John Henry Lydius - contrebandier

Fils de colons hollandais établis à Albany, Lydius passe une partie de sa jeunesse auprès d'un clan kanienkehaka (mohawk) de la colonie de New York. Après son installation à Montréal en 1725, il épouse Geneviève massé, la fille métisse d'un marchand. Grâce à ses contacts parmi les Nations autochtones, Lydius devient un redoutable concurrent dans le commerce des fourrures.

Accusé de contrebande en 1730, Lydius est déporté en France, mais il revient vite en Amérique. Sur la route commerciale entre Montréal et Albany, il fait construire le fort Lydius, un établissement situé au bord du fleuve Hudson. Il reprend son commerce avec les Autochtones et devient alors le principal partenaire des soeurs Desauniers.