Art public au Hangar 1825

Facebook Live avec Ankhone

Les amateurs d’art urbain et les amoureux du canal de Lachine seront heureux d’apprendre qu’une murale a été produite durant le mois de septembre 2020. Le Hangar 1825, un bâtiment nouvellement ajouté dans le secteur du Lien nord du Canal-de-Lachine, entre l’écluse n° 2 et la passerelle Atwater, accueille maintenant une œuvre singulière de l’artiste Ankhone (site en anglais). La murale deviendra un véritable point de repère dans le paysage. Elle se déploie sur les quatre façades du bâtiment et est visible autant à partir de l’eau pour ceux qui s’y promène en bateau ou en kayak, que sur les berges.

Parcs Canada a collaboré avec l’organisme Kolab dans le cadre de ce projet. Envie d’en apprendre davantage sur la démarche de l’artiste et son oeuvre? Réécoutez le Facebook Live qui a été fait avec le toujours sympathique Ankhone pour découvrir ses inspirations, sa démarche et sur sa vision de l’art public.

Le canal de Lachine, source d’inspiration

Le concept développé par l’artiste fait entre autres écho aux expériences vécues et ressenties par les visiteurs au canal, qui sont uniques et propres à chacun.  Pour certain, le canal a été et continue d’être un lieu d’innovation, et pour d’autres, c’est une oasis de nature au cœur de la métropole. La murale reflète également les atmosphères et les impressions qui se dégagent du lieu. L’œuvre s’articule dans un subtil équilibre entre l’évocation et la rêverie. Un univers intemporel et poétique prendra vie sous nos yeux. Chacun sera invité à mettre à profit son imagination pour créer sa propre histoire.

Pour exprimer cette vision, Ankhone et son équipe ont utilisé un traitement au pinceau et au rouleau ; une démarche picturale qui ne semble pas, selon ses recherches, avoir été employée dans la réalisation de murales à Montréal.

À propos de l’artiste

L'artiste Ankhone
Ankhone

C’est au début des années 90 que Ankhone commence à faire des graffitis sur les murs de sa ville natale, Grenoble, nichée au pied des Alpes françaises. En 1999, ce mode d’expression le mène sur les bancs de l’École Supérieure d’Art Appliqué à Troyes, où il obtient un diplôme en design graphique. Fort d’avoir appris des techniques plus institutionnelles et rempli de combustible créatif, il transpose graduellement son travail pictural et graphique à la peinture, tout en conservant ses influences graffiti. Un style qu’il définit par la suite comme « la poésie en mouvement ».

Toujours en France, l’artiste se joint au collectif parisien de renom, le 9e Concept, en 2001 et travaille à titre de directeur artistique pour le magazine Graff-It. En 2010, Ankhone visite le Canada pour la première fois et décide de s’installer à Montréal un an plus tard. Il compte parmi ses premiers contrats en terres canadiennes le design de plateaux de cinéma pour des films tels que Tom à la Ferme et Juste la fin du monde du réalisateur québécois Xavier Dolan. Ankhone est membre du collectif ASHOP depuis 2013 et travaille pour l’agence du même nom depuis lors.

Découvrez en plus sur l’œuvre de Ankhone

À propos de Kolab

L’organisme à but non lucratif KOLAB a été créé en 2015 par les artistes fondateurs du collectif Ashop, afin de favoriser l’implication citoyenne à travers l’art urbain et de contribuer au développement professionnel des artistes émergents. Sa mission consiste à rendre l’art accessible à tous, à apporter un changement positif par le biais de celui-ci et à générer un sentiment d’appartenance auprès de la communauté. L’organisme s'implique entre autres dans le milieu des arts urbains montréalais et propose aux artistes de la relève l’opportunité de se joindre à des projets d’envergure et de s’inspirer de ses pairs professionnels. L’OBNL met à disposition de ceux-ci un espace de création et leur permet d’avoir accès au matériel et aux ressources nécessaires à la conceptualisation de leurs pratiques. KOLAB rassemble, éveille, accompagne et éclaire le quotidien des Montréalais dans leur réappropriation de l’espace urbain.