Introduction

Le document intitulé Le cadre pour l’histoire et la commémoration : le plan du réseau des lieux historiques nationaux 2019 est en cours d’élaboration. Conformément à la Loi sur l’Agence Parcs Canada, l’Agence « veille à mettre en place des plans à long terme pour la création de réseaux de parcs nationaux, de lieux historiques nationaux et d’aires marines nationales de conservation ». Le cadre pour l’histoire et la commémoration vient remplacer celui approuvé en 2000. L’Agence a donné au public et aux intervenants la possibilité de donner leurs avis sur ce nouveau document. Les consultations publiques ont été menées du 14 mars au 14 avril 2019.

Objectifs

  • Favoriser la conscientisation des Canadiens au sujet de la démarche et des objectifs proposés dans le nouveau plan du réseau des lieux historiques nationaux.
  • Recueillir les points de vue et les commentaires du public et des intervenants afin de permettre à Parcs Canada d’améliorer et d’ajuster le nouveau plan du réseau des lieux historiques nationaux.

Processus de consultation

Le document a été affiché sur le site Web « Consultations auprès des Canadiens ». Le public a été invité à lire le document, puis à formuler des commentaires et des suggestions en complétant un sondage en ligne disponible du 14 au 25 mars 2019. Le sondage comportait un questionnaire et un formulaire de commentaires. De plus, le document était disponible aux fins de consultation du 14 mars au 14 avril 2019, et le public a été invité à faire parvenir ses commentaires par courriel ou par la poste.

Parcs Canada a diffusé un communiqué de presse au sujet des consultations qui a été distribué nationalement. Elle en a également fait la promotion au moyen de ses comptes officiels des plateformes Twitter et Facebook et a invité ses bureaux régionaux à faire de même sur leurs propres comptes de médias sociaux.

Parcs Canada a fait parvenir des lettres et des courriels au sujet des consultations aux présidents des trois organisations autochtones nationales, soit l’Assemblée des Premières Nations, Inuit Tapiriit Kanatami et le Ralliement national des Métis. Des courriels à ce sujet et un hyperlien menant vers la nouvelle publication ont également été transmis aux intervenants du secteur du patrimoine culturel, au personnel des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux travaillant également dans ce secteur et aux Autochtones ayant pris part aux consultations précédentes de l’Agence.

Résultats des consultations

Composé de onze questions, le sondage en ligne permettait aux répondants de formuler leurs commentaires concernant Le cadre pour l’histoire et la commémoration. Pour sept de ces questions, il fallait répondre par « oui » ou par « non » et pour les quatre autres, de type ouvert, il fallait donner des réponses au long. Les répondants pouvaient répondre au nombre de questions qu’ils souhaitaient. Ainsi, le taux de réponse obtenu pour chaque question varie. Au total, 86 personnes ont rempli le sondage. De ce nombre, 32 personnes ont rédigé des commentaires pour au moins une question. Aussi, huit personnes ont envoyé un courriel à Parcs Canada concernant Le cadre pour l’histoire et la commémoration.

Ce que nous avons entendu

Le sondage portait sur les éléments centraux énoncés dans Le cadre pour l’histoire et la commémoration, soit les principes, les priorités stratégiques, les pratiques clés et l’annexe. Le présent rapport s’appuie sur ces éléments pour classer l’information. Les répondants pouvaient transmettre, par courriel ou par la poste, des commentaires concernant un ou plusieurs éléments du plan. Leurs observations figurent dans ce rapport. 

Principes

Les répondants sont largement en faveur des trois principes qui définissent tous les projets d’histoire de Parcs Canada. Ces principes, définis dans Le cadre pour l’histoire et la commémoration, sont : l’intégrité, l’inclusion et la pertinence. Au total, 91,8 % des répondants conviennent que ces principes sont importants. De plus, 74,1 % ne proposeraient pas d’ajouter d’autres principes.

Priorités stratégiques

Les répondants sont en faveur des quatre priorités stratégiques en matière d’histoire à Parcs Canada. Au total, 87,3 % d’entre eux conviennent que l’histoire des Peuples Autochtones devrait être une priorité, et 82,8 % conviennent que l’histoire de l’environnement devrait également en être une. Aussi, 85,9 % des répondants conviennent que la diversité devrait être une priorité, et 74,6 % conviennent que le Canada et le monde devraient aussi en être une. Finalement, 30,2 % des répondants ont inscrit des commentaires ou suggestions supplémentaires au sujet des priorités stratégiques.

Pratiques clés

Les commentaires reçus au moyen du sondage en ligne démontrent un soutien exceptionnel à l’égard des pratiques clés en matière d’histoire publique. Au total, 92,2 % des répondants appuient l’usage de ces pratiques. Selon plusieurs d’entre eux, les pratiques clés sont importantes et ambitieuses et elles pourraient favoriser des conversations et des échanges essentiels dans les lieux patrimoniaux. Les répondants reconnaissent le rôle de premier plan que pourraient jouer les pratiques clés en matière d’histoire publique pour enrichir l’interprétation dans les lieux patrimoniaux de Parcs Canada. Partager l’autorité, la pratique clé #5, a été identifiée par plusieurs répondants comme une pratique clé importante pour l’histoire publique, certains suggérant des démarches pour mettre cette pratique en application.

Annexe

Les observations formulées concernant l’examen des désignations existantes par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada révèlent que le public approuve la démarche proposée. Selon les commentaires formulés dans le sondage en ligne, 88,1 % des répondants appuient les trois lignes directrices de l’annexe qui mettent de l’avant la démarche adoptée par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada pour la revue approfondie des désignations existantes. De plus, les répondants sont ravis de voir Parcs Canada traiter ce dossier et appuient l’idée de revoir les désignations existantes. Certains répondants ont souligné l’importance de la troisième ligne directrice et conviennent que les désignations existantes ne devraient pas être effacées. D’autres ont indiqué qu’il était important de comprendre le contexte dans lequel ces désignations ont été faites. Dans leurs commentaires, les répondants ont également exprimé le souhait d’obtenir plus de renseignements sur la façon dont les lignes directrices seraient mises en œuvre dans la pratique.

Conclusion

Dans l’ensemble, les personnes qui ont participé aux consultations sont en faveur des principes, des priorités stratégiques, des pratiques clés et de l’annexe. Parcs Canada souhaite remercier tous ceux et celles qui ont pris part aux consultations. Cette participation du public permettra d’améliorer le nouveau plan du réseau des lieux historiques nationaux de Parcs Canada.