Table des matières

Janvier 2018

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le directeur général de l’Agence Parcs Canada, 2018.

Également publié en anglais sous le titre :
Fortifications of Québec National Historic Site of Canada, including Saint-Louis Forts and Châteaux, Montmorency Park and Lévis Forts National Historic Sites of Canada Management Plan 2018

Lieu historique national du Canada des Fortifications-de-Québec, incluant les lieux historiques nationaux du Canada des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis, du Parc-Montmorency et des Forts-de-Lévis Plan directeur 2018

  • Papier : R64 105/8-2018F
  • 978 0 660 23735-0
  • PDF : R64 105/8-2018F-PDF
  • 978 0 660 23734-3

Sources des images de la page couverture

En haut, de gauche à droite : Parcs Canada
En bas : Parcs Canada

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le plan directeur ou des questions connexes

Adresse mail :
Lieu historique national des Fortifications-de-Québec
2, rue D'Auteuil
Québec (Québec)
Canada
G1R 5C2

Téléphone :
418 648-7016

Télécopie :
418 648-2506


Avant-propos

Honorable Catherine McKenna, C.P., députée Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation du Canada appartiennent à tous les Canadiens et Canadiennes et offrent des expériences authentiquement canadiennes.

Ces endroits spéciaux forment l'un des plus beaux et plus vastes réseaux d'aires patrimoniales naturelles et culturelles protégées au monde.

Le gouvernement s'est engagé à protéger notre patrimoine naturel et culturel, à élargir le réseau des aires protégées et à contribuer au rétablissement des espèces en péril. Nous devons en même temps continuer d’offrir de nouveaux programmes et activités innovateurs axés sur les visiteurs et la sensibilisation pour permettre à davantage de Canadiens et de Canadiennes de découvrir les sites de Parcs Canada et d’apprendre au sujet de notre histoire, environnement et culture.

Ce nouveau plan directeur du lieu historique national du Canada des Fortifications-de-Québec, qui inclut les lieux historiques nationaux du Canada des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis, du Parc-Montmorency et des Forts-de-Lévis, vient appuyer cette vision.

Les plans directeurs sont élaborés dans le cadre de consultations et de contributions exhaustives de personnes et d'organismes divers, dont les peuples autochtones, des résidents locaux et régionaux, des visiteurs et l'équipe dévouée œuvrant à Parcs Canada.

Les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation sont une priorité pour le gouvernement du Canada. J'aimerais remercier tous ceux qui ont contribué à ce plan pour leur engagement et leur esprit de collaboration.

À titre de ministre responsable de Parcs Canada, j'applaudis cet effort concerté, et je suis heureuse d'approuver le Plan directeur du lieu historique national du Canada des Fortifications-de-Québec, incluant les lieux historiques nationaux du Canada des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis, du Parc-Montmorency et des Forts-de-Lévis.

L’original a été signé par

Catherine McKenna
Ministre de l'Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Recommendations

Recommandé par :

Daniel Watson
Directeur général de l’Agence
Parcs Canada

Maryse Lavigne
Directrice
Unité de gestion de Québec
Parcs Canada

Résumé

Le lieu historique national des Fortifications-de-Québec témoigne du système défensif de Québec entre 1608 et 1871, principale place forte du Canada à l’époque coloniale.

Constituant un ensemble complexe, ce lieu historique national englobe plusieurs lieux historiques distincts ayant chacun leurs propres motifs de désignation. Dans le cadre du présent document, les lieux historiques nationaux des Fortifications-de-Québec, des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis, du Parc-Montmorency et des Forts-de-Lévis ont été regroupés puisqu’ils constituent les quatre sites opérationnels propriétés de Parcs Canada associés aux fortifications de Québec. Tous sont situés dans l’Arrondissement historique du Vieux-Québec, site du patrimoine mondial de l’UNESCO, à l’exception du fort Numéro-Un qui est localisé à Lévis et qui fait l’objet d’une approche de gestion sectorielle.

Depuis le dépôt du dernier plan directeur en 2007, près de 45 millions de dollars ont été investis dans la préservation et la restauration des Fortifications-de-Québec et de ses trois lieux historiques nationaux associés. Ces investissements ont en outre permis l’ouverture, sous la terrasse Dufferin, d’une crypte archéologique qui révèle aux visiteurs les vestiges du château Saint-Louis. D’ici 2020, 35 millions de dollars supplémentaires permettront de poursuivre la conservation du patrimoine bâti en lien avec les fortifications.

Depuis les dernières années, Parcs Canada axe ses efforts de communication sur une plus grande visibilité des lieux historiques nationaux de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec grâce à une stratégie promotionnelle intégrée et multiplateformes. Parcs Canada participe activement aux rencontres avec les partenaires du milieu, notamment culturels, patrimoniaux et touristiques. De plus, l’offre d’interprétation proposée aux visiteurs a été améliorée en proposant de nouvelles activités personnalisées.

Le présent plan directeur orientera la gestion, l’opération et le développement du lieu pour les dix prochaines années et s'appuiera sur les quatre stratégies clés suivantes :

  1. Un lieu authentique porteur de valeurs historiques quatre fois centenaire
  2. Un lieu signature de Parcs Canada pour la région de Québec
  3. Un patrimoine mondial reconnu et protégé
  4. Le fort Numéro-Un, un lieu historique bien intégré dans son milieu.

1.0 Introduction

Parcs Canada gère l’un des plus beaux et des plus vastes réseaux de lieux naturels et historiques protégés du monde. Son mandat consiste à protéger et à mettre en valeur ces lieux pour que puissent en profiter les générations d’aujourd’hui et de demain. La gestion stratégique et axée sur le futur de chaque parc national, aire marine nationale de conservation, canal historique et lieu historique national administré par Parcs Canada appuie la vision de l’Agence :

Les trésors historiques et naturels du Canada occuperont une place de choix au cœur de la vie des Canadiens, perpétuant ainsi un attachement profond à l’essence même du Canada.

En vertu de la Loi sur l’Agence Parcs Canada, Parcs Canada doit préparer un plan directeur pour chaque lieu historique national administré par l’Agence. Le Plan directeur du lieu historique national du Canada des Fortifications-de-Québec, une fois approuvé par la ministre responsable de Parcs Canada et déposé au Parlement, permet de s’assurer que Parcs Canada respecte son obligation de rendre compte à la population canadienne en décrivant comment la gestion du lieu historique mènera à des résultats mesurables appuyant le mandat de l’Agence.

Les Canadiens, représentés par les citoyens, les élus et les intervenants touristiques de la région de Québec ont participé à la préparation du plan directeur. Ils ont ainsi contribué à l’établissement de l’orientation future du lieu historique national. Le plan décrit une orientation claire et stratégique pour la gestion et l’exploitation du lieu historique national des Fortifications-de-Québec en formulant une vision, des stratégies et des objectifs clés. Parcs Canada rendra compte chaque année des progrès accomplis vers l’atteinte des objectifs du plan directeur, et il procédera à l’examen de ce dernier tous les dix ans ou avant, au besoin.

Ce plan directeur n’est pas une fin en soi. Parcs Canada favorisera un dialogue ouvert sur sa mise en œuvre, pour s’assurer qu’il reste pertinent et significatif. Le plan sera l’axe autour duquel s’articulera l’engagement continu à l’égard de la gestion du lieu historique national des Fortifications-de-Québec dans les années à venir.

Carte 1 : Cadre régional

Carte présentant les différentes composantes du Lieu historique national des Fortifications-de-Québec, ncluant les lieux historiques nationaux du Canada des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis, du Parc-Montmorency.

2.0 Importance du lieu historique national des Fortifications-de-Québec

Les ressources culturelles qui composent le lieu historique national des Fortifications-de-Québec sont présentes sur les deux rives du fleuve Saint-Laurent, dans les villes de Québec et de Lévis (carte 1, p.2). Elles forment des actifs dont la valeur de remplacement est évaluée à 590 millions de dollars. À Québec, l’Agence Parcs Canada gère à elle seule dix pourcent de la superficie totale de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec qui a été reconnu comme patrimoine mondial par l’UNESCO en 1985.

L’énoncé de la valeur universelle exceptionnelle définie par l’UNESCO spécifie que l’Arrondissement historique du Vieux-Québec, en tant qu’ensemble urbain cohérent et bien préservé, est un exemple exceptionnel de ville coloniale fortifiée, de loin le plus complet au nord du MexiqueNote de bas de page 1. Par cet énoncé, l’UNESCO reconnaît que les fortifications de Québec constituent la pierre angulaire d’un ensemble architectural remarquable qui illustre une période significative de l'histoire de l’humanité.

Au niveau national, l’importance historique nationale des ressources associées au système défensif de Québec est évoquée par les membres de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada dès sa création en 1920. Les désignations formelles qui s’en suivront, viendront confirmer aux yeux des Canadiens et des Canadiennes l’importance de ces structures dans l’histoire du pays. Ainsi, les forts de Lévis ont été désignés en 1920, les fortifications en 1948, le parc Montmorency en 1949 et les forts et châteaux Saint-Louis ainsi que les autres composantes du système défensif en 2001.

Le lieu historique national des Fortifications-de-Québec commémore le système défensif mis en place entre 1608 et 1871 à Québec, principale place forte du Canada à l’époque coloniale. Sa commémoration renvoie à un concept d’ensemble qui englobe à la fois les ouvrages de défense et leur histoire, qu’il s’agisse des fortifications proprement dites ou des autres éléments, tels les portes, corps de garde, poudrières, entrepôts, casernes, espaces à vocation militaire et les paysages culturels associés.

Les forts et châteaux Saint-Louis, les forts de Lévis et le parc Montmorency sont des parties intégrantes du lieu historique national des Fortifications-de-Québec. À l’exception des forts de Lévis, ils sont tous situés dans l’Arrondissement historique du Vieux-Québec, un site du patrimoine mondial.

Perché sur le promontoire de Québec dominant la basse-ville et le fleuve Saint-Laurent, le lieu historique national des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis renferme de nombreux vestiges archéologiques sous la terrasse Dufferin et dans sa zone limitrophe. Cet endroit a été le siège du pouvoir exécutif de la colonie pendant plus de deux cents ans et a servi de résidence officielle à 32 des 40 gouverneurs généraux de la période coloniale. Il n’existe au Canada aucun autre lieu aussi fortement associé au pouvoir exécutif colonial.

Situé au cœur du Vieux-Québec, le lieu historique national du Parc-Montmorency est associé à l’évolution géopolitique du Canada, notamment à l’époque de l’union du Bas et du Haut-Canada, jusqu’à l’avènement de la Confédération canadienne. Ayant toujours eu un caractère hautement symbolique, par ses vocations religieuse, militaire ou politique, il est l’un des lieux où le Parlement de la Province du Canada s’est réuni entre 1841 et 1866.

À Lévis, le lieu désigné pour son importance stratégique inclut trois forts et toutes les composantes associées à la construction et au fonctionnement de ceux-ci : les vestiges d’un quai, d’un chemin de communication, du camp des ingénieurs, du camp des soldats ainsi que du chemin couvert qui reliait les trois forts. Parcs Canada administre le fort Numéro-Un, le seul des trois forts qui a conservé l’essentiel de ses caractéristiques d’origine. Dans le cadre du plan directeur du lieu historique national des Fortifications-de-Québec, le lieu historique national des Forts-de-Lévis est l’objet d’une approche de gestion sectorielle puisqu’en plus d’être situé à Lévis, ce site présente certaines particularités qui lui sont propres.

Carte 2 : Lieu historique national des Fortifications-de-Québec – Lieu administré

Carte présentant le cadre régional Lieu historique national du Canada des Fortifications-de-Québec, incluant les lieux historiques nationaux du Canada des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis, du Parc-Montmorency et des Forts-de-Lévis

3.0 Contexte de planification

La région de Québec est une destination touristique majeure où la concurrence des marchés est vive, tant d’un point de vue culturel que récréatif. À cet égard, le Vieux-Québec reçoit plus de 3,5 millions de touristes chaque année.

Les fortifications de Québec constituent un attrait important pour la région. C’est d’ailleurs pour cette raison que le patrimoine militaire est au cœur de la stratégie touristique locale et régionale, au même titre que la reconnaissance de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec par l’UNESCO. À l’intérieur de l’arrondissement historique, les attraits patrimoniaux qui font la renommée de la ville de Québec sont répartis sur un territoire de 135 hectares et font partie intégrante d’un quartier dynamique et bien vivant. La responsabilité de ces ressources culturelles est partagée entre plusieurs propriétaires et gestionnaires privés et publics. Le lieu administré par Parcs Canada est principalement constitué par les remparts et les murs de fortification qui entourent les limites historiques de la haute ville. La disposition de ces ouvrages confère à ce lieu une configuration et une étendue particulière.

Depuis le dépôt du dernier plan directeur en 2007, le lieu historique national des Fortifications-de-Québec a fait l’objet d’investissements majeurs pour la préservation et la restauration des portes, des murs de fortifications, des composantes militaires ainsi que de la promenade des Gouverneurs.

Lieu historique national à haute visibilité, les forts et châteaux Saint-Louis, avec ses vestiges archéologiques, ont attiré près de 600 000 visiteurs entre 2008 et 2010 alors que l’accès était gratuit. En 2011, Parcs Canada a construit une crypte archéologique accessible aux visiteurs et destinée à protéger les vestiges. Depuis 2011, la fréquentation est en constante augmentation et a atteint près de 50 000 visiteurs payants en 2016. De plus, la terrasse Dufferin a été entièrement renouvelée et le monument à Wolfe et Montcalm a été restauré.

Le lieu historique national du Parc-Montmorency a quant à lui été réaménagé en 2009 de façon à marquer au sol l’emplacement des anciens parlements et à en restaurer le couvert végétal.

Au cours des dernières années, l’offre d’interprétation proposée aux visiteurs a été adaptée de manière ponctuelle tant aux fortifications que dans la crypte archéologique. De plus, des programmes d’interprétation sont offerts pour les groupes scolaires et les terrains de jeux.

La stratégie promotionnelle, intégrée et multiplateforme, cible et met de l’avant les expériences clés offertes aux fortifications de Québec et aux forts et châteaux Saint-Louis.

En matière de collaboration avec le milieu, Parcs Canada participe activement à la Table de concertation du Vieux-Québec qui regroupe les principaux intervenants institutionnels, touristiques, culturels et scolaires ainsi que du monde des affaires. L’Agence est également en contact avec les principaux acteurs des domaines culturel, patrimonial et touristique et entretient des liens étroits avec la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications qui sont directement impliqués dans la gestion et la protection du patrimoine à Québec.

3.1 Les principaux enjeux

1. La conservation et l’entretien des ressources culturelles

Le maintien, et l’amélioration de l’intégrité commémorative des bâtiments et ouvrages de génie d’importance historique nationale des fortifications de Québec demeure un enjeu majeur. Afin de répondre à son mandat, Parcs Canada aura, entre 2007 et 2020, investi plus de 70 millions de dollars pour la conservation des trois lieux historiques nationaux de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec visé par le présent plan directeur.

Pendant la même période, 7,9 millions de dollars auront été investis au lieu historique national des Forts-de-Lévis pour la réalisation de travaux majeurs permettant d’améliorer l’intégrité commémorative et la sécurité des ouvrages de maçonnerie.

Au chapitre des ressources archéologiques, depuis 2011, une crypte archéologique accessible aux visiteurs protège les vestiges mis au jour lors des travaux de réfection de la terrasse Dufferin dans le lieu historique national des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis.

L’état des paysages culturels du lieu historique national des Fortifications-de-Québec constitue également une préoccupation. Au fil des ans, la croissance de la végétation a peu à peu obstrué plusieurs vues significatives, éléments caractéristiques de ces paysages culturels, nuisant ainsi à l’expérience de visite et à la compréhension des valeurs patrimoniales. L’identification des zones problématiques et la concertation avec les intervenants municipaux et privés constituent le moyen le plus prometteur permettant d’envisager des actions pour améliorer cet aspect de l’intégrité commémorative, tout en contribuant à contrer les effets négatifs pour le visiteur.

La valeur patrimoniale, la complexité associée à la sauvegarde de l’intégrité commémorative et les coûts nécessaires à la préservation des ressources culturelles sont autant d’éléments à prendre en considération dans la planification de leur conservation et de leur entretien. Au cours des prochaines années, des investissements importants continueront d’être requis à ces fins. Les différents programmes du gouvernement canadien et les fonds centralisés de Parcs Canada constituent des leviers indispensables pour améliorer l’état de ces ressources culturelles d’importance historique nationale. Ces investissements contribuent à la sauvegarde d’un lieu patrimonial reconnu mondialement qui, avec près de deux millions de visiteurs annuellement, demeure le lieu historique national le plus fréquenté du réseau de Parcs Canada.

2. La communication de la valeur commémorative du lieu

La communication des valeurs patrimoniales du lieu historique national des Fortifications-de-Québec et des autres lieux associés est un défi dans le contexte urbain de la ville de Québec. La mise en valeur actuelle est limitée et vieillissante alors que l’offre d’interprétation a été adaptée ponctuellement dans l’attente du développement d’un nouveau concept d’expérience de visite répondant davantage aux besoins actuels des visiteurs. Celui-ci devra inclure le renouvellement de plusieurs éléments de mise en valeur en tirant avantage de la configuration particulière du lieu ainsi que de la présence des nombreuses ressources culturelles disséminées dans l’Arrondissement historique du Vieux-Québec.

Mieux transmettre les objectifs de commémoration est essentiel afin d’assurer aux nombreux visiteurs qui fréquentent ces lieux de vivre pleinement « l’expérience des fortifications ». Les valeurs historiques qu’ils véhiculent permettent également de sensibiliser les intervenants du milieu à la nécessité de protéger une richesse patrimoniale reconnue mondialement et insérée dans un milieu urbain animé.

L’incompatibilité de certains usages reliés à la tenue de grands événements, d’équipements et l’affichage installés à proximité des ressources culturelles soulève des préoccupations. Ces éléments sont susceptibles de nuire aux valeurs patrimoniales du lieu, à sa communication et à sa compréhension. À ceci, s’ajoutent souvent des enjeux de sécurité publique.

La particularité du lieu, avec son enceinte qui fait le tour du Vieux-Québec, et la présence le long de son parcours de secteurs à fort achalandage offrent des possibilités avantageuses permettant de transmettre les valeurs du lieu à la population et aux clientèles ciblées par Parcs Canada. De plus, les liens qui ont été développés par Parcs Canada au cours des ans avec les différents partenaires offrent des occasions de sensibilisation aux problématiques d’image, de protection des ressources culturelles et de mise en valeur.

3. La reconnaissance du lieu par les intervenants et la population

Le lieu historique national des Fortifications-de-Québec, bien qu’étant reconnu comme l’une des icônes de Québec, ville du patrimoine mondial de l’UNESCO, manque paradoxalement de reconnaissance auprès des utilisateurs. Le lieu est en effet si fortement inscrit dans le paysage du Vieux-Québec que les visiteurs et les intervenants ont souvent peu conscience qu’il s’agit d’un lieu historique national géré par Parcs Canada au nom des Canadiens et des Canadiennes.

Le positionnement des lieux historiques de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec doit refléter davantage l’importance des actifs patrimoniaux qu’ils recèlent, que ce soit sur le terrain ou dans les relations avec les différents intervenants. À cet effet, la mise en place d’une stratégie de communication plus efficace et le développement d’ententes de partenariat contribuent à améliorer le positionnement et la visibilité de ces lieux historiques nationaux. De même, la présence de Parcs Canada sur différents comités locaux et régionaux portant sur le tourisme ou le patrimoine offre des opportunités remarquables permettant à l’Agence d’être reconnue comme une référence incontournable pour la protection et la valorisation du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ceci est particulièrement important lorsqu’il est question de l’impact du développement urbain sur la valeur universelle exceptionnelle de l’arrondissement et sur l’intégrité commémorative du lieu historique. Enfin, le trajet de 4,6 kilomètres qui ceinture le Vieux-Québec présente de formidables possibilités pour faire connaître davantage le lieu historique national auprès des visiteurs et le rôle de Parcs Canada comme gardien des fortifications de Québec.

4.0 Vision

En 2037...

Le lieu historique national des Fortifications-de-Québec, qui s’étend sur les deux rives du fleuve Saint-Laurent, est un lieu incontournable renommé pour sa riche histoire qui a contribué à façonner l’Amérique du Nord.

Formant un lieu patrimonial prestigieux que les visiteurs ont plaisir à s’approprier, les différentes composantes que sont les fortifications, les forts et châteaux Saint-Louis, le parc Montmorency et les forts de Lévis racontent chacune une histoire passionnante qui a contribué à forger le Canada que nous connaissons.

Cet ensemble patrimonial unique, composé d’imposants remparts, de quatre portes monumentales, de bâtiments plusieurs fois centenaires et de précieuses ressources archéologiques, dessine un parcours linéaire de 4,6 km dans le Vieux-Québec qui invite la population à découvrir un lieu exceptionnel où la rencontre du passé et du présent est porteuse d’expériences mémorables.

Ce lieu, si intimement lié au paysage du quartier historique, est le théâtre de nombreux événements populaires qui, en retour, contribuent à la notoriété de ces impressionnants témoins du passé grâce à de solides partenariats.

Cet endroit emblématique, est reconnu comme l’une des clés de voûte de la désignation de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Son patrimoine culturel authentique est protégé, valorisé et respecté par la population et par des partenaires engagés pour le bénéfice des générations actuelles et futures.

Situé à Lévis, le fort Numéro-Un, avec son haut degré d’intégrité et seul fort témoignant encore de la présence du système défensif de Québec sur la rive-sud, est indissociable du lieu historique national des Fortifications-de-Québec.

5.0 Stratégies clés

L’orientation stratégique du lieu historique national des Fortifications-de-Québec comprend trois stratégies clés, ainsi que des objectifs et des cibles correspondants. Les objectifs et les cibles fixés pour les stratégies clés proposées s’appuient mutuellement. Ils visent à permettre au lieu historique national de se renouveler, de mieux se faire connaître et apprécier par les Canadiens et les Canadiennes, et de renforcer ses liens avec la communauté.

Stratégie clé no 1 :

Un lieu authentique porteur de valeurs historiques quatre fois centenaire

Fidèle à son mandat, Parcs Canada continuera d’entretenir et de conserver les ressources culturelles du lieu historique national selon des normes patrimoniales reconnues afin de toujours préserver le fort pouvoir évocateur du lieu. En plus de maintenir, voire de bonifier, l’état des biens culturels, cette stratégie vise aussi à améliorer l’état des paysages culturels qui, au fil des années, se sont détériorés en raison de la croissance de la végétation. Enfin, la mise en valeur des lieux est optimisée afin de mieux transmettre la valeur patrimoniale des lieux historiques aux millions de visiteurs qui fréquentent la région.

Objectif 1.1 :

L’état global de conservation des bâtiments et structures d’importance historique nationale demeure stable ou est amélioré.

Cibles :

  • L’état des bâtiments et structures d’importance historique nationale ayant déjà fait l’objet de travaux de conservation demeure stable grâce à un entretien régulier.
  • Les recherches sur les ressources archéologiques contribuent à l’amélioration des connaissances du lieu historique national des Fortifications-de-Québec et de ses composantes.

Objectif 1.2 :

L’état des points de vue significatifs des paysages culturels est amélioré.

Cibles :

  • D’ici les cinq prochaines années, des représentations sont faites auprès des propriétaires des terrains limitrophes afin qu’un meilleur contrôle de la végétation contribue à l’amélioration de l’état des paysages culturels à l’extérieur du lieu administré par Parcs Canada.
  • Au cours des prochaines années, des discussions et des actions concertées avec divers organismes quant au contrôle de la végétation sont réalisées en tenant compte des réalités urbaines et des objectifs de mise en valeur du lieu historique.

Objectif 1.3 :

L’expérience de visite est repensée et ouvre la voie à un renouvellement des actifs de mise en valeur.

Cibles :

  • Au cours des cinq prochaines années, un concept présentant la nouvelle vision de l’expérience du visiteur pour le lieu historique national des Fortifications-de-Québec est réalisé.
  • Au cours des prochaines années, des échanges avec la Nation huronne-wendat sont réalisés afin d’établir les bases d’un dialogue permettant notamment d’élaborer un discours axé sur l’apport des communautés autochtones dans l’histoire du lieu.

Stratégie clé no 2 :

Un lieu signature de Parcs Canada pour la région de Québec

Le patrimoine militaire de Québec occupe une place importante dans l’offre touristique régionale. Par la mise en œuvre de cette stratégie, le lieu patrimonial bénéficiera d’un positionnement fort auprès des membres de l’industrie touristique, des résidents et des visiteurs afin qu’il soit reconnu comme un lieu historique national incontournable. Elle permettra également à Parcs Canada d’asseoir davantage son titre de gardien et de gestionnaire des fortifications.

Objectif 2.1 :

Parcs Canada et le lieu historique national des Fortifications-de-Québec sont reconnus comme des partenaires touristiques majeurs de la région de Québec.

Cible :

  • Afin de mieux positionner le lieu historique national dans un marché fortement compétitif, Parcs Canada est un intervenant actif auprès d’acteurs majeurs des domaines touristique, patrimonial et événementiel, ainsi qu’aux différentes tables et comités de concertation.

Objectif 2.2 :

Le lieu historique national des Fortifications-de-Québec est davantage connu de la population.

Cibles :

  • Un plan de diffusion urbaine intégré incluant la signalisation, l’orientation et l’interprétation pour l’ensemble du lieu historique est élaboré dans le cadre du nouveau concept de l’expérience du visiteur.
  • Au cours des cinq prochaines années, le nombre d’abonnés qui suivent le lieu historique national des Fortifications-de-Québec sur les médias sociaux augmente en moyenne de 10% par année (année de référence : été 2016 avec 2650 abonnés).

Stratégie clé no 3 :

Un patrimoine mondial reconnu et protégé

Les fortifications de Québec sont un symbole qui illustre une page importante de l’histoire canadienne. Leur présence a largement contribué à l’inscription de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec sur la liste du patrimoine mondial. Afin de préserver cette image aujourd’hui mondialement reconnue, Parcs Canada sensibilisera les intervenants du milieu quant à la nécessité de protéger cette ressource culturelle ainsi que son environnement immédiat ou distant qui participe à sa signification. À travers cette stratégie, Parcs Canada cherchera à amener les intervenants à prendre en considération la valeur universelle exceptionnelle telle que reconnue par l’UNESCO, que ce soit dans la planification du développement urbain ou lors de la tenue d’activités populaires tels que les grands événements.

Objectif 3.1 :

La valeur universelle exceptionnelle de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec définie par l’UNESCO est prise en considération dans l’élaboration de projets de développement urbain réalisés par des tiers, notamment aux abords des fortifications.

Cibles :

  • Des représentations sont faites auprès des intervenants afin que les projets pouvant avoir des conséquences sur la désignation de l’UNESCO soient l’objet d’une analyse d’impact patrimoniale.
  • Parcs Canada participe aux processus de consultation mis en place par les gouvernements municipal et provincial visant à assurer une planification respectueuse de la valeur universelle exceptionnelle de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec.

Objectif 3.2 :

Les valeurs patrimoniales du lieu sont prises en compte lors de la planification et de la réalisation d’événements et d’activités à proximité des ressources culturelles d’importance historique nationale.

Cible :

  • Des rencontres de sensibilisation portant sur les valeurs associées au patrimoine des fortifications de Québec et à celles de l’Arrondissement historique du Vieux-Québec sont réalisées auprès des différents services de la Ville de Québec.

Approche sectorielle pour le lieu historique national des Forts-de-Lévis (fort Numéro-Un)

Ce lieu, en raison de sa situation sur la rive sud du fleuve, a ses propres particularités. Localisé dans la ville de Lévis et faisant partie d’une région touristique différente de celle de Québec, sa clientèle, ses intervenants et son organisation sont distincts de ceux du Vieux-Québec et nécessitent une approche spécifique de la part de Parcs Canada.

6.1 Importance du lieu historique national des Forts-de-Lévis

Le lieu historique national des Forts-de-Lévis est situé à Lévis, sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Il a été désigné en raison de son importance stratégique dans la défense de Québec. Il est constitué de plusieurs composantes dont les principales sont trois forts : les forts Numéro-Un, Numéro-Deux et Numéro-Trois. Ils forment une chaîne d’ouvrages militaires qui a été érigée entre 1865 et 1872 afin de protéger les abords de Québec et son port d’une attaque éventuelle venant des États-Unis. Cet ensemble constitue le seul exemple au Canada du système des forts détachés mis en place pour la défense des grandes villes britanniques dans la deuxième moitié du 19e siècle. Parcs Canada est propriétaire du fort Numéro-Un, seul fort qui subsiste encore aujourd’hui. Les autres éléments constituant ce lieu historique appartiennent à des tiers.

Carte 3 : Lieu historique national des Forts-de-Lévis – Fort Numéro-Un
Lieu historique national des Forts-de-Lévis – Fort Numéro-Un
  1. Pont roulant
  2. Champ de parade
  3. Casemates
  4. Tunnels d’accès aux caponnières
  5. Caponnières
  6. Rempart
  7. Contrescarpe
  8. Fossé
  9. Escarpe
  10. Glacis

6.2. Contexte et enjeu spécifiques au lieu historique national des Forts-de-Lévis (fort Numéro-Un)

En 2009, des travaux majeurs ont été entrepris sur les casemates améliorant ainsi leur intégrité commémorative grâce à un investissement de 2,4 millions de dollars réalisé dans le cadre du Programme Accéléré des Infrastructures. L’offre de service du fort Numéro-Un ainsi que le programme d’interprétation ont été revue en 2012.

En plus de l’exposition permanente, le visiteur est aujourd’hui invité à explorer le lieu grâce à une application multimédia présentant l’extérieur et l’intérieur du fort Numéro-Un (poudrière et caponnière). Il est aussi possible de découvrir le site à l’aide d’un guide de visite et d’une carte du lieu incluant les éléments clés à visiter. Pour les jeunes, un carnet Xplorateurs est offert. Des programmes d’animation s’adressent aux groupes scolaires ainsi qu’aux jeunes des terrains de jeux. Des activités spéciales, comme l’initiation au camping, la fête du 1er juillet ou le concert au crépuscule, ont également été organisées au cours des dernières années.

Le potentiel d’utilisation du fort Numéro-Un n’est pas atteint et les aménagements intérieurs et extérieurs offrent des possibilités qui pourraient permettre aux visiteurs, et notamment aux résidents de la rive sud, de profiter davantage du lieu.

Stratégie clé :

Le fort Numéro-Un, un lieu historique bien intégré dans son milieu

Le fort Numéro-Un est un actif patrimonial important pour la Rive-Sud de Québec. Outre la mise en valeur et l’interprétation du système défensif de Québec, les visiteurs profitent également sur place de la tenue de différents événements ou activités culturelles et sociales qui participent au rayonnement du lieu. En fonction des contraintes et des intérêts de Parcs Canada, et tout en respectant le caractère patrimonial du site, cet aspect pourrait dans l’avenir être bonifié afin que d’autres activités organisées par des tiers puissent être présentées au fort Numéro-Un.

Par ailleurs, la pertinence d’assurer une interprétation de qualité au fort Numéro-Un est d’autant plus importante en raison de la démolition récente des vestiges des casemates du fort Numéro-Trois. Fruit d’une collaboration entre le gouvernement du Québec et la ville de Lévis, l’intégration des données provenant du fort Numéro-Trois à l’exposition de Parcs Canada constitue une opportunité pour le lieu de rayonner davantage dans son milieu.

Objectif :

La population éprouve de l’attachement pour le fort Numéro-Un parce qu’il raconte un volet important de l’histoire de Lévis et qu’il constitue un lieu accueillant.

Cibles :

  • D’ici les deux prochaines années, les données issues des interventions réalisées au fort Numéro-Trois sont intégrées à l’expérience de visite du fort Numéro-Un.
  • Des discussions sont entreprises avec différents partenaires pour la tenue d’activités réalisées par des tiers au fort Numéro-Un.

7.0 Résumé de l’évaluation environnementale stratégique

Parcs Canada est responsable d’évaluer et d’atténuer les répercussions de ses mesures de gestion sur les écosystèmes et les ressources culturelles. La Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes, préparée par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale, exige la réalisation d’une évaluation environnementale stratégique (ÉES) pour tous les plans et toutes les politiques qui sont considérés comment ayant une incidence environnementale positive ou négative et qui sont soumis au Cabinet ou à un ministre pour approbation.

Une évaluation environnementale stratégique a été entreprise pour ce plan directeur, et l’orientation qui s’y trouve en matière de gestion a été ajustée en fonction des conclusions tirées. La partie qui suit présente un sommaire de l’évaluation environnementale.

L’évaluation environnementale stratégique de ce plan directeur permet de conclure qu’il n’y a pas d’effets environnementaux négatifs importants découlant de la mise en œuvre du plan directeur. Outre les ressources culturelles présentes sur ce lieu, les principales composantes valorisées ayant fait l’objet de l’évaluation comprennent l'expérience des visiteurs, les relations avec les différents intervenants et les ressources naturelles. Le plus grand effet positif sera la conservation des biens et des bâtiments d’importance historique nationale, tandis que les effets négatifs potentiels proviennent principalement de la gestion de la végétation permettant d’améliorer les vues significatives des paysages culturels. À cet égard, un plan de gestion de la végétation pour le lieu historique national des Fortifications-de-Québec est recommandé.

Les stratégies correspondent aux objectifs de développement durable tels qu’elles ont été établies dans la Stratégie fédérale de développement durable. Les orientations stratégiques qui sont présentées dans ce plan directeur appuient le mandat et les politiques de gestion de Parcs Canada. La participation du public, des intervenants, des partenaires et des communautés autochtones (via la table de concertation du Vieux-Québec) a été sollicitée pour ce plan directeur (du 27 juin au 30 juillet 2017) et les préoccupations soulevées par le public ont été intégrées dans le plan.