Le canal de Chambly a été doté d’une douzaine de ponts routiers. Huit sont toujours actionnés par le personnel de Parcs Canada. Plusieurs ponts du canal de Chambly ont des caractéristiques techniques rares, voire uniques dans le réseau des canaux canadiens. De divers types (roulant, tournant, à bascule), les ponts du canal témoignent de l’évolution des diverses technologies des 19e et 20e siècles.

Près des écluses et des ponts se trouvent de petits bâtiments, souvent avec des toits en pignon. Ce sont des logettes construites dans le but d’abriter les éclusiers et les pontiers du canal, autrefois en fonction 24 heures par jour. La plupart occupent encore leur site d’origine.

Les logettes s’apparentent à divers styles architecturaux. Par exemple, six sont de style néo-Queen Ann, qui reflètent un courant de pensée nommé « City Beautiful ». Ce mouvement prêche la beauté et l’intégration dans le paysage.

Le pont No 4

Le pont No 4 du canal de Chambly est très particulier : il constitue le dernier pont du canal fonctionnant à ce qui est communément appelé « l’huile de bras ». Il date de 1921 et utilise toujours un mécanisme à crémaillère complexe. Le pontier, pour laisser passer une embarcation, doit actionner le mécanisme relié au système de roues situé sous le pont, permettant ainsi à la structure de tourner sur elle-même et de s’ouvrir. Prenez quelques minutes pour observer la structure et le fonctionnement de son mécanisme.

Faits cocasses

Bateau au canal de Chambly et logette d'éclusier.
Logette à l'écluse No 6.

Les logettes No 1 et No 3, situées près des écluses 1, 2 et 3, ont été construites entre 1905 et 1907. Elles seront désaffectées lors de la construction de la logette en pierre, en 1967-1968. Le ministère des Transports les vendra ensuite au Club Nautique et elles seront par la suite déménagées. Les logettes seront alors utilisées comme lieu d’entreposage et cabine de bain. En 1986, le Service canadien des parcs (aujourd’hui Parcs Canada) les récupère au Club Nautique et les réinstalle à leur lieu d’origine.