Le premier château

Le premier château est celui que fait construire le gouverneur Charles Huault de Montmagny en 1648.

Fort et château Saint-Louis Fort et château Saint-Louis en 1683, par Jean-Baptiste Franquelin
© Bibliothèque et Archives Canada, H4/350, Québec 1683

Rasant l'ancien logis de Champlain et récupérant une partie de ses matériaux, le gouverneur fait aménager un bâtiment de pierre d'un étage de 28 mètres sur près de 8 mètres. La façade côté fleuve est composée d'une terrasse qui permet d'accueillir dignitaires et autres invités. À la fin des années 1680, malgré des travaux d'agrandissement, le château est dans un état de détérioration avancée.

Le deuxième château

Dès 1694, le comte de Frontenac, gouverneur en titre, entreprend des travaux de reconstruction, travaux qui reposent sur les fondations de l'ancien château de Montmagny. Cette nouvelle construction compte deux étages et son toit est recouvert d'ardoises. Elle est allongée de quelque sept mètres en 1700.

Le château Saint-Louis Le château Saint-Louis vers 1700, anonyme
© Bibliothèque et Archives Canada, C-4696

Entre 1719 et 1723, les travaux sont complétés par l'ajout d'un nouveau pavillon et de deux ailes. L'édifice est alors digne d'un château français du XVIIe siècle à cause de sa symétrie, de l'équilibre de ses formes et de son toit en pavillon. Le bâtiment conserve sa terrasse.

Le château selon Chaussegros de Léry Le château en 1723, selon Chaussegros de Léry
© Bibliothèque et Archives Canada, C-1575

Le second château subit les affres du bombardement de 1759. Situé sur le haut de la falaise, il devient une cible de choix pour les artilleurs britanniques. En 1766, selon les habitants de la rue Sous-le-Fort, située juste au-dessous, le château tombe en ruines. Seuls les deux tiers sud du bâtiment sont réparés. La terrasse donnant sur le fleuve ne sera pas reconstruite avant les années 1775-1777.

Le château selon James Hunter Le château vers 1775, selon James Hunter
© Bibliothèque et Archives Canada, C-1506

Le tiers nord n'est reconstruit qu'en 1798. Le gouverneur Haldimand partagera son temps entre le château Saint-Louis et un nouveau bâtiment qu'il fera construire en bordure de la place d'Armes, à l'emplacement de l'ancien rempart – sous l'actuel Château Frontenac. La nouvelle bâtisse incorpore à sa structure une ancienne poudrière transformée en cuisine, de sorte que l'édifice prend la forme d'un Y. Construit en pierre entre 1784 et 1787, l'édifice de trois étages se veut d'une architecture sobre.

Le château Saint-Louis et le château Haldimand Le château Saint-Louis et le château Haldimand vers 1800
© Parcs Canada, maquette Duberger

Le gouverneur James Craig voue cet édifice à l'administration. Pour se loger, il fait remettre en état le deuxième château Saint-Louis, entre 1808 et 1811, en y ajoutant un troisième étage. Le décor et la composition dénotent un style néoclassique, avec frontons triangulaires, colonnes de porche, fenêtres palladiennes, porte centrale, toit à croupe, symétrie des éléments et réduction des fenêtres du dernier étage. L'édifice est la proie des flammes le 23 janvier 1834.

Les ruines du château Les ruines du château Saint-Louis vers 1836
© Bibliothèque et Archives Canada, C-1038