Parcs Canada est en train de revisiter ses objectifs et stratégies de gestion pour le lieu historique national Ardgowan et nous aimerions avoir votre opinion à ce sujet.

Les prochaines étapes

Nous aimerions vous remercier des idées dont vous nous avez fait part à l’occasion des consultations organisées pour examiner les objectifs et les stratégies de gestion de Parcs Canada pour le lieu historique national Ardgowan. Vos réflexions et vos idées concernant la gestion du lieu historique sont précieuses pour nous. Votre opinion a été très utile, car elle nous a aidés à créer une vision commune qui guidera la gestion du lieu historique pendant les dix prochaines années.

Nous allons continuer à suivre la direction tracée pour la gestion du lieu historique national Ardgowan, qui demeurera un site patrimonial protégé destiné à l’apprentissage et à l’agrément. Le but est de protéger et faire connaître l’importance historique de la maison et du domaine qui l’entoure et de faire en sorte que le lieu historique soit un lieu de rassemblement pour la collectivité et le grand public.

Parcs Canada s’est donné pour objectif d’entreprendre des consultations significatives et accessibles relativement à ses plans directeurs et met tout en œuvre pour s’assurer que les collectivités autochtones, les partenaires, les intervenants et le public ont la possibilité d’influer sur ce plan et d’y contribuer. Nous vous sommes très reconnaissants de vos commentaires.

Bien que l'énoncé de gestion se veuille un document stratégique et qu'il contienne très peu de mesures précises, les stratégies et méthodes de mise en œuvre précises qui nous permettront d’atteindre les résultats souhaités feront l’objet d’un rapport annuel qui sera présenté à nos partenaires, à nos intervenants et au grand public. Si vous souhaitez recevoir des nouvelles à ce sujet, faites-le-nous savoir.

Pour obtenir davantage d’information, veuillez communiquer avec nous, par téléphone au 902 566 7050 ou par courriel à pnipe.peinp@pc.gc.ca.

Mandat de Parcs Canada

Au nom de la population canadienne, nous protégeons et mettons en valeur des exemples représentatifs du patrimoine naturel et culturel du Canada, et en favorisons chez le public la connaissance, l’appréciation et la jouissance, de manière à en assurer l’intégrité écologique et commémorative pour les générations d’aujourd’hui et de demain.

Contexte

Le lieu historique national Ardgowan est situé à Charlottetown, sur l’Île-du-Prince-Édouard, dans un quartier résidentiel à deux kilomètres du centre de la ville. C’est là qu’habitait William Henry Pope, l’un des Pères de la Confédération, à l’époque de la Conférence de Charlottetown de 1864. Passionné de jardinage, Pope avait créé un domaine somptueux autour de sa maison victorienne, un cottage spacieux de style ornemental, au sein d’une propriété de 31 hectares (76 acres) sur laquelle se trouvaient également des dépendances. 

En 1966, Ardgowan a été reconnu en tant que site d’importance historique nationale, à titre de « demeure symbolique d’un Père de la Confédération à l’Île-du-Prince-Édouard ». Lorsque le gouvernement fédéral a acquis la propriété en 1967, la maison se trouvait dans un état de détérioration avancé et il ne restait qu’environ deux hectares du domaine original. Un important programme de restauration de la maison et des terrains a été mis en œuvre de 1980 à 1982, qui a permis de leur faire retrouver leur apparence des années 1860, l’époque des débats sur la Confédération. 
 
L’intérieur de la maison, en grande partie reconstruit, a été adapté afin de procurer des bureaux au personnel de Parcs Canada. En 1994, la reconstruction de l’aile est (démolie avant 1966) a permis d’élargir l’espace réservé à cette fin et la maison abrite depuis les bureaux administratifs de l’Unité de gestion de l’Île-du-Prince-Édouard. L’intérieur n’est pas ouvert au public, mais les visiteurs peuvent se promener sur les terrains et dans les jardins et découvrir l’histoire du Lieu historique national Ardgowan du Canada par l’entremise d’une brochure et de panneaux d’interprétation. 


Stratégies de gestion passées

Dans le passé, des plans de gestion détaillés étaient requis pour tous les lieux historiques nationaux. Toutefois, il y a quatre ans, Parcs Canada a changé le processus de planification afin d’introduire davantage de souplesse pour les sites n’ayant pas d’exigences de gestion complexes. Les plans préparés pour les sites tels que le Lieu historique national Ardgowan sont donc désormais orientés par des énoncés de gestion. 

Les énoncés de gestion sont stratégiques, plutôt brefs, et axés sur les résultats. Ils comprennent les stratégies et buts essentiels, propres à un niveau de gestion de base qui devrait en principe rester inchangé. Ils n’exigent ni vision, ni orientation stratégique. 

Ils guident les décisions et les mesures de gestion aux emplacements patrimoniaux et servent de documents de reddition de compte aux peuples autochtones et aux Canadiens. Il s’agit de documents d’une page qui nécessitent souvent d’être approuvés par le ministre et déposés au Parlement, comme c’est le cas pour l’énoncé de gestion du LHN Ardgowan.

Les buts de gestion sont établis au moyen de consultations et de la prise en compte des commentaires de diverses personnes et organisations, y compris des peuples autochtones, des résidents locaux, des visiteurs, des intervenants et des partenaires, ainsi que de l’équipe dédiée de Parcs Canada. 

Approche de gestion proposée 

Parcs Canada prévoit suivre le parcours de gestion établi pour le Lieu historique national Ardgowan, lequel demeurera un lieu patrimonial protégé dédié à l’apprentissage et l’appréciation. L’Agence entend protéger et faire connaître l’importance historique de la maison et des terrains qui l’entourent et en promouvoir l’utilisation à titre de lieu de rassemblement pour la communauté et le grand public. En raison de la situation centrale du lieu, les bureaux administratifs de Parcs Canada demeureront sur place.

Buts de gestion proposés

Conservation des ressources : Parcs Canada protège les ressources culturelles situées dans les lieux patrimoniaux, conformément à la Politique sur la gestion des ressources culturelles et aux Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada. En vue de maintenir l’intégrité du site, le Lieu historique national Ardgowan se donne pour but de préserver les ressources culturelles au bénéfice des générations actuelles et futures. Cela comprend une surveillance et un entretien constants des ressources culturelles, la mise en œuvre d’initiatives de remise en état et de préservation, ainsi que de la documentation sur les initiatives du site. 

Compréhension, connaissance et expériences enrichissantes du public : Parcs Canada s’efforce de faire comprendre l’importance historique d’Ardgowan en accueillant des visiteurs sur les terrains du site. Le site axera ses efforts sur les moyens d’interprétation sans personnel et des installations sur place pour promouvoir la compréhension, la connaissance et l’appréciation du public. 

Établissement de relations avec des partenaires et des intervenants : L’Unité de gestion de l’Î-.-P.-É. cherchera à établir des relations avec des partenaires et des intervenants afin d’accroître l’utilisation des terrains en tant que lieu de rassemblement utilisé pour divers événements et activités. Ces relations fourniront à un plus grand nombre de Canadiens l’occasion de connaître le site et d’en profiter.

Entretien du site : Parcs Canada continuera d’entretenir cette propriété de façon à appuyer la valeur patrimoniale du site, à en présenter une image positive au public et à affirmer l’image de marque de Parcs Canada. 

Évaluation environnementale stratégique

Conformément à la Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes (2010), une évaluation environnementale stratégique (EES) est réalisée pour tous les énoncés de gestion déposés au Parlement. L’EES effectuée pour le LHN Ardgowan a évalué les effets potentiels sur les ressources naturelles et culturelles et l’expérience des visiteurs. Elle a conclu que l’énoncé de gestion proposé pour ce lieu aurait des effets positifs sur les ressources naturelles et l’expérience des visiteurs. Des effets environnementaux potentiels sur la végétation et les oiseaux migrateurs ont été cernés, mais ils peuvent être atténués par des évaluations d’impact au niveau des projets, au besoin. L’énoncé va dans le sens de l’objectif de la Stratégie fédérale de développement durable qui consiste à rapprocher les Canadiens de la nature. Il n’y a pas d’effets environnementaux négatifs importants prévus découlant de la mise en œuvre de l’énoncé de gestion.