Histoire

Les Algonquins, ou Anicinabe, qui signifie « hommes issus de cette terre », occupent le territoire depuis six millénaires. Pendant près de deux siècles, Anglais et Français se disputent aussi les territoires de chasse des autochtones. Le fort Témiscamingue est le théâtre privilégié de rivalités pour le contrôle des fourrures. Cet important poste de traite situé en bordure du lac Témiscamingue voit défiler nombre de trappeurs, venus vendre leurs fourrures aux marchands et aux négociants européens, qui les expédient ensuite vers l’Europe.

Paysage culturel

Le site du Fort Témiscamingue occupe un emplacement privilégié sur une pointe de terre formée par un étranglement du lac Témiscamingue, là où les deux rives se rapprochent à moins de 250 mètres l'une de l'autre. Le territoire du parc comporte essentiellement trois unités naturelles distinctes: le plateau, les escarpements et les basses-terres.