Le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus) peut parfois être vu sur les sentiers du Fort-St. Joseph. On le reconnaît facilement à sa queue brune triangulaire qui, lorsqu'elle se dresse à tout signe de danger comme un drapeau, laisse voir un postérieur blanc. Bien qu'il ait tendance à se méfier davantage des humains que d'autres cerfs, le cerf de Virginie a étendu son aire de distribution géographique dans de nombreux endroits d'Amérique du Nord car il doit s'adapter aux changements apportés par les humains à l'environnement.