Les trois forts détachés de la pointe de Lévy devaient contrer l'effet destructeur du nouveau canon rayé. L'ennemi qui réussissait à se glisser dans l'un des forts n'était pas au bout de ses peines. Chaque fort assurait sa propre défense.

Le fort Numéro-Un épouse la forme d'un pentagone asymétrique. De forme différente, il comprend les mêmes éléments défensifs que les autres forts du réseau.

 


Fossé

Principal obstacle défensif, un fossé de cinq mètres de profondeur épouse la pente du terrain et ceinture le fort.


Caponnières

Caponnière de gorge Illustration d'une Caponnière de gorge

Percées d'embrasures et de meurtrières, quatre caponnières assurent la défense du fossé. La caponnière de tête balaie le fossé sur sa face. Les caponnières de gauche et de droite surveillent les flancs jusqu'à l'arrière du fort. La caponnière de gorge soutient l'effort à l'arrière.


Terre-plein

Terre-plein Illustration d'un Terre-plein
Le terre-plein camoufle le fort dans le paysage. Cette construction monumentale est composée de tonnes de débris et de terre extraits en bonne partie du fossé. Elle devient structure de blindage et de support pour la vingtaine de canons qui doivent défendre le fort.

Champ de parade

À l'arrière du terre-plein se trouve le champ de parade. Celui-ci sert au rassemblement des troupes, aux exercices militaires et aux divertissements sportifs comme le cricket.

 


Casemates

Casemate Illustration d'une casemate

Sous le terre-plein sont enfouies 12 casemates faisant office de caserne pour la garnison. Chacune peut loger 12 soldats. Chaque homme dispose de 15 mètres cubes d'espace. Ceci respecte les nouvelles normes de l'armée britannique visant à contrôler la promiscuité et à contrer les épidémies.


Poudrière

Poudrière principale Illustration de la Poudrière principale

Pour des raisons évidentes de sécurité, la poudrière est située à l'écart des casemates. Facile d'accès mais dissimulée sous le terre-plein, elle est construite de façon à parer les explosions. Voilà un magasin à toute épreuve !