Woodside se compose de 4,65 hectares (11,5 acres) d’arbres, de collines, de pelouse et de zones humides. Des lettres sur la carte afin de représenter les éléments du paysage historique.Retrouvez ces endroits sur la carte, tentez de résoudre quelques énigmes et répondre à nos questions afin d’apprendre davantage au sujet de l’environnement dans lequel la famille King a vécu.

Woodside se compose de 4,65 hectares (11,5 acres) d’arbres, de collines, de pelouse et de zones humides. Des lettres sur la carte afin de représenter les éléments du paysage historique.

Endroit A

C’est à cet endroit que se trouvait un petit «chalet de nécessité» où chacun des membres de la famille King sont venu s’asseoir. Ils venaient une personne à la fois, l’un après l’autre, puisqu’ils n’y venaient jamais pour placoter. C’est également ici, il y a longtemps, que l’on se disposait des déchets, puisqu’il n’y avait pas de service d’enlèvement d’ordures ménagères.

    Qu’était ce petit chalet qui se trouvait à cet endroit?

    La toilette extérieure, nous appelons parfois ce bâtisses des bécosses.

Endroit B

Voici le puits où les King puisaient leur eau, loin des ordures et des déchets. Si ces deux endroits étaient trop près l’un de l’autre, le contenu de la fosse pouvait contaminer l’eau du puits. 

    Combiens de grands pas il y a t-il de l’endroit numéro 1, jusqu’à cet endroit-ci?

    Les réponses varieront évidemment selon la longueur des pas, mais ce qu’il s’agit de remarquer, c’est que la toilette et le puits sont séparés pa une bonne distance.

Endroit C

Les Kings avaient un cheval qu’ils appelaient Old Bill, il logeait dans une écurie dans les environs de cet endroit. Mangeant de l’avoine et du foin jour après jour, il fabriquait des tonnes de crottin à chaque année.

    Qu’est-ce que les King pouvaient bien faire avec le crottin de leur cheval?

    De l’engrais

Endroit D

Ce très grand tulipier d’Amérique devant vous a été planté par John King. À l’époque où cet arbre a été planté, il ne restait qu’environ 15 % des arbres d’origine dans le comté de Waterloo.

    Quels sont les effets sur l’environnement quand on coupe beaucoup d’arbres?

    L’érosion, les inondations, la perte d’habitats pour les oiseaux et les animaux.

Endroit E

Aujourd’hui, les terres humides, comme celles que vous voyez devant vous, sont considérées comme des milieux importent pour l’environnement. Il y a 120 ans, les gens considéraient les terres humides d’une toute autre façon.

    Qu’est-ce que les gens voulaient faire avec les terres humides il y a presque 120 ans passé?

    Il y a 120 ans, les terres humides n’étaient pas considérées comme des terres utiles. Ils considéraient les terres humides, particulièrement les marécages, comme des endroits insalubres qui causaient des maladies. Cela explique donc pourquoi les gens voulaient alors s’en débarrasser.