’activités afin d’attirer de nouvelles clientèles et de retenir le public traditionnel du lieu.
  • Faire reconnaître le site comme lieu de rassemblement et d’appropriation par la communauté.
  • Offrir, en partenariat, un événement ou une activité à fort rayonnement.
  • Renforcer le positionnement du lieu au sein de l’industrie touristique locale et régionale, mais aussi auprès des partenaires et de la communauté.
  • Collaborer avec les communautés autochtones liées au site, notamment les Atikamekw Nehirowisiw, afin d’honorer et de présenter au public leur culture et leur contribution à l’histoire.
  • Stratégie clé 2 : Un lieu historique national qui mise sur la protection et la valorisation du patrimoine culturel et naturel

Cette stratégie souligne la volonté de Parcs Canada de poursuivre les efforts en matière de conservation des ressources culturelles et du milieu naturel. Des activités d’interprétation permettront de sensibiliser le public à la variété et à l’importance des attraits culturels et naturels du lieu historique national tout en mettant en valeur les actions de Parcs Canada pour les préserver.

La stratégie vise à  :

  • Maintenir ou améliorer l’état général de conservation des ressources culturelles.
  • Protéger et mettre en valeur le paysage culturel et les milieux naturels.
  • Offrir au public des activités portant sur les attraits culturels et naturels du site et soulignant les efforts de Parcs Canada en matière de conservation.
  • Améliorer la connaissance du patrimoine culturel et spirituel des Premières Nations en lien avec le territoire du lieu historique national et en tenir en compte. Parcs Canada collabore avec celles-ci, notamment les Atikamekw Nehirowisiw, pour leur permettre d’y perpétuer et d’y transmettre leurs savoirs.

1.0 Introduction

Parcs Canada gère l’un des plus beaux et des plus vastes réseaux de lieux naturels et historiques protégés du monde. Son mandat consiste à protéger et à mettre en valeur ces lieux pour que puissent en profiter les générations d’aujourd’hui et de demain. La gestion stratégique et axée sur le futur de chaque parc national, aire marine nationale de conservation, canal historique et lieu historique national administré par Parcs Canada appuie la vision de l’Agence  :

« Les trésors historiques et naturels du Canada occuperont une place de choix au cœur de la vie des Canadiens, perpétuant ainsi un attachement profond à l’essence même du Canada. »

En vertu de la Loi sur l’Agence Parcs Canada, Parcs Canada doit préparer un plan directeur pour chaque lieu historique national administré par l’Agence. Le Plan directeur du lieu historique national du Canada des Forges-du-Saint-Maurice, une fois approuvé par le président et directeur général de l’Agence de Parcs Canada, permet de s’assurer que Parcs Canada respecte son obligation de rendre compte à la population canadienne en décrivant comment la gestion du lieu historique mènera à des résultats mesurables appuyant le mandat de l’Agence.

Les autochtones, les intervenants, les partenaires et les Canadiens, ont participé à la préparation du plan directeur, contribuant ainsi à l’établissement de l’orientation future du lieu historique national. Le plan décrit une orientation claire et stratégique pour la gestion et l’exploitation du lieu historique des Forges-du-Saint-Maurice en formulant une vision, des stratégies et des objectifs clés. Parcs Canada rendra compte chaque année des progrès accomplis vers l’atteinte des objectifs du plan directeur, et il procédera à l’examen de ce dernier tous les dix ans ou avant, au besoin.

Ce plan directeur n’est pas une fin en soi. Parcs Canada favorisera un dialogue ouvert sur sa mise en œuvre, pour s’assurer qu’il reste pertinent et significatif. Le plan sera l’axe autour duquel s’articulera l’engagement continu à l’égard de la gestion du lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice dans les années à venir.

Carte 1 : Cadre régional

Carte 1 : Cadre régional

Carte 1 : Cadre régional - Version texte

Le site historique des Forges-du-Saint-Maurice est situé à 20 minutes du centre-ville de Trois-Rivières. On y accède par l’autoroute 55, direction nord, puis en prenant la sortie 191. Il suffit ensuite de suivre le boulevard des Forges, toujours vers le nord.

 

Carte 2 : Lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice

Carte 2 : Lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice
Carte 2 : Lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice - Version texte

Limites
Limites du lieu administré
Limites du lieu désigné

Principales compsantes du lieu
1. Restitution volumétrique de la Grande maison
2. Volume expressif du haut fourneau
3. Vestiges mis au jour
3a. Vestiges du secteur habitat et services
3b. Vestiges de la fourge haute
3c. Vestiges d'un moulin
3d. Vestiges de la forge basse
4. Vestiges présumés hors du lieu administré
5. Ateliers contemporains
6. Stationnements
7. La « fontaine du diable »
8. Guérite d'accueil

 

2.0 Importance du lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice

Le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice est situé en Mauricie, au Québec, à mi-chemin entre les villes de Montréal et de Québec. Il est localisé dans les limites de la ville de Trois-Rivières, à une quinzaine de kilomètres au nord de son centre-ville.

Le site est implanté en bordure de l’imposante rivière Saint-Maurice, et il est traversé par plusieurs ruisseaux qui s’y jettent. Ce sont les caractéristiques hydrographiques du ruisseau principal et la topographie des lieux qui sont à l’origine du choix de l’emplacement des forges. Celles-ci y furent créées en 1730 par François Poulin de Francheville, et elles furent en exploitation jusqu’en 1883.

Considérées comme le berceau de l’industrie sidérurgique canadienne, les forges du Saint-Maurice furent reconnues d’importance historique nationale dès 1920.

Le lieu est désigné pour les raisons suivantes   :

  • Les forges du Saint-Maurice, établies en 1730, furent l’industrie principale sous le Régime français.
  • La fondation des forges du Saint-Maurice marqua le début de l’industrie sidérurgique canadienne et fut à l’origine de la première communauté industrielle du pays.
  • Les forges du Saint-Maurice fermèrent en 1883 après plus de 150 années d’activité.

Le site a fait l’objet de plusieurs campagnes de fouilles dans les années 1970-1980. Les vestiges découverts ont révélé les composantes industrielles et domestiques d’un établissement typique de la sidérurgie ancienne dont l’origine européenne remonte à la fin du 15e siècle.

Propriétaire des lieux depuis 1973, Parcs Canada a effectué les premières démarches de mise en valeur et de préservation des vestiges. En 1985, l’imposante structure métallique reproduisant la volumétrie du haut fourneau et renfermant des expositions fut inaugurée. En 1990 fut reconstruite la grande maison, reconstitution de la maison des maîtres de forges, pour en faire le lieu principal d’accueil des visiteurs.

Le lieu désigné d’importance historique nationale réfère à l’établissement industriel de 23 hectares anciennement occupé par le village industriel. Le lieu administré par Parcs Canada est plus grand et s’étend sur près de 60 hectares. Il est constitué d’une grande terrasse herbeuse (appelée le haut plateau) parsemée de vestiges et traversée de sentiers. On y trouve également la reproduction de la grande maison et la structure métallique reproduisant la volumétrie du haut fourneau et de ses hangars. La terrasse est bordée à l’est par une ravine qui descend jusqu’à la rive de la rivière Saint-Maurice, où se trouvent, entre autres, les vestiges de la forge basse et une résurgence dont émane du méthane, communément appelée la « fontaine du diable ». Celle-ci est considérée comme un feu sacré par certaines communautés autochtones, dont les membres de la communauté Atikamekw Nehirowisiw.

La visite du lieu débute par les expositions de la grande maison, puis, après une courte marche sur un chemin passant à proximité de vestiges archéologiques, elle se poursuit par les expositions au haut fourneau. Les visiteurs peuvent ensuite suivre un sentier qui descend la ravine jusqu’à la rive du Saint Maurice pour y découvrir les vestiges de la forge basse et la « fontaine du diable ».

En se promenant sur des sentiers longeant la rivière Saint-Maurice ou sur les étendues gazonnées du haut plateau, les visiteurs peuvent enfin profiter de la beauté naturelle de ce site qui joue également un rôle important pour la biodiversité régionale.


3.0 Contexte de planification

Le lieu historique national est ouvert au grand public de la fin juin au début septembre. Durant cette période, il accueille une clientèle individuelle majoritairement adulte (70 %). En saisons périphériques, le lieu accueille des groupes scolaires au printemps et à l’automne et des croisiéristes de septembre à octobre.

Ces dernières années, plusieurs améliorations ont été apportées au lieu historique national, notamment  : l’installation de bornes interactives et de panneaux d’interprétation extérieurs, le remplacement du mobilier extérieur, la réfection de la grande maison et la restauration de plusieurs vestiges, dont l’imposante cheminée de la forge basse.

Le site entretient des liens étroits avec le milieu et œuvre avec plusieurs partenaires. À titre d’exemple, des panneaux d’interprétation ont été réalisés dans le cadre d’un projet avec le collège Laflèche de Trois Rivières. Le lieu historique national collabore également avec plusieurs intervenants régionaux comme Culture Mauricie, Tourisme Trois-Rivières et Médiat-Muse. Le site accueille aussi annuellement un ou plusieurs événements offerts en partenariat. Enfin, l’équipe du lieu historique national entretient une relation et un dialogue continus avec la communauté Atikamekw Nehirowisiw du Nord de la Mauricie.

Plusieurs enjeux ont été soulevés lors de l’élaboration de ce plan directeur, notamment  :

Une fréquentation inférieure au potentiel du site :
Avant 2012, le lieu accueillait en moyenne 15 000 visiteurs annuellement. Entre 2012 et 2014, la réduction de la période d’ouverture et du nombre d’événements accueillis sur le site a entrainé une baisse de fréquentation de 50 % (14 350 visiteurs en 2012, 7 054 visiteurs en 2014). Depuis, ce nombre a augmenté légèrement pour atteindre 8 147 visiteurs en 2016. En 2017, grâce à l’intérêt suscité par les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération et la possibilité d’accéder gratuitement au site, 20 900 visiteurs ont pu découvrir le lieu historique. Cette année exceptionnelle démontre qu’il serait possible de maximiser le potentiel d’accueil du site de façon à augmenter sa fréquentation.
Le besoin d’animer le site, de le rendre plus vivant :
Cet enjeu, en partie lié à l’enjeu précédent sur la fréquentation, a été mentionné lors des consultations publiques. Selon les participants, le manque d’animation du lieu entraine un désintérêt de la part du public. Toutefois, étant donné la superficie du site, le défi n’en est que plus grand pour donner vie aux espaces extérieurs de visite.
La dégradation des ressources culturelles et des installations d’accueil des visiteurs (stationnements, route d’accès, sentiers, etc.) :
Le lieu historique national abrite un très grand nombre de ressources culturelles. Plusieurs se dégradent malgré les efforts de Parcs Canada. C’est le cas des vestiges archéologiques et des objets de métal. Ces dernières années, Parcs Canada a procédé à la restauration d’environ 35 % des vestiges, toutefois la grande majorité continue à se dégrader et nécessite des interventions de conservation et de gestion de la végétation envahissante. D’autre part, les installations d’accueil des visiteurs (routes d’accès, stationnements) sont en mauvais état et, malgré le fait qu'elles demeurent sécuritaires et fonctionnelles, elles donnent une mauvaise image du site. Des sentiers nature ont par ailleurs été fermés en raison des déficiences structurelles de plusieurs passerelles pouvant présenter des risques pour le public.
La nécessité de reconnaître, d’honorer et de présenter les cultures autochtones en lien avec le site :
Bien qu’à ce jour il n’y ait pas de traces archéologiques d’occupation du lieu par les peuples autochtones, le site des Forges-du-Saint-Maurice revêt une importance culturelle pour certaines communautés, en particulier, les Atikamekw Nehirowisiw. À ce jour, aucune activité d’interprétation ou de commémoration n’a été mise en œuvre en vue de reconnaître, d’honorer et de présenter les cultures et les savoirs autochtones en lien avec ce lieu historique national.

4.0 Vision

La vision ci-dessous exprime l’état souhaité à long terme, sur un horizon de quinze ans, pour le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice.

Joyau patrimonial, le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice raconte et célèbre son histoire riche et variée. Le visiteur découvre les différentes perspectives historiques, culturelles et naturelles, incluant celles des premières nations, qui confèrent au lieu son caractère distinctif. Les ressources patrimoniales, dont les paysages culturels, les vestiges archéologiques et le milieu naturel, sont protégées et mises en valeur au bénéfice des générations actuelles et futures.

Composante à part entière du dynamisme touristique et culturel régional, le lieu collabore et mène des actions concertées avec les partenaires, les communautés autochtones et les intervenants. Ceux-ci appuient Parcs Canada et s’impliquent dans la programmation, l’animation et la promotion des forges du Saint-Maurice.

Lieu de vie convivial et accueillant, le site est propice au rassemblement et la communauté se l’approprie fièrement. Les visiteurs sont charmés par la diversité et l’authenticité de l’offre d’activités, l’histoire du site et son paysage culturel. Ils éprouvent un sentiment d’attachement et n’hésitent pas à revenir au lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice pour y vivre de nouvelles expériences.


5.0 Stratégies clés

Stratégie clé 1  :

Un attrait important pour la communauté et pour l’offre touristique de la Mauricie

La stratégie mise sur une plus grande animation du lieu historique en diversifiant les possibilités d’utilisation de l’espace et l’offre d’activités. Cette approche vise à attirer de nouvelles clientèles, notamment les familles et les groupes régionaux, ainsi qu’à développer le sentiment d’appartenance et l’appropriation du lieu par le public et par le milieu. Positionné au cœur de la communauté, le site doit être reconnu à la fois comme un espace d’apprentissage et de découverte et comme un lieu de rassemblement. La collaboration avec les partenaires, les communautés autochtones et les intervenants, en vue de diversifier l’offre d’activités et de bonifier l’animation du lieu sera indispensable pour réaliser cette stratégie. La tenue d’un événement ou d’une activité récurrente à fort rayonnement renforcera le rôle du site dans la dynamique touristique locale et régionale ainsi que son pouvoir attractif.

Objectif 1.1 :

Le lieu historique national se démarque grâce à son offre animée, évocatrice et originale.

Cibles :

  • D’ici 2021, l’offre de visites animées est bonifiée en augmentant le nombre d’occasions offertes aux visiteurs de participer à une programmation d’activité.
  • D’ici 2021, les possibilités d’activités offertes aux forges du Saint-Maurice sont davantage promues.
  • D’ici 2022, un événement à fort rayonnement est mis en œuvre de façon récurrente et collaborative.
  • D’ici 2023, trois activités nouvelles misant sur le caractère distinctif du lieu et visant les clientèles cibles sont offertes.

Objectif 1.2 :

Le site est reconnu comme un lieu de rassemblement, et la communauté se l’approprie.

Cibles :

  • D’ici un an, un mécanisme de consultation auprès de représentants des intervenants, des partenaires et des membres de la communauté est mis en place afin de permettre des rencontres annuelles.
  • D’ici 2022, l’état des infrastructures d’accueil du public s’améliore ce qui rend le site plus attractif et facilite l’appropriation par la communauté.

Objectif 1.3 :

Le lieu historique national s’intègre à la dynamique de développement touristique local et régional.

Cibles :

  • Parcs Canada participe annuellement à la stratégie promotionnelle régionale avec les partenaires de l’industrie touristique.
  • Chaque année, des activités ou événements, compatibles avec le caractère et la vocation du lieu, se tiennent en collaboration avec les partenaires et les intervenants.
  • D’ici quatre ans, la fréquentation augmente de 25 % par rapport à 2018 (8 624 visiteurs en 2018)

Objectif 1.4 :

Parcs Canada collabore avec les communautés autochtones qui ont un intérêt envers le site en vue d’honorer et de présenter au public leurs cultures, leurs savoir-faires et leurs traditions.

Cibles :

  • Chaque année, une rencontre est tenue avec les communautés autochtones qui ont un intérêt envers le site.
  • D’ici 2025, des activités ou des événements sont mis en œuvre en collaboration avec les communautés autochtones liées au lieu historique national.

Stratégie clé 2 :

Un lieu historique national qui mise sur la protection et la valorisation du patrimoine culturel et naturel

Cette stratégie consiste à poursuivre les efforts en matière de conservation et de mise en valeur du paysage culturel, des vestiges archéologiques et des objets d’importance historique nationale. Les milieux naturels feront également l’objet d’une attention particulière. Des approches alternatives de gestion du paysage pourraient être développées en vue d’améliorer la biodiversité régionale tout en participant à mettre en valeur les ressources culturelles présentes sur le site. Des activités seront créées en vue de sensibiliser le public à la variété des attraits culturels et naturels du lieu historique national. Ces activités viseront également à témoigner des actions de Parcs Canada en matière de conservation des ressources culturelles et naturelles. Enfin, la valeur du lieu pour les Premières Nations est mieux connue et prise en compte. Celui-ci devient, pour les communautés autochtones qui lui sont liées, en particulier les Atikamekw Nehirowisiw un espace de transmission et de perpétuation des connaissances traditionnelles et spirituelles.

Objectif 2.1 :

Les efforts de conservation des ressources culturelles se poursuivent.

Cibles :

  • D’ici 2023, une stratégie visant à prioriser les interventions sur les ressources culturelles est élaborée et mise en œuvre en concertation avec le milieu.
  • D’ici 2028, l’état général de conservation des vestiges archéologiques et des objets d’importance historique nationale se stabilise ou s’améliore.

Objectif 2.2 :

De nouvelles activités sensibilisent le public à la valeur des attraits culturels et naturels du lieu historique national et témoignent du leadership de Parcs Canada en matière de conservation.

Cible :

  • D’ici 2025, trois activités sont mises en œuvre afin de sensibiliser le public à l’importance de ces attraits et de mettre en valeur les actions de Parcs Canada en matière de conservation.

Objectif 2.3 :

Le paysage culturel est protégé et aménagé pour renforcer la mise en valeur des ressources patrimoniales.

Cible :

  • D’ici 2024, un plan de gestion du paysage culturel est élaboré et mis en œuvre.

Objectif 2.4 :

Le milieu naturel est reconnu, protégé, mis en valeur et contribue à l’importance du site.

Cibles :

  • D’ici 2024, une approche de gestion du milieu naturel est mise en œuvre.
  • D’ici 2024, le plan d’action sur les espèces en péril est mis en œuvre pour contribuer à leur rétablissement.

Objectif 2.5 :

La valeur patrimoniale et spirituelle du lieu pour les Premières Nations est mieux connue, prise en compte, et la transmission intergénérationnelle des connaissances y est facilitée.

Cibles :

  • En tout temps, l’importance du lieu pour les Premières Nations est prise en compte dans la gestion de celui-ci.
  • D’ici 2022, le site devient un lieu propice à la transmission des connaissances, des savoir-faire et des traditions des Premières Nations qui lui sont liées.

6.0 Résumé de l’évaluation environnementale stratégique

Parcs Canada est responsable d’évaluer et d’atténuer les répercussions de ses mesures de gestion sur les écosystèmes et les ressources culturelles. La Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes, préparée par l’Agence d’évaluation d’impact du Canada, exige la réalisation d’une évaluation environnementale stratégique pour tous les plans et toutes les politiques qui sont considérés comment ayant une incidence environnementale positive ou négative et qui sont soumis au Cabinet ou à un ministre pour approbation.

Une évaluation environnementale stratégique a été entreprise pour ce plan directeur. Celle-ci a été soumise aux participants lors des consultations liées à l’élaboration du présent plan directeur. Les préoccupations soulevées ont été prises en compte. Les paragraphes qui suivent présentent cette évaluation.

Les stratégies dans le plan directeur du lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice permettront au lieu de mieux se faire connaître et d’être apprécié par les Canadiens, de renforcer ses liens avec la communauté et de maintenir ses ressources patrimoniales en bon état. La mise en œuvre de mesures pour atteindre les objectifs fixés dans le plan directeur devrait contribuer à accroître le niveau de protection des ressources culturelles et l’intégrité commémorative au lieu historique national des Forges-du-Saint Maurice.

Certains objectifs, stratégies et cibles recensés dans le plan directeur sont susceptibles d’entraîner des effets environnementaux négatifs. Citons notamment l’augmentation du nombre de visiteurs et l’utilisation accrue du site. L’évaluation environnementale stratégique a également permis de recenser des effets environnementaux possibles sur la végétation. Ces différents effets peuvent être atténués en suivant les lignes directrices existantes et en réalisant des évaluations des impacts pour les projets, dont toute nouvelle installation, activité ou événement, ainsi que pour les projets d’entretien des infrastructures et de conservation des ressources culturelles. Ces évaluations préciseront les effets sur les composantes valorisées et contribueront à atténuer les effets négatifs potentiels sur les ressources culturelles et naturelles, l’expérience des visiteurs et les relations avec les différents partenaires.

Le plan directeur ne permet pas de déterminer s’il contribuera de façon appréciable aux objectifs de la Stratégie fédérale de développement durable, mais de par le mandat de Parcs Canada, il est peu probable qu’il aille à l’encontre de ceux-ci. Il n’y a pas d’effet environnemental négatif important prévu découlant de la mise en œuvre du plan directeur.