Bref historique de la politique canadienne

  • 1760 – La Conquête de la Nouvelle-France par les Britanniques, confirmée par le Traité de Paris en 1763, établit officiellement le pouvoir britannique dans l'ancienne colonie française du Canada.
  • 1791 – Acte constitutionnel du Canada : création du Haut-Canada et du Bas-Canada, ces deux régions séparées par la rivière des Outaouais.
  • Début XIXe siècle – Les députés se battent à l'Assemblée de Québec pour la responsabilité ministérielle, c'est-à-dire le contrôle du budget par la chambre élue. Cette bataille se voit autant au Haut qu'au Bas-Canada.
  • 1820 – L'origine de la rébellion de 1837-1838 remonte à cette décennie, au moment où les marchands anglais du Haut et du Bas-Canada voulaient l'unification des deux Canadas.
  • 1823-1833 – La montée de la tension politique entre le Parti canadien d'une part, et le gouvernement colonial et ses supporteurs, dits « bureaucrates ». Le Parti canadien devient le Parti patriote.
  • 1827 – Victoire électorale du Parti patriote.
  • 1834 – Rédaction et dépôt des 92 résolutions lesquelles expriment toutes les doléances du Parti patriote à l'endroit du gouvernement colonial.
  • 1837 – Début d'une bataille parlementaire des plus cruciales et des plus dures pour Louis-Joseph Papineau. C'est au printemps que les 10 résolutions de Lord Russell sont déposées. La rébellion débute officiellement. À l'hiver, Papineau s'exile pour sauver sa tête.
  • 1838 – L'indépendance du Bas-Canada est déclarée par Robert Nelson, en la présence de plus de trois cents Patriotes armés, le 28 février 1838, près de Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Création d'un mouvement clandestin qui poursuit le mouvement patriote, soit les « Frères chasseurs ». Par la suite, quelques affrontements surviennent entre ce groupe d'insurgés et les Loyalistes britanniques. L'insurrection se termine en novembre, suite à la défaite des « Frères chasseurs » à Odelltown ainsi qu'à la fuite de Robert Nelson aux États-Unis.
  • 1839 – Pendaisons de plusieurs chefs des Patriotes à la prison du Pied-du-Courant en date du 15 février 1839, dont le plus mémorable est probablement François-Marie-Thomas Chevalier De Lorimier. À l'automne, plusieurs autres Patriotes sont condamnés à l'exil en Australie.
  • 1840 – Adoption de l'Acte d'Union par le Parlement de Grande-Bretagne, en juin. Cette loi abolit les Assemblées législatives ainsi que les provinces du Haut et du Bas-Canada pour créer une seule colonie sous l'administration d'un Gouverneur-général. Cette unique colonie fut proclamée le 10 février 1841 sous le nom de « Province du Canada ».
  • 1848 – Modification de la constitution, pour y introduire le principe de responsabilité ministérielle. C'est la première fois que la Province du Canada a un gouvernement composé de membres issus de la Chambre élective.
  • 1849 – 25 avril 1849, il y a une émeute devant le Parlement de Montréal qui est alors incendié. Cette année est qualifiée « d'année de la terreur à Montréal », suite à de nombreux autres feux ainsi qu'à la présence d'une tension extrême entre les Tories et les Réformistes.
  • 1867 – C'est le 1er juillet 1867 que l'Acte de l'Amérique du Nord britannique (AANB) est adopté officiellement, donnant naissance au Dominion du Canada. Cette loi du Parlement britannique réunit le Haut et le Bas-Canada, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, et prévoit l'adhésion future des autres provinces.