Centre d'accueil

Le centre d'accueil présente des expositions et des films qui vous donneront une meilleure idée du mode de vie au fort au début du XIXe siècle.


Sentier de la pointe Rains

La pointe Rains est un lieu chargé d'histoire. Elle fut d'abord occupée par une société de négoce montréalaise, la Michillimakinac, qui y érigea deux grands entrepôts et une maison en1808. Des problèmes financiers obligèrent toutefois l'entreprise à renoncer à ses projets d'expansion et à abandonner les lieux.

La pointe Rains est ainsi nommée en l'honneur du major William Rains qui, avec ses associés, tenta de coloniser l'île en 1835. Le projet échoua, mais Rains demeura sur l'île et se bâtit une maison sur la pointe en 1837. Il déménagea dans la baie Sterling en 1849.

Bien que les vestiges de la demeure soient depuis longtemps disparus, les lilas, les rosiers et les vignes plantés par le major poussent toujours à l'ancien emplacement de la demeure. Le sentier d'un demi-kilomètre offre une agréable promenade de 25 à 45 minutes.


Sentier de la pointe Lapointe

Avant la construction du fort St. Joseph, un fort temporaire se dressait dans les environs. Le site est à présent complètement recouvert de végétation et n'est plus visible aux yeux des profanes.

Long de 1,4 kilomètre, ce joli sentier de randonnée traverse une érablière majestueuse, sans toutefois passer près du site du fort. Il faut de 30 à 60 minutes pour le parcourir.


Accès pour les personnes handicapées

Des guides d'accès fournissent toute l'information nécessaire sur les installations et les services mis à la disposition des personnes ayant un handicap moteur, auditif ou visuel.


Centre d'accueil / bâtiment d'administration

  • Dispositifs techniques portatifs pour malentendants
  • Visite autoguidée sur cassette audio
  • Fauteuils roulants électriques sur demande

Fort et terrain

  • Sentiers accessibles menant aux terrains du fort
  • Aire de pique-nique accessible

Sentier de la pointe Rains

  • Stationnement accessible
  • Accès sur 500 m jusqu'à la plate-forme d'observation (pente maximale : 8 %)