Catherine Dagneau - contrebandière

Dagneau naît à Sorel en 1689. Elle épouse à Montréal Louis Maray de la Chauvignerie, un officier des troupes de la Marine, interprète et négociant de fourrure. À la mort de son mari en 1725, Dagneau hérite de ses affaires. Elle occupe une place enviable dans la société montréalaise.

Au fil des ans, Dagneau apprend les langues autochtones auprès de son époux et de sa clientèle. Grâce à ses relations avec les grands marchands de Montréal et les Autochtones de la région, elle fait à la fois du commerce légal et, sans doute, de la contrebande. Dagneau n’hésite pas à dénoncer ses concurrents aux autorités.