À Montréal, le lieu historique national de Sir-George-Étienne Cartier est l’endroit par excellence pour interpréter la naissance du Canada moderne. Des activités ludiques conçues sur mesure pour les groupes scolaires démystifient les rouages de la Confédération orchestrée par la bourgeoisie du 19e siècle. Ces programmes concrétisent des notions historiques et politiques du Programme de formation de l’école québécoise dans un contexte d’apprentissage stimulant.

Programmes et groupes ciblés

3e cycle du primaire

1. Du rêve à l’action! *Nouveauté
Jeunes autour d'une table
En équipe, les élèves décodent les critères requis pour se présenter en politique au 19e siècle

Sir George-Étienne Cartier (1814-1873) est un politicien réformateur et un acteur de changement incontournable de l’histoire canadienne. Ses legs, incluant la Confédération, sont l’occasion de relier les événements marquants du 19e siècle au Canada d’aujourd’hui. Chez les Cartier, les élèves entrent dans les coulisses d’un pays en construction et explorent une maison bourgeoise. Ils s’approprient les rouages du système politique canadien et l’engagement citoyen par l’entremise de jeux interactifs, de discussions et de réflexions.

  • Public : 5e et 6e années (10-12 ans).
  • Capacité d’accueil : deux classes.
  • Durée de visite : 120 minutes.
  • Dates : Avril à juin / sept. à déc. Sur réservation.
  • Tarifs : 4,90 $ (taxes incluses).
    Paiement par carte de crédit, débit, facturation, chèque, argent comptant.

Types d’expériences offertes aux visiteurs

  • Le programme se décline en deux activités participatives de 50 minutes.
  • Une maison bourgeoise (5e et 6e année). Les élèves parcourent l’étonnante maison victorienne et agissent selon les règles de l’étiquette bourgeoise. Les valeurs qui régissent la maison et la société sont scrutées (exclusion, intimité, apparence, savoir-vivre).
  • Jeux de pouvoir (5e année). Les élèves participent à des jeux interactifs sur les coulisses de la Confédération (ex. : démographie, sélection des dirigeants, stratégies, fédéralisme).
  • Rêver un pays (6e année). Un jeu sur les paliers gouvernementaux fait constater aux élèves le legs de Cartier au quotidien. Avec leurs pairs, les élèves réfléchissent à des façons concrètes de s’engager selon leurs forces et leurs intérêts..
  • Activités pour préparation et réinvestissement disponibles en ligne.
  • Le programme se décline en deux activités participatives de 50 minutes.
  • Activité complémentaire : « Le Montréal des Cartier » (60 min). Circuit pédestre autonome qui met en lumière les lieux fréquentés par la famille Cartier.

Informations supplémentaires

  • L’enseignant doit choisir entre Jeux de pouvoir et Rêver un pays.
  • Si vous souhaitez faire le circuit pédestre, les cartes du trajet vous seront transmises par courriel avec le formulaire de confirmation.
  • Du rêve à l’action! est un moyen efficace d’introduire ou de réviser les savoirs essentiels du domaine de l’univers social du Programme de formation de l’école québécoise reliés à la société canadienne vers 1820-1905.
  • Cette activité fait partie du répertoire Jeune Public du programme de soutien Une école montréalaise pour tous.

Téléchargez le guide (PDF, 3,2 Mo)

2. Un Noël victorien
Une guide de Parcs Canada entourée d'enfants
Une guide de Parcs Canada s'adressant à un groupe d'élèves lors du Noël victorien

Une visite hors du commun vous attend au lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier!

La maison est parée de ses plus belles décorations, les chandelles sont allumées et la table est dressée. Plongez dans l’univers magique d’une famille bourgeoise du 19e siècle et assistez aux derniers préparatifs de la fête de Noël.

  • Public : 5e et 6e années (10-12 ans).
  • Capacité d’accueil : deux classes.
  • Durée de visite : 90 minutes.
  • Dates : De la mi-novembre à la fin décembre. Sur réservation.
  • Tarifs : 4,90 $ (taxes incluses).
    Paiement par carte de crédit, débit, facturation, chèque, argent comptant.

Types d’expériences offertes aux visiteurs

  • Explorez l’élégante demeure victorienne d’un grand politicien canadien, sir George-Étienne Cartier.
  • Découvrez les origines de traditions de Noël populaires depuis le 19e siècle.
  • Laissez-nous vous présenter le réveillon, la distribution de cadeaux et les décorations.
  • Partagez vos propres coutumes familiales.
  • Apprenez-en plus sur les raisons de cette fête qui transcende les cultures et qui est célébrée dans plusieurs pays du monde.

Informations supplémentaires

  • Maison patrimoniale située au coeur du Vieux-Montréal.
  • Cette activité fait partie du répertoire Jeune Public du programme de soutien Une école montréalaise pour tous.

Téléchargez le guide (PDF, 612 Ko)

2e cycle du secondaire

3. Bâtir un pays (à venir bientôt)

Un programme pour le 2e cycle du secondaire est en conception!
Contactez-nous pour en savoir davantage.

Classes de francisation

4. Bienvenue chez les Cartier!
Une guide de Parcs Canada accueille un groupe d'étudiants
Une guide de Parcs Canada accueille un groupe d'étudiants

Ce programme a été conçu sur mesure pour les groupes en apprentissage du français aux organismes partenaires du ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles offrant des services aux nouveaux arrivants (Immigration-Québec).

À travers l’oeuvre politique de George-Étienne Cartier, les étudiants abordent différents aspects de la création du Canada tel que nous le connaissons maintenant. Tout comme Cartier, les étudiants sont amenés à réfléchir, à discuter et à partager leurs idées sur une société idéale.

Au cours de l’exploration de la maison victorienne de George-Étienne Cartier, l’initiation aux règles d’étiquette du 19e siècle devient prétexte à des exercices de vocabulaire ou de conversation.

  • Public : Classes de francisation.
  • Niveaux : Intermédiaire et avancé.
  • Capacité d’accueil : 2 classes.
  • Durée de visite : 60 à 75 minutes.
  • Dates : Bienvenue chez les Cartier! : Avril à décembre. Sur réservation
  • Tarifs : 4,90 $ (taxes incluses).
    Paiement par carte de crédit, débit, facturation, chèque, argent comptant.

Types d’expériences offertes aux visiteurs

  • Découverte du seul intérieur victorien accessible au public à Montréal.
  • Initiation aux règles du savoir-vivre qui régissaient toutes les relations sociales au 19e siècle.
  • Pratique des compétences liées à l’écoute, la lecture, l’observation et la conversation.
  • Discussion en petits groupes menant à un consensus et présentation des résultats de la discussion.

Informations supplémentaires

  • Maison patrimoniale située au coeur du Vieux-Montréal.
  • La visite se déroule dans un intérieur bourgeois du 19e siècle.
  • Tout au long de l’activité, vous serez invités à participer de différentes façons.

Téléchargez le guide (PDF, 743 Ko)

5. Un Noël victorien
Une guide de Parcs Canada entourée de nouveaux arrivants

Une visite hors du commun vous attend au lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier! La maison est parée de ses plus belles décorations, les chandelles sont allumées et la table est dressée. Plongez dans l’univers magique d’une famille bourgeoise du 19e siècle et assistez aux derniers préparatifs de la fête de Noël.

La maison est parée de ses plus belles décorations, les chandelles sont allumées et la table est dressée. Plongez dans l’univers magique d’une famille bourgeoise du 19e siècle et assistez aux derniers préparatifs de la fête de Noël.

Ce programme a été conçu sur mesure pour les groupes en apprentissage du français ou de l'anglais et aux organismes partenaires du ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles offrant des services aux nouveaux arrivants (Immigration-Québec).

  • Public : Classes de francisation.
  • Niveaux : Intermédiaire et avancé.
  • Capacité d’accueil : 2 classes.
  • Durée de visite : 60 à 75 minutes.
  • Dates : De la mi-novembre à la fin décembre. Sur réservation
  • Tarifs : 4,90 $ (taxes incluses).
    Paiement par carte de crédit, débit, facturation, chèque, argent comptant.

Types d’expériences offertes aux visiteurs

  • Explorez l’élégante demeure victorienne d’un grand politicien canadien, sir George-Étienne Cartier.
  • Découvrez les origines de traditions populaires depuis le 19e siècle.
  • Laissez-nous vous présenter le réveillon, la distribution de cadeaux et les décorations.
  • Partagez vos propres coutumes familiales.
  • Apprenez-en plus sur les raisons de cette fête qui transcende les cultures et qui est célébrée dans plusieurs pays du monde.

Informations supplémentaires

  • Maison patrimoniale située au coeur du Vieux-Montréal.
  • La visite se déroule dans un intérieur bourgeois du 19e siècle.
  • Tout au long de l’activité, vous serez invités à participer de différentes façons.

Téléchargez le guide (PDF, 688 Ko)

Informations générales

  • Tarifs : 4,90$ par élève (taxes incluses).
  • Capacité d’accueil : 2 classes
  • Activités animées en français ou en anglais par un guide de Parcs Canada
  • Possibilité de dîner à l’intérieur (sur réservation)
  • Espace de débarcadère pour autobus
  • Situé dans le Vieux-Montréal, à 10 minutes des métros Champ-de-Mars et Berri-UQAM

Réservations et informations

Annick Guérin
Chef d'équipe, Expérience du visiteur

pc.cartier.pc@canada.ca
514 283-2282
1 888 773-8888

Soutien financier

Les expériences offertes par Parcs Canada font partie du répertoire culture-éducation. Votre sortie culturelle peut donc être admissible à une aide financière du gouvernement du Québec. Pour toute information, veuillez consulter le site du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur ou communiquer avec votre direction d'école.

Les activités pour les élèves du primaire, Du rêve à l’action! et Noël victorien, font partie du répertoire Jeune Public du programme de soutien Une école montréalaise pour tous. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site Une école montréalaise pour tous.

Préparez vos élèves en classe

Vidéo Jeux de pouvoir

Une capsule vidéo animée présente George-Étienne Cartier et révise les grands jalons historiques qui mènent à la Confédération.
Public : Pour tous.
Durée : 15 minutes.

Téléchargez l’outil d’animation

Écoutez ou téléchargez le film

Jeux de pouvoir

Transcription

Logo de Parcs Canada

[Portrait de Sir George-Étienne Cartier]

Vous vous trouvez actuellement dans la maison qu’il a acquise en 1848. Qui est Cartier? C’est quoi le Canada-Uni? Pour répondre, retournons bien avant dans l’histoire du Canada. Arrivés par la Béringie, les premiers habitants du continent s’y sont établis depuis des temps immémoriaux. En 1534, le Français Jacques Cartier débarque à Gaspé. Il y plante une croix et revendique le territoire de la Nouvelle-France au nom de son roi.

[Jacques Cartier est debout devant trois Autochtones. Quatre questions sont écrites : Dans quel siècle vit-il? D'où vient-il? Quel est son métier? Est-il dans la même famille que George-Étienne Cartier?]

En 1608. Samuel de Champlain fonde Québec. Peu à peu, des colons s’installent le long de la vallée du Saint-Laurent. Le régime monarchique est implanté dans la colonie. Le roi de France, autorité suprême, nomme un gouverneur pour la diriger et le représenter auprès de ses sujets.

[Des colons hissent des drapeaux de la Nouvelle-France. Trois questions sont écrites : Quelle est la définition d'une colonie? Quel pays prend les décisions en Nouvelle-France? Est-ce que les colons peuevtn voter?]

En 1760, c’est au tour de Montréal. La France cède le territoire et le traité de Paris est signé en 1763.

[Des colons remplacent les drapeaux de la Nouvelle-France par des drapeaux britanniques. Deux questions sont écrites : Quel pays dirige la colonie? Est-ce que les colons peuvent maintenant voter?]

Malgré eux, les sujets français deviennent sujets britanniques. Les autochtones sont ignorés dans l’entente. La colonie du Canada est alors nommée Province of Quebec. Progressivement, quelques colons britanniques, s’installent dans la colonie. Peu après, les États-Unis deviennent une république, désormais indépendante de l’Empire britannique. Des loyalistes, attachés à la couronne, fuient et s’installent dans la province de Québec. En 1791, pour satisfaire la population anglaise grandissante qui désire avoir son mot à dire au niveau politique, le gouvernement britannique sépare la province de Québec en deux : Le Haut et le Bas-Canada.

[Une carte montre le Haut et le Bas-Canada. Trois questions sont écrites : Aujourd'hui, quelle provinces correspondent au Haut et au Bas-Canada? Quelle langue est majoritairement parlée dans chacune de ces provinces? Comment s'appelle l'endroit où les lois sont discutées, négociées et débattues?]

Les premières institutions parlementaires du pays, qui excluent femmes et autochtones, voient le jour à cette époque. Dans les deux provinces, certains sujets votent pour élire les membres de l’Assemblée législative. Les membres élus sont chargés de faire valoir les intérêts de leurs électeurs auprès du gouverneur qui lui, est choisi par la Grande-Bretagne. Par conséquent, le vrai pouvoir demeure dans les mains du gouverneur et de son entourage qui décident des lois et qui gèrent le budget.

[Le gouverneur est assis avec son entourage. Deux questions sont écrites : Est-ce que le Gouverneur est élu par la population? Selon toi, est-ce que ce système est juste?]

L’insatisfaction règne. Le peuple critique le favoritisme du gouverneur pour la minorité anglophone. Des députés de l’assemblée du Bas-Canada tentent de convaincre le gouvernement britannique de transférer une partie du pouvoir du gouverneur vers les assemblées législatives élues par le peuple. Ils proposent 92 résolutions pour rendre plus démocratiques les institutions politiques du Canada. Le gouvernement britannique rejette la plupart des demandes. La révolte gronde. Des insurrections armées contre la couronne dégénèrent en batailles sanglantes. Appelée révolte des Patriotes, cette rébellion sera durement réprimée par l’armée britannique. C’est ici qu’entre en scène Lord Durham. Ce nouveau gouverneur est chargé de produire un rapport sur les causes ayant mené à la révolte Durham recommande entre autres de réunir le Haut et le Bas-Canada pour diminuer le poids politique et démographique de la population canadienne française. En 1840, l’Acte d’Union consacre la réunion forcée des deux colonies. Le nouveau Canada-Uni ne possède alors qu’une seule assemblée législative. En 1848, le gouverneur accorde un peu plus de pouvoir à l’Assemblée en créant le gouvernement responsable. Dès lors, la population ayant le droit de vote élit les membres de l’assemblée, qui a leur tour, choisissent leur chef. C’est un grand pas dans l’histoire de la démocratie canadienne. C’est à ce moment que George-Étienne Cartier débute sa carrière politique active. Il est élu député dans le comté de Verchères.

À cette époque, l’Assemblée législative du Canada-Uni est dominée par des partis politiques aux idées et allégeances divergentes : Canadiens-Français, anglophones, monarchistes, républicains, catholiques, protestants. Ces divergences mènent à une succession de gouvernements minoritaires de courte durée.

Mais en 1867, des hommes aux idées politiques éloignées se sont entendus sur les bases menant à la Confédération canadienne Parmi eux, il y a George-Étienne Cartier. Nous vous invitons à entrer chez lui afin de découvrir comment les enjeux économiques, les jeux de coulisses et les manœuvres politiques de son époque ont permis de façonner le Canada d’aujourd’hui.

[Portrait de George-Étienne Cartier. Plusieurs informations biographiques sont indiquées.]

[Une photo des pères de la Confédération et l'année 1867 sont affichés. Deux questions sont écrites : Que s'est-il passé en 1867? Sur la photo, où sont George-Étienne Cartier et John A. Macdonald?]

[Logo de parcs Canada]

[Copyright Sa majesté la Reine du Chef du Canada représentée par Parcs Canada, 2019.]

[Logo du Canada]

Outil pédagogique

Bandeau Du rêve à l'action

Un document ludique et interactif introduit les concepts clés de la visite. Les élèves lisent activement et relèvent des défis.
Public : 3e cycle du primaire.
Durée : 30 minutes.

Téléchargez la version dynamique (Ordinateurs seulement)

  1. Téléchargez le fichier (PDF, 8,6 Mo).
  2. Ouvrez le fichier avec le navigateur Google Chrome (gratuit). Il est aussi possible de l’ouvrir à partir du lecteur Adobe Acrobat Reader DC (gratuit).

Pour consulter le document sur un cellulaire ou une tablette, veuillez utiliser la version statique.
Téléchargez la version statique (Tous les supports)