Table des matières

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le directeur général de l’Agence Parcs Canada, 2018.

This document is also available in English.

Également publié en anglais sous le titre :
Fort Wellington National Historic Site of Canada Management Plan, 2018.

  • PDF : R64-452/2018E-PDF
  • 978-0-660-05154-3
  • Version papier : R64-452/2018F
  • 978-0-660-05153-6

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le plan directeur ou sur le lieu historique national du Fort-Wellington :

Adresse mail :
Lieu historique national du Fort-Wellington
370, rue Vankoughnet
Prescott, Ontario
Canada
K0E 1T0

Téléphone :
613-925-4746,

Télécopie :
613-925-1536


Avant-propos

Honorable Catherine McKenna, C.P., députée Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation du Canada appartiennent à tous les Canadiens et Canadiennes et offrent des expériences authentiquement canadiennes.

Ces endroits spéciaux forment l’un des plus beaux et plus vastes réseaux d’aires patrimoniales naturelles et culturelles protégées au monde.

Le gouvernement s'est engagé a protegér notre patrimoine naturel et culturel, à élargir le réseau des aires protégées et à contribuer au rétablissement des espèces en péril. Nous devons en même temps continuer d'offrir de nouveaux programmes et activités innovateurs axés sur les visiteurs et la sensibilisation pour permettre à davantage de Canadiens et de Canadiennes de découvir les sites de Parcs Canada et d'apprendre au sujet de notre histoire, environment et culture.

Ce nouveau plan directeur du lieu historique national du Canada du Fort-Wellington vient appuyer cette vision.

Les plans directeurs sont élaborés dans le cadre de consultations et de contributions exhaustives de personnes et d'organismes divers, dont les peuples autochtones, des résidents locaux et régionaux, des visiteurs et l'équipe dévouée oeuvrant à Parcs Canada.

Les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation sont une priorité pour le gouvernement du Canada. J'aimerais remercier tous ceux qui ont contribué à ce plan pour leur engagement et leur esprit de collaboration.

À titre de ministre responsable de Parcs Canada, j'applaudis cet effort concerté, et je suis heureuse d'approuver le Plan directeur du lieu historique national du Canada du Fort- Wellington.

L’original a été signé par

Catherine McKenna
Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et ministre responsable de Parcs Canada

Recommandations

Recommandé et l’original a été signé par

Daniel Watson
Directeur général de l’Agence
Parcs Canada

Katherine Patterson
Directeur d’unité de gestion
Baie Georgienne et Est de l'Ontario
Parcs Canada

Sommaire

Le lieu historique national du Fort-Wellington est situé à Prescott, en Ontario, une ville de 4 200 habitants bordant le fleuve Saint-Laurent, entre Montréal et Kingston, et qui accueille plus de 12 000 visiteurs par année. Il est constitué de deux parcelles de terrain distinctes où se trouve le fort, au nord de la route de comté 2, et une aire ouverte, au sud de la route de comté 2, bordée par le fleuve Saint-Laurent.

Le lien entre le fort Wellington et la ville de Prescott est très fort. Les résidents appellent leur ville la « ville du fort ». L’aréna communautaire, le sentier Waterfront, le cénotaphe et les événements communautaires tels que les Journées des Loyalistes fonctionnent tous grâce à la coopération entre la Ville et Parcs Canada. Cette coopération est à la base de nombreuses stratégies clés et d'objectifs dont il a été question lors des consultations publiques tenues pour le présent plan directeur.

Les trois stratégies clés du cycle de 10 ans du plan directeur sont les suivantes :

Stratégie clé no 1 :

Renforcer l’attachement du public envers le fort Wellington

Cette stratégie améliorera les possibilités d’expérience du visiteur pour un marché cible diversifié au fort Wellington en renouvelant l’accent mis sur l’importance du fort et le lien avec le fleuve Saint-Laurent. Le lieu verra sa fréquentation augmenter grâce à l’élaboration et à la mise en oeuvre d’un plan de promotion stratégique et à une étroite collaboration avec les partenaires clés du secteur du tourisme.

Stratégie clé no 2 :

Protéger les fortifications

Cette stratégie améliorera la conservation des paysages historiques et la réhabilitation des biens culturels. Les éléments en bois des fortifications se détériorent rapidement et constituent une préoccupation importante pour la collectivité.

Stratégie clé no 3 :

Rassembler la collectivité

En tant qu’importante attraction touristique dans la localité de Prescott et la région environnante, le fort Wellington joue un rôle rassembleur au sein de la collectivité. Avec cette stratégie, nous cherchons à perpétuer une relation positive et de collaboration avec les Autochtones et la collectivité locale.

1.0 Introduction

Parcs Canada gère l’un des plus beaux et des plus vastes réseaux d’aires naturelles et historiques protégées de la planète. Il a pour mandat de protéger et de mettre en valeur ces aires patrimoniales dans l’intérêt des générations actuelles et futures, tant pour leur agrément que pour l’enrichissement de leurs connaissances. La gestion stratégique et prospective de chaque parc national, aire marine nationale de conservation, canal patrimonial et lieu historique national administré par Parcs Canada appuie la vision de l’Agence :

Les trésors historiques et naturels du Canada occuperont une place de choix au coeur de la vie des Canadiens, perpétuant ainsi un attachement profond à l’essence même du Canada.

L’Agence Parcs Canada, conformément à la Loi sur l’Agence Parcs Canada, doit rédiger un plan directeur pour les lieux historiques nationaux qu’elle administre. Le Plan directeur du lieu historique national du Canada du Fort-Wellington, une fois approuvé par la ministre responsable de Parcs Canada et déposé au Parlement, permettra de s’assurer que Parcs Canada respecte son obligation de rendre compte à la population canadienne en décrivant comment la gestion du parc mènera à des résultats mesurables appuyant le mandat de l’Agence.

Les peuples autochtones, les intervenants et les partenaires de la région ont participé à la préparation du plan directeur, et ont ainsi contribué à façonner l’orientation future du lieu historique national. Le plan décrit une orientation claire et stratégique pour la gestion et l’exploitation du lieu historique national du Fort-Wellington en formulant une vision, des stratégies clés et des objectifs. Parcs Canada rendra compte chaque année des progrès accomplis dans l’atteinte de ces objectifs, et il fera l’examen du plan tous les dix ans ou plus tôt si nécessaire.

Ce plan directeur n’est pas une fin en soi. Parcs Canada maintiendra un dialogue ouvert sur sa mise en oeuvre, pour veiller à ce qu’il reste pertinent et significatif. Le plan sera l’axe autour duquel s’articulera un travail de mobilisation continu pour assurer la gestion du lieu historique national du Fort-Wellington dans les années à venir.

Carte 1 : Cadre régional

Le fort Wellington est situé sur le corridor des autoroutes 401 et 416 entre Toronto, Montréal et Ottawa. Sa proximité du nord des États-Unis, avec 60 millions de personnes à moins de 8 heures de route, fait du fort Wellington un excellent emplacement, autant à l’échelle nationale qu’internationale.

Carte 2 : Lieu historique national du Fort-Wellington

Le fort Wellington se trouve à Prescott, en Ontario, une ville de 4 200 habitants située le long du fleuve Saint-Laurent, entre Montréal et Kingston. Il s’étend sur deux parcelles de terrain distinctes : une de 5,1 hectares sur laquelle se trouve le fort, entouré de quartiers résidentiels, d’espaces verts et récréatifs au nord de la route de comté 2 et, plus au sud, une parcelle de 11,3 hectares d’espaces verts entre la route de comté 2 et le Saint-Laurent.

2.0 Importance du lieu historique national du Fort-Wellington

Le fort Wellington a été désigné lieu historique national du Canada en 1925 en raison de son importance historique : c’était le principal poste pour la défense de la ligne de communication entre Montréal et Kingston durant la guerre de 1812.

C’est à cet endroit qu’en 1813, les troupes se sont rassemblées pour attaquer et défaire les forces présentes à Ogdensburg, dans l’État de New York. Lorsque la rébellion a menacé le Haut-Canada, le fort a encore joué un rôle défensif important; il a été le point de rassemblement des troupes qui ont repoussé l’invasion à la Pointe du Moulin-à-Vent, en novembre 1838.

3.0 Contexte de la planification

Le fort Wellington est situé au coeur de Prescott et son emplacement à la frontière entre les États-Unis et le Canada a fait de Prescott un site de première importance dans la défense du Canada.

Une des conséquences de la Révolution américaine fut l’émergence d’un pays hostile au sud des colonies canadiennes de la Grande-Bretagne. En cas de guerre, la colonie du Haut-Canada était particulièrement menacée le long du fleuve Saint-Laurent depuis Montréal jusqu’à Kingston. La voie fluviale, essentielle pour le transport des biens et des gens jusqu’à la région des Grands Lacs, pouvait facilement être coupée, puisqu’une grande partie de la rive sud du fleuve était en territoire américain.

Pour les États-Unis, la conquête des colonies britanniques voisines était une affaire inachevée subsistant depuis la guerre révolutionnaire. Bien que les relations entre la Grande-Bretagne et les Américains aient été tendues dans les années qui suivirent l’indépendance américaine, ce n’est qu’en 1812 que les tensions se transformèrent en guerre.

Aujourd’hui, le même emplacement privilégié situé entre Toronto, Montréal et Ottawa, à moins de huit heures de route de 60 millions d’Américains, place le fort Wellington dans une zone d'achalandage optimale avec un potentiel commercial enviable.

Le lieu est ouvert au public de la fin de semaine de la fête de la Reine à l’Action de grâces. Les visiteurs peuvent y apprendre l’histoire du lieu et les raisons de sa commémoration en visitant les expositions dans le centre d’accueil, ainsi que par l’intermédiaire de programmes d’interprétation personnalisés. Selon un sondage mené auprès de visiteurs en 2012, 90 % d’entre eux disent que leur visite du lieu s’est avérée être une expérience très positive. Une évaluation de l'état du site réalisée en 2015 a noté trois enjeux clés à prendre en compte lors de la révision du plan directeur:

  • les ressources culturelles nécessitent des améliorations, en particulier les composantes en bois des travaux de terrassement historiques;
  • la tendance des visites doit être soutenue et les expériences des visiteurs doivent être améliorées; et
  • les dossiers d'aménagement du territoire nécessitent une collaboration avec la ville de Prescott.

Le personnel du lieu entretient de bonnes relations de collaboration avec le Conseil des Mohawks d’Akwesasne. La planification implique de façon active les membres de la collectivité, les artisans et les Aînés dans la conception des expositions et la transmission du message.

De nouveaux programmes améliorés et novateurs ont été créés et mis en oeuvre au cours des dernières années. Parmi ceux-ci, notons l’expérience de Tir au canon, la commémoration d’anniversaires importants pour le Canada, Les enfants découvrent la vie au fort, des visites guidées et de nouvelles possibilités de découvertes en autonomie.

4.0 Vision

En 2033, nous envisageons que….

Le fort Wellington plonge ses visiteurs dans des histoires de guerre et de paix, de rébellion et de coopération, telles que racontées du point de vue des Autochtones, des Canadiens et des Américains qui ont vécu et fait du commerce en bordure du fleuve. Les néo-Canadiens et les jeunes générations trouvent significatives les leçons apprises et la compréhension évolutive des thèmes transcendants.

Cet endroit captivant est un lieu significatif pour les gens, un lieu où ils approfondissent leur compréhension de l’importance et de la pertinence de la guerre de 1812 et de la Rébellion du Haut-Canada de 1837-1838. Par la nature respectueuse de son emplacement stratégique, le fort et le fleuve les rattachent aux grandes histoires de la formation du Canada.

Le caractère patrimonial authentique du lieu et sa programmation dynamique en font une attraction patrimoniale de premier ordre dans le corridor du Saint-Laurent, attirant des visiteurs de tous âges et de toutes provenances, au Canada et à l’étranger.

La capacité du fort à attirer et à rassembler les personnes qui ont un vif intérêt pour la commémoration, le souvenir et les cérémonies signifie qu’il est devenu un centre d’excellence en matière de rassemblements, des démonstrations historiques et d’échange de connaissances.

Le fort Wellington fait la fierté de la collectivité locale et est un acteur important de l’économie locale, ainsi qu’un lieu de rassemblement communautaire fort apprécié. Le public, les intervenants et les principaux partenaires appuient les efforts de conservation et d’intendance de ce lieu historique national.

5.0 Stratégies clés

Stratégie clé no 1

Renforcer l’attachement du public envers le fort Wellington

Cette stratégie améliorera les possibilités d’expérience du visiteur pour un marché cible diversifié au fort Wellington en renouvelant l’accent mis sur l’importance du fort et le lien avec le fleuve Saint-Laurent. Le lieu attirera davantage de visiteurs grâce à la création et à la mise en oeuvre d’un plan de promotion stratégique en collaboration avec des partenaires clés du secteur du tourisme, lorsque cela sera jugé approprié.

Objectif 1.1

Les expositions, les programmes et les possibilités d’expériences du visiteur trouvent un écho au sein des marchés cibles clés.

Cibles

  • Une augmentation des visites de 10 % d’ici 2022.
  • Quatre-vingt-dix pour cent des visiteurs sont satisfaits de leur visite.
  • Il y a une tendance accrue de visites non planifiées et répétées.

Objectif 1.2

Les visiteurs gagnent une appréciation de l’importance du fort Wellington et de son rôle dans l’établissement de notre nation en participant à une variété d’expériences à l’intention des visiteurs.

Cibles

  • Il y a une augmentation du nombre et de la variété de programmes immersifs et d’événements spéciaux qui animent le lieu.
  • Dans les trois ans qui suivent l’approbation du plan, de nouvelles possibilités d’expérience du visiteur ciblant des marchés non traditionnels auront été mises en place.
  • Un examen et une actualisation des programmes auront lieu au moins tous les cinq ans.

Objectif 1.3

Le fort Wellington est reconnu comme une destination clé et une attraction de premier ordre dans la région touristique de l’Est de l’Ontario.

Cibles

  • Un plan de promotion sera élaboré pour officialiser les relations avec les partenaires clés du secteur du tourisme.
  • Le fort Wellington est mentionné dans la commercialisation du tourisme régional et dans les médias sur une base régulière.
  • Le fort Wellington fait l’objet d’une promotion croisée accrue chez les médias partenaires.

Stratégie clé no 2

Protéger les fortifications

Cette stratégie améliorera la conservation des paysages historiques et la restauration des biens culturels. Les éléments en bois des fortifications se détériorent rapidement, ce qui constitue une préoccupation importante pour la collectivité.

Objectif 2.1

Les ressources culturelles et les biens patrimoniaux sont conservés et les paysages importants sont protégés.

Cibles

  • Les ressources culturelles, les biens patrimoniaux et les caractéristiques historiques du paysage sont considérés comme étant en « bon » état dans la prochaine évaluation de l’état du lieu..
  • Une restauration complète des éléments de défense en bois du fort est achevée dans les cinq ans.

Objectif 2.2

Des activités de conservation, telles qu’un plan de conservation d’artéfacts, créent des possibilités d’expérience du visiteur, ainsi que d’appréciation et de compréhension par le public.

Cibles

  • Les artéfacts archéologiques en entreposage à Parcs Canada sont évalués.
  • En fonction de l’évaluation archéologique, les artéfacts clés sont retournés au lieu afin de bonifier l’expérience du visiteur.

Objectif 2.3

Les biens culturels sont recensés afin d’en déterminer l’état, l’historique et la classification ainsi que les futurs besoins d’investissement stratégique.

Cible

  • Un plan décennal en matière de biens culturels est élaboré et initié d’ici 2020.

Stratégie clé no 3

Rassembler la collectivité

En tant qu’importante attraction touristique dans la localité de Prescott et la région environnante, le fort Wellington joue un rôle rassembleur au sein de la collectivité. Dans le cadre de cette stratégie, Parcs canada perpétuera une relation de collaboration positive avec les Autochtones et la collectivité locale.

Objectif 3.1

Parcs Canada utilise une approche collaborative pour maintenir et renforcer les relations avec les Autochtones afin que les activités du fort reflètent leurs points de vue.

Cibles

  • Les Autochtones disent avoir des rapports significatifs avec le personnel de Parcs Canada.
  • Des possibilités sont étudiées pour créer une formation permettant aux Autochtones de joindre les rangs du personnel de l’expérience du visiteur au fort.
  • Des possibilités sont étudiées de concert avec les collectivités autochtones locales pour créer des programmes qui enrichissent l’offre aux visiteurs.

Objectif 3.2

Le fort est un lieu de rassemblement communautaire prisé qui contribue à l’économie locale.

Cibles

  • Des possibilités de bénévolat pour animer le lieu et appuyer l’engagement de la collectivité sont créées.
  • Des possibilités sont étudiées pour que le fort Wellington soit un site utilisé pour des initiatives de développement économique local ainsi qu’une grande variété d’activités communautaires.

Objectif 3.3

Les dossiers d’aménagement du territoire sont résolus en coopération et se traduisent par des résultats positifs pour la Ville de Prescott et pour Parcs Canada.

Cible

  • Une ou plusieurs réunions annuelles entre Parcs Canada et la collectivité de Prescott sont tenues.

6.0 Résumé de l’évaluation environnementale stratégique

Une évaluation environnementale stratégique (EES) a été effectuée dans le cadre de la préparation du plan directeur du lieu historique national du Canada du Fort-Wellington, conformément à la Directive du Cabinet sur l’évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes (Agence canadienne d’évaluation environnementale/Bureau du Conseil privé, 2010). Les EES permettent de cerner les conséquences étendues et involontaires des mesures de gestion proposées qui découlent de la suggestion de projets de politique, d’actions ou de programmes, notamment les effets cumulatifs sur l’environnement des multiples activités prévues. Les EES servent également à documenter les évaluations subséquentes de projets connexes et elles sont réalisées tôt dans le processus de planification pour que les effets environnementaux soient pleinement pris en considération.

À la suite de l’EES, il a été déterminé que la mise en oeuvre des stratégies clés proposées comprises dans le plan ne devrait pas entraîner de conséquences négatives sur les ressources naturelles. Aucun effet négatif n’est prévu en ce qui concerne les objectifs en matière de ressources culturelles ou d’expérience du visiteur. Il a même été déterminé que ces éléments auraient probablement certains effets positifs. Des effets indirects sur les conditions socio-économiques et de santé ainsi que sur l’utilisation actuelle des terres et des ressources à des fins traditionnelles par les Canadiens d’origine autochtone ont aussi été pris en considération dans l’EES et aucun effet négatif n’est prévu.

La mise en oeuvre du plan pourrait se traduire par la poursuite future de certains projets, et ceux-ci seront évalués individuellement à l’aide du processus d’analyse d’impact environnemental de Parcs Canada utilisé en tant que mécanisme supplémentaire de prévention des effets environnementaux néfastes sur les composantes valorisées du lieu historique national du Canada du Fort-Wellington. Le plan, tel que proposé, n’entraînera pas d’effets négatifs d’importance sur l’environnement. Les avantages comprennent une protection accrue des ressources culturelles, une meilleure compréhension par le public de l’importance nationale du lieu et, par conséquent, un appui accru du grand public envers le lieu historique national du Canada du Fort-Wellington.