Qu’est-ce que l’archéologie? L’étude de la vie et de la culture humaines passées par la récupération et l’examen de preuves matérielles restantes telles que les bâtiments, les outils, les objets personnels, les aliments et toute autre preuve physique oubliée.

Les archéologues doivent consigner tout ce qu’ils trouvent en dessinant des plans, en prenant des photographies et en rédigeant des notes détaillées. Les artéfacts découverts lors des fouilles sont des indices de la vie sur le site. Sans la documentation appropriée, les artéfacts perdent une grande partie de leur valeur historique. De plus, une fois qu’un site archéologique a été fouillé, il est impossible de le remettre dans son état original. Une fois les fouilles terminées, les archéologues analysent toutes leurs notes, les données et les artéfacts, et font d’autres recherches dans les archives historiques connues, pour se faire une idée de l’aspect du site, des personnes qui l’ont utilisé et de son utilité. Tout le processus peut prendre des années!

Pourquoi fait-on des fouilles archéologiques au fort?

Dans des endroits comme le fort St. Joseph, on trouve des cartes, des plans, des œuvres d’art et de la correspondance officielle, ainsi que des journaux personnels et des lettres qui apportent beaucoup de renseignements sur l’aspect du fort et sur la vie des gens qui y ont vécu et travaillé. Toutefois, ces documents ne racontent pas toute l’histoire. Tous les bâtiments prévus n’ont pas été construits, et tous les bâtiments construits n’ont pas été mis sur un plan. Bon nombre de personnes n’ont pas laissé de notes écrites sur leur vie. L’archéologie aide à combler certaines de ces lacunes du dossier écrit et, dans certains cas, elle révèle des contradictions surprenantes! L’utilisation d’une variété de ressources nous permet de reconstituer une histoire plus complète.

La plupart des travaux archéologiques qui ont été effectués au fort St. Joseph ont eu lieu dans les années 1960 et 1970. Pendant cette période, on a étudié le mur de la palissade du fort et on a fouillé les principaux bâtiments à l’intérieur du fort. Des travaux ont également été effectués à certains endroits à l’extérieur des murs du fort, dans la communauté historique environnante. De plus, les archéologues ont fait des relevés et identifié encore plus de vestiges archéologiques à la pointe Rains et à la pointe LaPointe. En bref, peu importe où vous allez sur le terrain du lieu historique national du Fort-St. Joseph, vous marchez sur l’histoire! Depuis les années 1970, il y a eu des « fouilles » occasionnelles pour vérifier des zones particulières du site. La plus récente a eu lieu au début des années 2000. Toutefois, à l’heure actuelle, il n’y en a aucune.

Jusqu’à présent, seule une petite fraction de l’ensemble du site archéologique a été fouillée. Il est important de continuer à préserver les ressources archéologiques en vue des prochaines possibilités de recherche, lorsque les changements technologiques et les nouvelles approches scientifiques nous permettront d’apprendre des choses dont nous ne pourrions que rêver aujourd’hui.